17000 scientifiques, révélations massives

LES PLUS GRANDS MÉDECINS ET SCIENTIFIQUES DU MONDE TIENNENT UN SOMMET MONDIAL SUR LA COVID

17 000 médecins et scientifiques médicaux de réputation internationale accusent Big Pharma, les autorités médicales mondiales, les gouvernements et les médias de crimes contre l’humanité. Tout y passe, « vaccins », masques, traitements,….

Le Sommet mondial sur le Covid, composé de plus de 17 000 médecins et scientifiques, tient une conférence de presse soulignant la déclaration du Sommet visant à « restaurer l’intégrité scientifique ».

Parmi les conférenciers figurent le Dr Robert Malone, le Dr Peter McCullough, le Dr Ryan Cole, Harvey Risch, MD, PhD, la Dre Lynn Fynn, la Dre Mary Talley Bowden, le Dr Richard Urso et plus encore.

17 000 médecins et scientifiques médicaux déclarent que l’état d’urgence médicale doit être levé, l’intégrité scientifique restaurée et les crimes contre l’humanité traités.

Nous, médecins et scientifiques médicaux du monde entier, unis par notre loyauté au serment d’Hippocrate, reconnaissons que les politiques de santé publique désastreuses de covid-19 imposées aux médecins et à nos patients sont l’aboutissement d’une alliance médicale corrompue d’institutions pharmaceutiques, d’assurance et de soins de santé, ainsi que des fiducies financières qui les contrôlent. Ils ont infiltré notre système médical à tous les niveaux, et sont protégés et soutenus par une alliance parallèle de grandes technologies, de médias, d’universitaires et d’agences gouvernementales qui ont profité de cette catastrophe orchestrée.

Cette alliance corrompue a compromis l’intégrité de nos sociétés médicales les plus prestigieuses auxquelles nous appartenons, générant une illusion de consensus scientifique en substituant la vérité à la propagande. Cette alliance continue de faire avancer des affirmations non scientifiques en censurant les données, en intimidant et en licenciant des médecins et des scientifiques pour avoir simplement publié des résultats cliniques réels ou traité leurs patients avec des médicaments éprouvés et vitaux. Ces décisions catastrophiques se sont faites aux dépens des innocents, qui sont forcés de subir des dommages à la santé et la mort causés par la suspension intentionnelle de traitements critiques et urgents, ou à la suite d’injections de thérapie génétique forcées, qui ne sont ni sûres ni efficaces.

La communauté médicale a refusé aux patients le droit humain fondamental de fournir un véritable consentement éclairé pour les injections expérimentales de COVID-19. Nos patients sont également empêchés d’obtenir les informations nécessaires pour comprendre les risques et les avantages des vaccins, et leurs alternatives, en raison de la censure généralisée et de la propagande diffusée par les gouvernements, les responsables de la santé publique et les médias. Les patients continuent d’être soumis à des confinements forcés qui nuisent à leur santé, à leur carrière et à l’éducation des enfants, et nuisent aux liens sociaux et familiaux essentiels à la société civile. Ce n’est pas une coïncidence. Dans le livre intitulé « COVID-19 : La grande réinitialisation », les dirigeants de cette alliance ont clairement déclaré que leur intention était de tirer parti de la COVID-19 comme d’une « opportunité » pour réinitialiser l’ensemble de notre société mondiale, de notre culture, de nos structures politiques et de notre économie.

Nous 17 000 médecins et scientifiques médicaux du Sommet mondial de la COVID représentent une communauté médicale mondiale beaucoup plus vaste et éclairée qui refuse d’être compromise, et qui est unie et prête à risquer la colère de l’alliance médicale corrompue pour défendre la santé de ses patients.

La mission du Sommet mondial COVID est de mettre fin à cette crise orchestrée, qui a été imposée de manière illégitime au monde, et de déclarer officiellement que les actions de cette alliance corrompue ne constituent rien de moins que des crimes contre l’humanité.

Nous devons restaurer la confiance de la population dans la médecine, qui commence par un dialogue libre et ouvert entre les médecins et les scientifiques médicaux. Nous devons rétablir les droits médicaux et l’autonomie des patients. Cela inclut le principe fondamental de la relation sacrée médecin-patient. Le besoin social pour cela est attendu depuis des décennies, et par conséquent, nous, les médecins du monde, sommes obligés d’agir.

Après deux ans de recherche scientifique, des millions de patients traités, des centaines d’essais cliniques réalisés et des données scientifiques partagées, nous avons démontré et documenté notre succès dans la compréhension et la lutte contre la COVID-19. En examinant les risques par rapport aux avantages des décisions politiques majeures, notre Sommet mondial COVID de 17 000 médecins et scientifiques médicaux du monde entier est parvenu à un consensus sur les principes fondamentaux suivants :

  1. Nous déclarons et les données confirment que les injections expérimentales de thérapie génétique COVID-19 doivent cesser.
  2. Nous déclarons que les médecins ne devraient pas être empêchés de fournir un traitement médical vital.
  3. Nous déclarons que l’état d’urgence nationale, qui facilite la corruption et prolonge la pandémie, devrait être immédiatement résilié.
  4. Nous déclarons que la vie privée médicale ne devrait plus jamais être violée, et toutes les restrictions de voyage et sociales doivent cesser.
  5. Nous déclarons que les masques ne sont pas et n’ont jamais été une protection efficace contre un virus respiratoire en suspension dans l’air dans le milieu communautaire.
  6. Nous déclarons que le financement et la recherche doivent être mis en place pour les dommages causés par la vaccination, la mort et la souffrance.
  7. Nous déclarons qu’aucune opportunité ne devrait être refusée, y compris l’éducation, la carrière, le service militaire ou le traitement médical, en raison de la réticence à prendre une injection.
  8. Nous déclarons que les violations du premier amendement et la censure médicale par le gouvernement, les entreprises de technologie et de médias devraient cesser et que la Déclaration des droits devrait être maintenue.
  9. Nous déclarons que Pfizer, Moderna, BioNTech, Janssen, Astra Zeneca et leurs facilitateurs ont caché et délibérément omis des informations sur la sécurité et l’efficacité aux patients et aux médecins, et devraient être immédiatement inculpés pour fraude.
  10. Nous déclarons que le gouvernement et les agences médicales doivent être tenus responsables.
 
Vidéo originale :