63% des morts du Covid étaient-ils vaccinés, comme l’affirme Philippe de Villiers ?

63% des morts du Covid étaient-ils vaccinés, comme l'affirme Philippe de Villiers ?

Un malade du Covid emmené à la morgue de l'hôpital Bichat, à Paris, le 29 janvier 2021 − JOEL SAGET / AFP

5E VAGUE – Philippe de Villiers affirme que sur les décès du Covid recensés par la Drees, 63% étaient des personnes vaccinées et 37% seulement des non-vaccinées. C’est vrai, mais cela ne veut pas dire que les vaccinés meurent plus de la maladie que les non-vaccinés.

Sceptique sur les bénéfices de la vaccination, Philippe de Villiers a fait le tour des médias ces derniers jours pour répéter à l’envie que cette campagne faisait l’objet de mensonges des autorités officielles. Celui qui expliquait au printemps avoir été guéri du Covid avec de l’hydroxychloroquine et du pastis a expliqué sur le plateau de Cnews, dimanche 19 décembre, que les personnes vaccinées étaient plus représentées parmi les décès liés à la maladie que celles non-vaccinées.

Et que donc, les vaccins n’étaient pas efficaces, a sous-entendu l’ancien ministre : “Troisième mensonge : c’est de la faute des non-vaccinés. Je vous invite à aller sur le site de la Drees : 63% des décès sont des vaccinés et 37% des non vaccinés. On nous ment.” Mais qu’en est-il réellement ? Les vaccinés sont-ils plus représentés parmi les décès recensés du Covid ? 

Un rapport de la Drees cité…en partie

En mentionnant les travaux de la Drees, la Direction de la Recherche, des Études, de l’Évaluation et des Statistiques, Philippe de Villiers a visé juste. C’est elle qui se charge, pour le compte du ministère de la Santé, de suivre les personnes testées positives, hospitalisées et décédées selon leur statut vaccinal. Des résultats qu’elle obtient en croisant trois sources de données : les plateformes SI-VIC sur les hospitalisations, SI-DEP sur le dépistage et VAC-SI sur la vaccination. Par ailleurs, la Drees prévoit de publier prochainement le total des décès recensés depuis le début de la campagne de vaccination, il y a un an, en fonction du statut de chacun. 

Dans une publication du 17 décembre, l’organisme du ministère de la Santé fait le point sur l’épidémie (tests, hospitalisations et décès) chez les vaccinés et les non-vaccinés. C’est dans cette note que l’on retrouve un chiffre très proche de celui repris par Philippe de Villiers : sur les quatre dernières semaines, les personnes non vaccinées dans la population française âgée de 20 ans et plus ont représenté “52% des entrées en soins critiques et 38% des décès”. Mais cela ne veut pas dire que sa démonstration est bonne.

En effet, Philippe de Villiers sous-entend par ce chiffre que les vaccinés meurent plus du Covid que les autres. Ce qui est trompeur car les données reprises ici doivent être mises en perspective avec un autre indicateur : la part des vaccinés et des non-vaccinés au sein de la population. En effet, les 9% de personnes non-vaccinés que composent la population de plus de 20 ans représentaient 38% des décès, tandis que 88% des vaccinés (double et triple dose) constituaient 59% des décès. Dans le détail, 38% des morts enregistrés sur la période retenue n’étaient pas vaccinés, 3% l’étaient partiellement, 53% l’étaient complètement et 6% avaient reçu une dose de rappel. 

Comme l’explique la Drees, et ce qui n’est pas mentionné par l’ancien ministre, “les personnes non vaccinées sont nettement surreprésentées, par rapport à leur part dans la population générale (…) parmi celles décédées”. Tout simplement parce que le nombre de décès “est largement plus important pour les non-vaccinés que pour les vaccinés à taille de population comparable”. Pour mieux se représenter cela, la Drees a publié un tableau (voir ci-dessous) comparant la part de chaque statut vaccinal dans les décès répertoriés et la même part à taille de population comparable, sur une échelle de 1 million de personnes.

Parts et nombres à taille de population comparable de tests et d’événements hospitaliers selon le statut vaccinal, entre le 8 novembre et le 5 décembre 2021  − Drees

Ce qui donne des chiffres tout à fait relatifs : les 38% de non-vaccinés morts du Covid représentaient ainsi 141 personnes pour 1 million, tandis que les 53% de doubles vaccinés constituaient… 23 cas pour 1 million. Les 3% partiellement vaccinés étaient 45 pour 1 million et les triples vaccinés, 19 pour 1 million. À cette heure et malgré l’émergence de variants plus contagieux du virus, les vaccins actuels réduisent toujours significativement le risque de mourir du Covid. Cette protection est estimée entre 90 et 95% pour toutes les classes d’âge, rappelle la Drees. Le rappel, lui, “améliore fortement la protection vaccinale contre les décès” en la faisant remonter à 98% chez les personnes vaccinées il y a plus de six mois. 

Source : https://www.lci.fr/sante/coronavirus-pandemie-vaccin-63-des-morts-du-covid-19-etaient-ils-vaccines-comme-l-affirme-philippe-de-villiers-2205118.html?

4 thoughts on “63% des morts du Covid étaient-ils vaccinés, comme l’affirme Philippe de Villiers ?

  • Non vacinné, protégé à 99,976 % contre le corona, 100 % contre les effets secondaires . Il sait où il peut se la carrer sa piquouse Le Dress

  • Exactement

  • Il faudrait beaucoup de courageux pour lutter contre ces corrompus, merci Philippe DE VILLIERS de le faire… A côté de nos dirigeants, Hitler était un petit garçon. Eux sèment la mort par tous les moyens : physique avec leurs piquouses, psychologique avec la tension, la peur de devoir être hospitalisé, etc… Il y a bien plus de morts de cancers (j’en ai un depuis 8 ans et je survis péniblement) que de leur virus. Et comme par hasard il remplace les grippes, les maladies pulmonaires d’hiver, les rhumes, angines, etc…
    Puisse le ciel nous délivrer de ces corrompus !

  • Exact, d’autant plus, on le sait depuis le début, que la notion de “décès du Covid” est, au mieux, à géométrie variable chez les autorités. On se souvient de ce cas signalé sur Agoravox, l’an dernier, un automobiliste qui s’est tué dans un accident a été testé PCR post-mortem… Le test est ressorti positif… Résultat, il a été classé mort du Covid plutôt que mort sur la route !

Commentaires fermés.