À Nantes, la présidente de l’université envoie un mail à tous les étudiants pour les appeler à « faire barrage à l’extrême droite »

Les universitaires de la ville de Loire-Atlantique ont reçu un message de leur présidente les invitant à ne pas voter pour Marine Le Pen au second tour de l’élection présidentielle.
Université de Nantes © Google Maps

C’est un message à caractère politique qu’ont reçu les étudiants de l’université de Nantes (Loire-Atlantique), mercredi 13 avril 2022. Après les résultats du premier tour de l’élection présidentielle qui ont placé Emmanuel Macron et Marine Le Pen au second tour, la présidente de l’université, Carine Bernault, a envoyé « un message inhabituel » à l’ensemble de l’établissement.

Commençant son texte en évoquant « un choix important pour notre pays » le 24 avril prochain, elle rappelle son « profond attachement aux valeurs démocratiques et républicains, à l’État de droit, au respect des droits fondamentaux et individuels, à un universalisme fondé sur le respect des différences, à la liberté d’expression et la construction européenne ».

 

« Je vous appelle solennellement à voter pour faire barrage à l’extrême droite »

La présidente de l’université poursuit son message en appelant « solennellement à voter le 24 avril pour faire barrage à l’extrême droite et donc au Rassemblement national. »

Alors qu’elle dénonce « la discrimination, l’exclusion et le repli sur soi », la présidente estime pourtant que « la différence est une richesse » et que « la contradiction est l’essence même de l’université ». Une position en contradiction avec son message politique, mais aussi avec les règles de l’établissement public. En effet, l’article 7 du règlement intérieur précise que le personnel est tenu au « respect des principes de neutralité politique ».

Source : https://www.valeursactuelles.com/politique/a-nantes-la-presidente-de-luniversite-envoie-un-mail-a-tous-les-etudiants-pour-les-appeler-a-faire-barrage-a-lextreme-droite/

Article 7 – Obligations des personnels
Les Personnels sont notamment tenus au devoir de réserve, à la discrétion professionnelle et au respect des principes de laïcité et de neutralité politique et religieuse du service public.
En conséquence, ils ne peuvent pas manifester, notamment par le port de signes ou de tenues, leurs convictions religieuses. Les principes susvisés ne sont néanmoins pas applicables aux intervenant-e-s extérieur-e-s invité-e-s à titre ponctuel au sein de l’Etablissement (exemple : conférenciers, etc.).