A Nice, le départ du « convoi de la liberté » se lance mercredi matin en espérant rejoindre Paris samedi

L’événement s’inspire de ce qui se passe au Canada, où le centre d’Ottawa est bloqué depuis une semaine par des opposants aux mesures sanitaires

Les convois comptent arriver à Paris samedi. (illustration) — Maureen McLean/Shutterstock/SIPA

Le « convoi de la liberté » s’active en France. Cette initiative lancée au Canada par des opposants aux mesures sanitaires, bloque depuis une semaine le centre de la capitale Ottawa. C’est ce que comptent faire des milliers de personnes, près de 278.000, selon le groupe Facebook « Le convoi de la liberté » samedi à Paris, en arrivant par convois de poids lourds mais aussi de véhicules particuliers pour protester contre le pass vaccinal. Pour arriver à temps, plusieurs départs sont prévus des quatre coins du pays.

Pour le Sud-Est, c’est à Nice que commence le voyage, à 10 h, du centre commercial Carrefour Lingostière. Objectif, atteindre à 19 h Avignon où d’autres « convoyeurs » partis de Marseille, Toulon ou encore Montpellier les rejoindront pour continuer leur route vers la capitale.

Une organisation « citoyenne »

Pas vraiment de « décideurs, ni vraiment d’organisateurs. Les gens se concertent, parlent entre eux », comme l’indique « un soutien » de Nice qui « ne pourra malheureusement pas prendre la route ». Sur le réseau social, plusieurs groupes ont été créés et des posts montrent un peu de confusion sur les horaires, les endroits où se retrouver avec d’autres partages de groupes pour avoir plus d’informations. Difficile de savoir combien de personnes se retrouveront effectivement mercredi matin pour partir. Contactée, la préfecture des Alpes-Maritimes n’avait pas d’informations à ce sujet mardi soir.

Victoire*, 57 ans, qui fera partie du cortège, n’en sait rien non plus. Mais elle assure que des motards ouvriront la voie et que « les milliers de manifestants du samedi ne pouvant pas arrêter de travailler pour cet événement » seront présents pour les soutenir au départ. Elle n’a pas peur des forces de l’ordre, que ce soit à Nice ou à Paris. « Tout le peuple sera là, rien ne peut nous arrêter ».

Elle ajoute : « Avec cette initiative citoyenne, nous avons créé une entraide, une vraie solidarité », souligne-t-elle en affirmant que, sur les routes, « des gens seront là ». Et niveau organisation, elle a prévu d’être hébergée gratuitement jusqu’à la destination finale.

Un convoi jusqu’à Bruxelles

Cette ancienne auxiliaire de vie ne peut plus exercer à cause du pass vaccinal. Elle a alors « rejoint le mouvement » parce qu’elle veut « que ça change, qu’on soit de nouveau libre ». « Je ne trouve pas ça normal d’être obligée d’être vaccinée pour avoir un travail, pour aller au restaurant, pour faire des activités culturelles, pour vivre tout simplement », s’exclame-t-elle.

Selon elle, ce « convoi de la liberté » est « mondial ». « Il part du Canada mais ça faisait longtemps qu’on parlait de faire quelque chose de similaire ». D’après les informations communiquées sur le principal groupe Facebook créé le 26 janvier, les « convoyeurs » devraient aller jusqu’à Bruxelles le 14 février, où la contestation contre les mesures sanitaires est de plus en plus virulente. Victoire, elle, « ira jusqu’au bout ».

A Berne, en Suisse, le convoi a été bloqué et n’a pas pu atteindre la place de la ville. La police, qui était au courant de l’appel rendu public sur les réseaux sociaux, était prête et avait bloqué les accès au préalable.

Source : https://www.20minutes.fr/societe/3232007-20220208-nice-depart-convoi-liberte-lance-mercredi-matin-esperant-rejoindre-paris-samedi

One thought on “A Nice, le départ du « convoi de la liberté » se lance mercredi matin en espérant rejoindre Paris samedi

  • si ce mouvement était une menace, ils mettraient l’armée autour de la ville de Bruxelles pour empêcher les camions d’entrer.

    à Ottawa, ils ont laissé passer les camions. ensuite ils ont confisqué le carburant pour confisquer les camions et arrêter les camionneurs et les piqouzer de force.

    la vraie résistance, c’est l’occupation des terres agricoles pas des smart cities comme Bruxelles ou Ottawa.

    C’est la raison pour laquelle ils ont envoyé l’armée à Notre Dame des Landes pour chasser l’occupation des terres agricoles par les paysans qui refusent que leurs terres soient volés pour fabriquer un aéroport de l’OTAN à la place.

    Le combat a commencé en 1960 et continue toujours aussi. Cela fait plus 50 ans que les gouvernements de Satan ont essayé de chasser les agriculteurs de Notre Dame des Landes mais n’ont jamais réussi
    https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/notre-dame-des-landes-44130/notre-dame-des-landes-retour-sur-50-ans-de-combat-5444232
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Projet_d%27a%C3%A9roport_du_Grand_Ouest

    preuve que l’occupation des terres agricoles par les résistants, c »‘est une lutte qui marche, car il est plus facile de combattre le NWO sur les terres de Dieu que dans les smart cities de Satan.

    les terres de DIeu vous fournissent des provisions à l’infini, Satan ne peut pas vous épuiser.

    Dans les smart cities, vous êtes dépendants de la charité d’autrui, celui ci est sous les caméras Big Brother et peut être raflé à tout instant.

    Les terres de Dieu n’ont pas l’équipage Big Brother de Satan, donc les gens peuvent s’entraider sans être raflés par surprise

    n’oublions pas que l’ONU a proclamé en mai 2021, que toutes les terres agricoles de la planète leur appartiennent sous prétexte de RCA bidon et qu’ils allaient chasser tous ceux qui y habitaient
    https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/10/09/comment-proteger-30-voire-50-de-la-planete_6055388_3244.html

    c’est d’ailleurs inscrit dans les pierres de Georgia Guidestones, interdiction d’aller dans la nature sous prétexte de protection de celle ci, alors que c’est juste un transfert privatisation de la nature aux mains des ultra ultra riches

    ce qui les fera vraiment chier, c’est que tout le monde quitte les smart cities pour venir occuper les terres agricoles

    et là aucun risque qu’ils fassent le chantage de l’alimentation, vu que le peuple peut cultiver les terres pour se nourrir

    comme disait Rockfeller, pour tenir les peuples sous la main, faut leur prendre la souveraineté alimentaire

    aller dans les smart cities, c’est être toujours dépendant de la nourriture fourni par les multinationales des magasins

Commentaires fermés.