Abonnements dans les salles de sport: le pass sanitaire a provoqué une “hécatombe”

Dès l’annonce d’Emmanuel Macron, l’activité des salles de sport a subi un coup d’arrêt. Le syndicat qui les représente réclame au gouvernement la prolongation des aides jusqu’à la fin de l’année.

Après de longs mois d’arrêt, la rentrée sera faible dans les salles de sport. Sur BFM Business, Ludovic Faroult, administrateur national Active-FNEAPL, un syndicat qui représente en France 1700 clubs de fitness, reste inquiet. Après une bonne reprise en juin, l’annonce du pass sanitaire a freiné l’élan des Français.

“Dès le lendemain de l’allocution d’Emmanuel Macron sur le pass sanitaire, il y a eu une hécatombe. Le constat est très inquiétant. On a une érosion de la base de clientèle, une hausse des résiliations et des rejets de prélèvements. La baisse des fréquentations est entre -20 à -40%”, indique Ludovic Faroult.

Selon le représentant qui dirige des salles de fitness dans l’Est de la France, “il faudra entre 12 et 18 mois pour réintégrer une activité correcte”.

Pour traverser cette crise, les dirigeant des ces centres réclameront des mesures lors d’une rencontre avec le gouvernement qui aura lieu lundi 30 août.

“On demande la prolongation du fonds de solidarité jusqu’au 31 décembre, une exonération partielle ou totale des charges patronales et sociales, et la rétroactivité pour le mois d’août 2021 à hauteur du FDS du mois de mai 2021”, déclare Ludovic Faroult.