Afrique du Sud : Données Omicron : Des séjours hospitaliers plus courts pour les patients admis

Nous en apprenons chaque jour davantage sur l’impact de la variante Omicron – et les nouvelles données provenant des hôpitaux de Tshwane dressent un tableau intriguant.

Les premières données du SA Medical Research Council révèlent que les patients de Tshwane, le point chaud d’Omicron en Afrique du Sud, s’en sortent généralement mieux avec les infections au COVID-19 une fois admis à l’hôpital.

Les données hospitalières d’Omicron révèlent des “séjours de patients plus courts”.

Les chiffres, recueillis au cours des deux semaines qui ont suivi l’explosion des nouvelles infections à travers le Mzansi, semblent confirmer l’évidence anecdotique selon laquelle il s’agit d’une mutation plus légère du virus.

La majorité des patients dont le profil a été établi dans l’étude n’étaient pas vaccinés non plus. Aucun patient vacciné n’a eu besoin d’un traitement aux soins intensifs, et seule une personne ayant reçu un double vaccin a eu besoin d’oxygène pour gérer ses symptômes – et même dans ce cas, il est rapporté qu’elle souffrait déjà d’une bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO).

La vaccination fait la différence” – SAMRC

Toutefois, le signe le plus encourageant du lot provient des données relatives à la durée des séjours hospitaliers. Au cours des quinze derniers jours, le patient hospitalisé a passé en moyenne un peu moins de trois jours dans un service. Ce chiffre a presque triplé par rapport aux 8,5 jours enregistrés au cours des 18 derniers mois. Cela pourrait changer la donne pour les services de santé et leur capacité.

  • On pense également que les jeunes sont plus nombreux à être infectés, car les personnes âgées sont plus nombreuses à se faire vacciner.

“L’un des premiers résultats significatifs de cette analyse est la durée moyenne de séjour beaucoup plus courte de 2,8 jours pour les patients séropositifs pour le SRAS-CoV-2 admis dans les services du COVID au cours des deux dernières semaines, alors que la durée moyenne de séjour était de 8,5 jours au cours des 18 derniers mois. Le NICD fait état d’une durée de séjour similaire plus courte pour tous les hôpitaux de Tshwane dans son rapport hebdomadaire.”

“Elle est également inférieure à la durée moyenne de séjour de Gauteng ou du pays rapportée par le NICD lors des vagues précédentes. Le profil d’âge est différent de celui des vagues précédentes. Il se peut qu’il s’agisse d’un effet de la vaccination puisque 57 % des personnes de plus de 50 ans ont été vaccinées dans la province contre 34 % dans le groupe des 18 à 49 ans.”
Recherche de la SAMRC

Source : https://www.thesouthafrican.com/news/breaking-new-data-latest-omicron-infections-hospitals-tshwane-6-december/

Commentaires fermés.