Alexa d’Amazon collecte plus de données que n’importe quel autre assistant intelligent

 
Why Amazon is the biggest player on the online retail ...
 
Selon une étude de Reviews, 56 % des personnes interrogées sont préoccupées par la collecte de données
 
Vous craignez que votre assistant vocal sauvegarde vos conversations ? Alors mieux vaut ne pas utiliser Alexa.

Les appareils intelligents sont à l’écoute. Qu’il s’agisse d’informations personnelles identifiables, de données de localisation, d’enregistrements vocaux ou d’habitudes d’achat, les assistants intelligents en savent bien plus que ce que l’on croit.

Une enquête sur l’utilisation des assistants intelligents menée par Reviews.org a montré que 56 % des personnes interrogées sont préoccupées par la collecte de données. Après avoir analysé les conditions générales d’Alexa, Google Assistant, Siri, Bixby et Cortana, il est apparu clairement qu’un certain degré de collecte de données est finalement inévitable.

Ces cinq services collectent votre nom, votre numéro de téléphone, la localisation de votre appareil et votre adresse IP, les noms et numéros de vos contacts, votre historique d’interactions et les applications que vous utilisez. Si vous n’aimez pas que ces informations soient stockées, vous ne devriez probablement pas utiliser un assistant vocal.


Dans l’enquête, 60 % des personnes interrogées craignaient que quelqu’un n’écoute leurs enregistrements vocaux, ce qui est une crainte réelle, puisque Google et Apple ont tous deux été surpris en train de le faire. Si Google Assistant et Siri ont désormais besoin de votre autorisation pour enregistrer vos interactions, les autres options vous enregistrent par défaut.

Selon une analyse de Reviews.org, Alexa recueille 37 des 48 points de données possibles, soit le plus grand nombre de données de toutes les autres technologies. Bixby de Samsung a recueilli 34 points de données, et Cortana 32 points de données. Pendant ce temps, Siri n’en recueille que 30, et l’assistant intelligent de Google n’en prend que 28, ce qui en fait les moins invasifs.


Alors que 76 % des Américains déclarent utiliser des assistants intelligents, 61 % s’inquiètent du fait que ces programmes et appareils les écoutent en permanence en arrière-plan. Et les gens ont du mal à apaiser ces craintes : seuls 45 % des utilisateurs ont essayé de désactiver leur assistant intelligent, 38 % d’entre eux déclarant ne pas avoir trouvé comment faire.

Comment les Américains utilisent-ils leurs assistants intelligents ?

Une enquête sur l’utilisation des assistants intelligents a été réalisée pour savoir comment les Américains s’en servent. Voici ce qui a été découvert sur leur utilisation, leurs préoccupations en matière de confidentialité et leurs paramètres :


Résultats notables :

  • 76 % des Américains déclarent avoir déjà utilisé un assistant intelligent (comme Amazon Alexa, Google Assistant, Apple Siri, Samsung Bixby ou Microsoft Cortana).
  • 56 % disent utiliser un assistant intelligent quotidiennement.
  • 56 % des utilisateurs d’assistants intelligents se disent préoccupés par la collecte de leurs données (mais utilisent quand même un assistant intelligent).
  • 52 % des utilisateurs d’assistants intelligents indiquent qu’ils n’ont jamais lu la politique de confidentialité ou les conditions générales du logiciel.
  • 60 % disent craindre que leurs enregistrements vocaux soient écoutés par quelqu’un d’autre.
  • 61 % se disent préoccupés par le fait que l’assistant vocal les écoute en permanence en arrière-plan.
  • 45 % déclarent avoir essayé de désactiver un assistant intelligent, mais 38 % n’ont pas réussi à le faire.
Source : https://securite.developpez.com/actu/328265/Alexa-d-Amazon-collecte-plus-de-donnees-que-n-importe-quel-autre-assistant-intelligent-selon-une-etude-de-Reviews-56-pourcent-des-personnes-interrogees-sont-preoccupees-par-la-collecte-de-donnees/
Reviews.org