Allemagne : Daimler teste des zones de cantine pour les personnes vaccinées et récupérées

Dans les cantines Daimler, les personnes vaccinées et convalescentes pourraient bientôt être autorisées à manger séparément des non vaccinés ou des salariés qui ne souhaitent pas fournir d’informations.

Dans la lutte contre la pandémie de COVID-19, Daimler examine des zones de cantine séparées pour les employés vaccinés et récupérés.”Nous prévoyons un modèle de siège similaire et examinons actuellement dans quelle mesure nous pouvons le mettre en œuvre dans les cantines de nos sites”, a déclaré aujourd’hui une porte-parole interrogée sur les rapports sur les modèles correspondants dans d’autres entreprises.”Nous continuons à faire tout notre possible pour contenir la propagation du virus corona.”

Auparavant, le Poste rhénane citant une enquête, certaines entreprises de Rhénanie du Nord-Westphalie proposent aux employés vaccinés qui se sont rétablis de Corona leurs propres cantines ou cafétérias.Dans ces zones particulières, les salariés sont susceptibles de s’asseoir ensemble sans cahier des charges de protection, tandis que ceux qui ne peuvent pas être vaccinés ou qui ne fournissent aucune information les concernant devraient continuer à vivre avec des règles de distanciation, de masques ou de cloisons.Le groupe Bayer parle donc de plusieurs projets pilotes.

Alors que Daimler teste un modèle similaire, cela n’a pas d’importance pour les autres entreprises du sud-ouest.Il n’y a actuellement aucune considération pour des zones de cantine séparées, a déclaré un porte-parole de Bosch.« Nous avons mis en place des mesures de protection complètes pour tous les employés sur tous les sites. »Parce que de nombreux employés continuent de travailler à domicile, la précipitation est limitée.Depuis juin, les salariés peuvent également prendre des repas de cantine « à emporter » avec eux.Chez Porsche, selon une porte-parole, “dans les cantines à ce jour, aucune distinction n’est faite entre les salariés non vaccinés et vaccinés ou récupérés”.

L’association patronale Südwestmetall voit des avantages possibles pour les entreprises à travers des zones de cantine séparées si la règle de distance est partiellement supprimée, a déclaré un porte-parole.Cependant, on ne voit “aucune base légale de protection des données absolument sûre”, puisque les employeurs ne sont pas autorisés à interroger le statut vaccinal des employés.

Source : https://www.heise.de/news/COVID-19-Daimler-prueft-Kantinenbereiche-fuer-Geimpfte-und-Genesene-6246444.html

Commentaires fermés.