André Comte-Sponville : «le pass sanitaire est mauvais pour la liberté, l’égalité et la fraternité»

Invité ce lundi de la matinale de CNEWS, le philosophe André Comte-Sponville a estimé que le pass sanitaire «était mauvais pour la liberté, l’égalité et la fraternité».

Retrouvez l’interview complète d’André Comte-Sponville

«Mauvais pour la liberté, car il consiste à rendre le vaccin quasi obligatoire. Mauvais pour l’égalité, car le pass sanitaire crée une différence entre les Français. Il y a quelque chose qui relève au fond de la discrimination. L’idée que des milliers de Français qui n’ont violé aucune loi soient privés de cinémas, de théâtres, de concerts, voire de travail pour certains d’entre eux, je trouve cela évidemment choquant», affirme-t-il.

«Mauvais enfin pour la fraternité, car cela crée des tensions, du ressentiment, de la rancoeur, des colères, y compris au sein des familles», poursuit André Comte-Sponville, tout en reconnaissant dans le même temps que le pass sanitaire était «bon pour la santé» et avait participé à sauver des milliers de vie.

One thought on “André Comte-Sponville : «le pass sanitaire est mauvais pour la liberté, l’égalité et la fraternité»

  • Ah comme l’élève est bien loin du maître ! Ce n’est pas Vladimir Jankélévitch qui aurait seulement osé évoquer qu’un pass sanitaire était, “bon pour la santé” ! Et les tatouages sur les bras des déportés monsieur Comte-Sponville c’était bon pour leur santé !? Et l’étoile jaune portée par les juifs, elle aussi fut mise en place pour distinguer et exterminer, ceux que l’on désignait à l’époque comme la peste pour l’humanité. Un salon du vaccin fut d’ailleurs mis en place à Paris en une exposition sinistre mais sans honte, intitulée “le juif et la France”. Souvenons nous des dérives abjectes pour ne pas les reproduire, faute de quoi nous souffrons de mêmes maux.

Commentaires fermés.