Angleterre : Une comparaison des rapports officiels du gouvernement suggère que les personnes entièrement vaccinées développent un syndrome d’immunodéficience acquise

Les derniers chiffres du rapport britannique de surveillance des vaccins sur les cas de Covid PHE peuvent mesurer les personnes de 40 à 70 ans doublement vaccinées ont perdu 40% de la de leur système immunitaire par rapport aux personnes non vaccinées. Leur système immunitaire se détériore d’environ 5% par semaine (entre 2,7% et 8,7%). Si cela continue, les 30-50 ans auront une dégradation de leur système immunitaire à 100%, une défense virale nulle d’ici Noël et les personnes doublement vaccinées de plus de 30 ans auront perdu leur système immunitaire d’ici mars de l ‘année prochaine.

Par un lecteur soucieux

Les 5 tableaux PHE ci-dessous de leur excellent rapport de surveillance des vaccins, séparés par 4 semaines, signalent clairement les dommages progressifs que les vaccins causent à la réponse du système immunitaire. 

Les personnes âgées de 40 à 69 ans ont déjà perdu 40 % de la capacité de leur système immunitaire et le perdent progresse à raison de 3,3 % à 6,4 % par semaine.

Baisse hebdomadaire des performances du système immunitaire doublement vacciné par rapport aux personnes non vaccinées…

Toute personne de plus de 30 ans aura perdu 100 % de ses capacités immunitaires (contre les virus et certains cancers) en 6 mois. 
Les 30-50 ans l’auront perdu d’ici Noël. Ces personnes auront alors effectivement un syndrome d’immunodéficience acquis à part entière et détruiront le NHS.

Les injections de rappel du vaccin doivent être les mêmes que les vaccins eux-mêmes, car il faut une éternité pour faire des essais cliniques et obtenir l’approbation pour quelque chose de différent. Donc, si vous prenez un rappel, ces chiffres indiquent que vous donnez une forme progressive encore plus rapide de syndrome d’immunodéficience acquis (après quelques mois d’efficacité).

Tableau 2. Cas de COVID-19 par statut vaccinal…

Cas signalés par date d’échantillon entre la semaine 32 et la semaine 35 2021 – https://assets.publishing.service.gov.uk/government/uploads/system/uploads/attachment_data/file/1016465/Vaccine_surveillance_report_-_week_36.pdf

Cas signalés par date d’échantillon entre la semaine 33 et la semaine 36 2021 – https://assets.publishing.service.gov.uk/government/uploads/system/uploads/attachment_data/file/1018416/Vaccine_surveillance_report_-_week_37_v2.pdf 

Cas signalés par date d’échantillon entre la semaine 34 et la semaine 37 2021 – https://assets.publishing.service.gov.uk/government/uploads/system/uploads/attachment_data/file/1019992/Vaccine_surveillance_report_-_week_38.pdf 

Cas signalés par date d’échantillon entre la semaine 35 et la semaine 38 2021 –  https://assets.publishing.service.gov.uk/government/uploads/system/uploads/attachment_data/file/1022238/Vaccine_surveillance_report_-_week_39.pdf 

Cas signalés par date d’échantillon entre la semaine 36 et la semaine 39 2021https://assets.publishing.service.gov.uk/government/uploads/system/uploads/attachment_data/file/1023849/Vaccine_surveillance_report_-_week_40.pdf 

Pfizer a initialement revendiqué une efficacité de 95% pour son vaccin (calculé comme dans la dernière colonne ci-dessus). Les chiffres ci-dessus indiquant que leurs chiffres pourraient bien avoir été corrigés immédiatement après la vaccination (les groupes d’âge les plus jeunes ont été vaccinés pendant la durée la plus courte).

Mais les chiffres ci-dessus montrent également que les vaccins ne perdent PAS simplement d’efficacité au fil du temps jusqu’à une efficacité nulle, ils endommagent progressivement le système immunitaire jusqu’à ce qu’une efficacité négative soit réalisée. Ils laissent actuellement toute personne de plus de 30 ans dans une situation pire qu’elle ne l’était avant la vaccination. Pour en savoir plus, voir ici.

Traduction de l’article :

Commentaires fermés.