Au service des maladies infectieuses de l’hôpital d’Orléans, on y croit : un médicament de trithérapie serait efficace contre le Covid.

Au service des maladies infectieuses de l’hôpital d’Orléans, on y croit : un médicament de trithérapie serait efficace contre le Covid “L’Agence nationale du médicament nous a répondu qu’il n’était pas retenu, l’ANSM fait barrage”

Au service des maladies infectieuses de l’hôpital d’Orléans, on y croit : un médicament de trithérapie serait efficace contre le Covid

Le Docteur Prazuck dirige le service des maladies infectieuses et tropicales du CHR d’Orléans. Photo : Pascal Proust

Le service des maladies infectieuses du CHR d’Orléans travaille dessus avec le CHU de Caen : un médicament utilisé dans le cadre
de la trithérapie serait efficace pour traiter le coronavirus dans sa forme légère.

Tout est parti d’une “intuition”, explique le docteur Thierry Prazuck, à la tête
du service des maladies infectieuses et tropicales du CHR d’Orléans :
“En avril 2020, lors de la première vague de Covid, on s’est interrogé pour savoir
si un médicament qu’on utilise dans le cadre de la trithérapie, le Truvada,
ne serait pas partiellement ou totalement efficace pour traiter le Covid.”
 

Les personnes atteintes du VIH et, on l’aura compris, traitées au Truvada, attraperaient moins facilement le Covid. “On en a alors parlé avec nos collègues virologues du CHU de Caen, qui est l’une des références en matière de virus respiratoires.”

Baisse significative de la charge virale

C’est alors qu’est lancée une pré-étude. Les essais cliniques ont lieu entre novembre et mars derniers, et portent sur un échantillon de soixante patients (tirés au sort), qui ont le Covid dans sa forme modérée, “et ne nécessitent pas d’hospitalisation”. Trente vont être traités au Truvada et trente ne reçoivent aucun traitement. “On les revoyait à J + 4 et J + 7”, précise le Docteur Prazuck.

Il est alors observé “une baisse significative de la charge virale au niveau nasopharyngé chez les patients qui ont reçu le Truvada, poursuit le chef
de service. Cette étude est une première mondiale sur le Truvada en traitement curatif des formes modérées du Covid : elle apporte des éléments faisant dire
qu’il y a une activité significative.”

“Le barrage”

Pourtant, tout le monde ne semble pas croire en elle. Un dossier relatif à l’étude
a été déposé en 2020, notamment porté par le responsable de l’unité de recherche clinique du CHU de Caen, le professeur de médecine en santé publique Jean-Jacques Parienti, et par Thierry Prazuck, du CHRO. “L’Agence nationale du médicament nous a répondu qu’il n’était pas retenu, l’ANSM fait barrage”, déplore ce dernier. Il a donc “fallu batailler” pour que soient réalisés les essais cliniques autour des soixante patients, dont trente traités au Truvada.

Un “bénéfice en cas de quatrième vague”

Le chef du service des maladies infectieuses de l’hôpital d’Orléans y croit pourtant : “On pourrait en tirer un bénéfice, en cas de quatrième vague, au regard des malades qui sont en début de Covid et chez qui la contagiosité pourrait être diminuée.”

Jean-Jacques Parienti, Thierry Prazuck et leurs équipes ont fait une demande
au niveau national pour que soit financée une nouvelle étude, portant
sur davantage de patients.
“Il nous faut un plus gros échantillon, l’étude devra porter sur 200 patients, cette fois”, conclut le médecin.

David Creff

Source : https://www.larep.fr/orleans-45000/actualites/au-service-des-maladies-infectieuses-de-lhopital-dorleans-on-y-croit-un-medicament-de-tritherapie-serait-efficace-contre-le-covid_13986206/