Autriche : Un jeune de 17 ans est également mort après avoir été vacciné avec PFIZER

Autriche : Un jeune de 17 ans est également mort après avoir été vacciné avec PFIZER

Le décès d’un enfant de 12 ans suite à une vaccination avec PFIZER émeut l’Autriche. Un rapport révèle aujourd’hui la situation : Un adolescent (17 ans) est lui aussi décédé peu après avoir reçu le vaccin.

Un jeune de 17 ans est mort à une date proche de celle de la vaccination.Utrecht, Robin / Action Press / picturedesk.com (image symbolique)

L’Office fédéral de la sécurité des soins de santé (BASG) enregistre tous les effets secondaires présumés de médicaments et de vaccins survenus en Autriche et signalés par les professionnels de la santé ou les patients. Le rapport répertorie également les décès survenus après une vaccination Corona.

Dans le dernier rapport sur la vaccination, on trouve entre autres un jeune garçon du Tyrol qui est décédé après avoir été vacciné contre le coronavirus – “Heute” en a parlé. L’enfant de 12 ans avait été vacciné avec le vaccin BioNTech/Pfizer et avait été victime d’un arrêt cardio-vasculaire un jour plus tard seulement.

Une autopsie doit déterminer la cause du décès

Malgré toutes les tentatives pour sauver la vie de l’enfant, les médecins n’ont pas réussi à lui sauver la vie. L’enfant de 12 ans est mort trois jours après avoir été vacciné. Une autopsie a déjà été pratiquée et permet de déterminer la cause exacte du décès du garçon, le résultat reste ambigu.

Un jeune de 17 ans décédé

Chez un jeune de 17 ans, également décédé à une date proche de la vaccination, une myocardite a également été constatée. Selon l’autopsie, celle-ci n’était pas non plus à l’origine du décès de l’adolescent. L’adolescent avait été vacciné avec BioNTech/Pfizer.

Selon le document de vaccination, l’état de santé de 83 patients au total a pu être rétabli et 128 autres sont encore en cours d’examen, ajoute le communiqué.

Autres cas de décès

Mais le rapport de vaccination révèle encore d’autres décès tragiques ! Selon le document, 217 cas de myocardite ont été signalés à proximité d’une vaccination contre le COVID-19 – 171 personnes avaient été vaccinées par BioNTech/Pfizer, 22 par Moderna, 17 par AstraZeneca et sept par Janssen.

Ainsi, une myocardite a été diagnostiquée chez un patient de 33 ans décédé à proximité de la vaccination avec AstraZeneca, mais selon le rapport d’autopsie, celle-ci n’en était pas la cause, peut-on lire dans le rapport de l’Office fédéral de la sécurité sanitaire.

Source : https://www.heute.at/s/impfbericht-enthuellt-17-jaehriger-starb-nach-stich-100190830

Commentaires fermés.