Blocages aux frontières: Washington demande à Ottawa d’employer les «pouvoirs fédéraux»

Des manifestants participent à un blocus au pied du pont Ambassador, paralysant le flux de trafic commercial vers le Canada à partir de Detroit.

Washington presse Ottawa de tout faire en son pouvoir pour lever les blocages aux frontières et lui offre son soutien, pendant que les manifestants postés devant le parlement continuent de violer les lois sans conséquence.

Les États-Unis ont demandé jeudi au Canada d’employer ses « pouvoirs fédéraux » pour lever les blocages aux frontières causés par les convois de protestation contre les mesures sanitaires.

L’administration américaine a même offert « le soutien plein et entier » du ministère de la Sécurité intérieure, ont dit des responsables de la Maison-Blanche.

L’administration Biden est « mobilisée 24 heures sur 24 pour mettre fin rapidement » à une crise qui perturbe l’industrie américaine, ont-ils précisé.

Trois axes frontaliers entre le Canada et les États-Unis sont désormais bloqués par des manifestants, ce qui a des répercussions importantes sur l’économie.

Le premier ministre Justin Trudeau a pour sa part convoqué jeudi en soirée le Groupe d’intervention en cas d’incident, comprenant des ministres et hauts fonctionnaires, afin de s’assurer que les provinces et municipalités obtiennent les ressources pour mettre fin aux barrages.

Même les conservateurs ont demandé aux manifestants de plier bagage.

Pendant ce temps à Ottawa, le noyau dur des manifestants s’est organisé pour rester le plus longtemps sur les lieux, grâce à un système d’approvisionnement en nourriture et en carburant que la police peine à freiner.

Des klaxons malgré l’injonction

Signe qu’ils ne sont pas intimidés par les forces de l’ordre, des camionneurs ont klaxonné jeudi midi, défiant l’injonction qui leur interdit de le faire depuis dimanche. 

Ils ont reçu la visite de policiers qui, au lieu de les arrêter, ont échangé quelques mots avec les conducteurs avant de prendre en photo leurs plaques, alors qu’ils étaient entourés de manifestants qui filmaient leur intervention.

Le corps policier n’a également pas mis à exécution la menace qu’il avait lancée la veille, soit celle d’arrêter tous les manifestants qui bloquent les rues.

Policiers débordés

Le chef de la police d’Ottawa, Peter Sloly, a répété jeudi qu’il avait besoin de plus de ressources afin d’arriver « à des résultats plus rapides pour mettre fin à cette occupation illégale ».

Au début de la semaine, M. Sloly avait demandé 1800 agents en renfort pour mettre fin à la manifestation. Or, seulement 250 agents de la GRC lui ont été promis.

– Avec l’AFP et Camille Payant

Source : https://www.journaldequebec.com/2022/02/10/blocages-aux-frontieres-washington-demande-a-ottawa-demployer-les-pouvoirs-federaux-1

3 thoughts on “Blocages aux frontières: Washington demande à Ottawa d’employer les «pouvoirs fédéraux»

  • le préfet de Paris va bloquer toute l’île de France pour faire la chasse à la sorcière des voitures des non piqouzés ou non mis à jours de leurs doses, les rafler, les mettre en prison et les piqouzer de force sous prétexte qu’ils appartiennent tous au convoi liberté:

    “Des contrôles auront lieu au niveau des péages mais également sur les principaux axes d’Ile-de-France. Ces contrôles auront pour but d’intercepter les véhicules et convois ”
    https://www.jeanmarcmorandini.com/article-489578-en-direct-convoi-de-la-liberte-emmanuel-macron-appelle-au-plus-grand-calme-l-interdiction-des-rassemblements-a-paris-maintenue-par-la-justice-des-blindes-de-la-gendarmerie-ont-pris-position-dans-la-capitale.html

    le plus ironique dans tout cela, c’est que des anciens militaires soutiennent le convoi mais refusent d’avouer où sont les entrepots où ils mettent leurs blindés de camions et d’autres arsenals d’armement

    en gros, résistez, mais ne nous demandez surtout pas où ils entreposent leurs armes et leurs chars d’assaut, c’est interdit de détruire les armes de l’occupant de la piqouze

    rappel on a gagné la seconde guerre mondiale, grâce au sabotage des armes et chars d’assault de l’occupant dans les entrepots où ils cachaient…

  • confinement = blocage des frontières
    pass vaccinal = blocage des frontières
    convoi liberté = blocage des frontières “Trois axes frontaliers entre le Canada et les États-Unis sont désormais bloqués par des manifestants”

    des buts différents (piqouze et anti piqouze) mais qui ont le même résultat au final…

  • Bonjour. Les corrompus décrient les convois de la liberté, les jugent illégaux. Quelle ironie ! Confiner, injecter de force un produit expérimental, refuser les soins aux non injectés, les déchoir de leur citoyenneté, dépouiller des milliers de résistants de leurs droits au travail sans même un revenu, mentir aux peuples, est-ce légal ? Le pass, sans justificatif scientifique est-il légal ? Ces criminels placés au pouvoir violent les lois, mentent, tuent…
    Vive la Résistance !
    Non au pass !
    Liberté !

Commentaires fermés.