Canada : La région de Calgary atteint un taux de vaccination de 99 % et rien ne change.

The Counter Signal

La zone nord-est de Calgary a atteint la marque que beaucoup pensaient impossible : la vaccination à 99 % de tous les résidents éligibles. Cependant, il y a un facteur qui pourrait refroidir le moral des compliants : littéralement, rien n’a changé à la suite de leur exploit.

En effet, alors que le gouvernement et les médias ont convaincu de nombreux Canadiens qu’un taux de vaccination élevé – un objectif en constante évolution – est la clé pour mettre fin à la pandémie et revenir à la normale, rien n’a changé dans la zone nord-est de Calgary.

À l’heure où nous écrivons ces lignes, le premier ministre de l’Alberta, Jason Kenney, n’a même pas félicité les résidents pour leur respect de la loi, et le gouvernement provincial n’a pas indiqué qu’il allait supprimer les masques obligatoires, les exigences de preuve de vaccination ou toute autre mesure de lutte contre la pandémie.

De même, West Jasper Place à Edmonton a atteint un taux de vaccination de 95 % pour toutes les personnes admissibles avec la première dose, la zone Lower Northwest de Calgary a atteint un taux de vaccination de 93 % avec la première dose pour toutes les personnes admissibles, et Sherwood Park Zone à Edmonton a atteint un taux de vaccination de 93 % avec la première dose pour toutes les personnes admissibles.

Aucun changement. Rien. Le silence.

De plus, on craint que ce taux de vaccination ne change à mesure que les injections de rappel sont approuvées et que la vaccination des enfants âgés de 5 à 11 ans est imposée à la population, ouvrant ainsi la voie à un élargissement des personnes considérées comme admissibles et des personnes considérées comme vaccinées.

Certains peuvent penser que l’idée que le gouvernement puisse modifier le terme “complètement vacciné” pour signifier qu’une personne a été triplement vaccinée plutôt que doublement vaccinée relève de la théorie du complot. Mais, malheureusement, ce n’est pas le cas et cela s’est déjà produit en Israël, où le gouvernement a exigé des citoyens qu’ils fassent une injection de rappel pour conserver leur passeport vaccinal.

De plus, l’expression “efficacité décroissante”, qui admet tacitement que le vaccin est inefficace au bout d’un certain temps, fait son chemin dans les médias grand public, implantant subtilement l’idée que les rappels sont nécessaires.

Personne ne sait combien de temps il faudra pour qu’un vaccin complet soit synonyme de triple vaccin en Alberta. Mais pour l’instant, nous pouvons être tranquilles en sachant qu’il n’y a pas d’urgence à se faire vacciner. Après tout, si rien ne se passe lorsque 99 % de la population est doublement vaccinée, quelle raison y a-t-il de croire que quelque chose va changer si 99 % de la population est triplement vaccinée ?

Source : https://www.thecountersignal.com/news/calgary-area-hits-99-per-cent-vaccination-rate-and-literally-nothing-changes