Canada, Ottawa : Les compagnies de remorquage et dépanneuses refusent de fournir des véhicules pour déplacer les camions du Convoi de la liberté.

Canada, Ottawa : Les compagnies de remorquage et dépanneuses refusent de fournir des véhicules pour déplacer les camions du Convoi de la liberté.

“Beaucoup de ces petites entreprises ne veulent pas ruiner leur réputation dans les communautés qu’elles servent, donc elles ne veulent pas s’impliquer.”

Les autorités qui recherchent des entreprises de remorquage pour les aider à retirer les camions du blocus frontalier de Coutts n’ont rien trouvé.

Selon les entreprises de remorquage locales, des demandes ont été reçues depuis dimanche pour des camions afin d’aider la police à évacuer les camions et autres véhicules participant au blocus frontalier.

Le Western Standard s’est entretenu avec un certain nombre d’entreprises de remorquage du sud de l’Alberta, notamment à Calgary, Lethbridge et Medicine Hat.

City Wide towing, à Calgary, a déclaré qu’elle avait des dépanneuses au blocus hier pour aider toute personne dans le besoin, mais a confirmé qu’aucun camion ne restait sur place.

“Nos camions ne sortiront pas de Calgary aujourd’hui”, a déclaré une employée du centre d’appels de City Wide qui n’a pas voulu donner son nom.

“Nous resterons à Calgary pour desservir la région environnante”.

TnT Towing, à Lethbridge, est l’une des plus grandes entreprises de remorquage de la région. Contactée, la personne qui a répondu au téléphone a déclaré qu’elle n’avait aucun commentaire à faire, mais a indiqué qu’elle avait été contactée.

“Nous ne savons pas qui a appelé, mais nous ne voulons pas être impliqués, donc nous ne ferons pas de commentaires”.

Ken Hauck Towing, à Medicine Hat, a la capacité de transporter des camions lourds, mais lorsqu’on lui a demandé si elle avait été contactée pour fournir des remorques à la frontière, elle a répondu qu’elle n’avait pas encore été engagée.

Une petite entreprise de remorquage du sud de l’Alberta qui a été contactée pour fournir des remorques a déclaré qu’elle était “coincée entre le marteau et l’enclume”.

“Nous avons créé des relations dans notre communauté et des contrats qui seraient menacés si nous participions de quelque façon que ce soit”, a déclaré un travailleur de l’entreprise de remorquage qui a demandé à rester anonyme pour éviter toute réponse négative à son entreprise.

“Beaucoup de ces petites entreprises ne veulent pas ruiner leur réputation dans les communautés qu’elles servent, alors elles ne veulent pas s’impliquer”, a-t-il ajouté.

“Nous avons reçu des appels ici pour fournir nos camions, mais nous avons également reçu des appels de locaux qui ne veulent pas s’identifier et qui demandent si nous prévoyons d’envoyer des camions. Quand je leur ai répondu ‘non’, ils ont dit ‘bien alors nous continuerons à vous soutenir'”.

Le Western Standard s’est entretenu avec Abe Martens de Xodus Car Transport, dans le comté de Lethbridge. L’entreprise de Martens se concentre sur le transport de véhicules, mais offre également des services de remorquage.

“Nous sommes ici avec nos camions au blocus, mais nous participons et nous soutenons pleinement les camionneurs”, a déclaré Martens.

M. Martens s’est joint à Nick Friesen, organisateur du blocus, pour une mise à jour en direct avec le Western Standard lundi après-midi.

La police de la ville a déclaré qu’elle ne discutera pas de la tactique ou de ce qu’elle prévoit pour la suite du blocus.

Source : https://westernstandardonline.com/2022/02/alberta-towing-companies-reject-requests-to-supply-trucks-to-rcmp/

Commentaires fermés.