Cartographier les conflits d’intérêts : examen de la portée

BMJ 2021; 375 doi: https://doi.org/10.1136/bmj-2021-066576 (Published 03 November 2021) Cite this as: BMJ 2021;375:e066576

  1. Correspondance à : S Chimonas chimonas@mskcc.org
  • Accepté le 16 octobre 2021

Résumé

Objectif Identifier tous les liens connus entre l’industrie des produits médicaux et l’écosystème de la santé.

Examen du cadrage de la conception .

Méthodes À partir des recherches documentaires initiales et des contributions d’experts, une carte a été créée pour montrer le réseau des liens de l’industrie des produits médicaux entre les parties et les activités de l’écosystème de la santé. Grâce à un examen de la portée, les liens ont ensuite été vérifiés, catalogués et caractérisés, avec des données extraites sur les types de liens industriels (financiers, non financiers), les politiques applicables en matière de conflit d’intérêts et les sources de données accessibles au public.

Principales mesures des résultats Présence et types de liens de l’industrie des produits médicaux avec les activités et les parties, présence de politiques en matière de conflits d’intérêts et données accessibles au public.

Résultats Une carte dérivée de la synthèse de 538 articles de 37 pays montre un vaste réseau de liens de l’industrie des produits médicaux avec les activités et les parties de l’écosystème de la santé. Les principales activités comprennent la recherche, l’enseignement des soins de santé, l’élaboration de lignes directrices, la sélection du formulaire et les soins cliniques. Les parties comprennent des entités à but non lucratif, la profession de la santé, la chaîne d’approvisionnement du marché et le gouvernement. L’industrie des produits médicaux a des liens directs avec toutes les parties et certaines activités par de multiples voies ; les liens directs s’étendent à travers les interrelations entre les partis et les activités. Les parties les plus fréquemment identifiées étaient au sein de la profession de la santé, avec des professionnels individuels décrits dans 422 (78 %) des études incluses. Plus de la moitié (303, 56%) des publications ont documenté les liens de l’industrie des produits médicaux avec la recherche,les soins cliniques (156, 29 %), la formation des professionnels de la santé (145, 27 %), l’élaboration de lignes directrices (33, 6 %) et la sélection du formulaire (8, 1 %) apparaissant moins souvent. Des politiques de conflit d’intérêts existent pour certains liens financiers et quelques liens non financiers ; les sources de données accessibles au public décrivent ou quantifient rarement ces liens.

Conclusions Un vaste réseau de liens de l’industrie des produits médicaux avec des activités et des parties existe dans l’écosystème de la santé. Les politiques relatives aux conflits d’intérêts et les données accessibles au public font défaut, ce qui suggère qu’une surveillance et une transparence accrues sont nécessaires pour protéger les soins aux patients de l’influence commerciale et pour garantir la confiance du public.

Version PDF :

Version française :

introduction

Dans un rapport influent de 2009, l’Institute of Medicine a décrit un écosystème de soins de santé à multiples facettes en proie à l’influence de l’industrie. 1 Au cœur de l’écosystème se trouvent les prestataires de soins de santé, les chercheurs, les établissements de soins cliniques, les revues, les sociétés professionnelles et d’autres établissements de santé et les organisations de soutien engagées dans les activités professionnelles de base de la médecine : fournir des soins bénéfiques aux patients, mener des recherches valides et fournir une formation clinique fondée sur des preuves et d’orientation. Ce faisant, ces personnes et institutions collaborent fréquemment avec des fabricants de produits pharmaceutiques, de dispositifs médicaux et de produits biotechnologiques. 1 2 3 4 5Bien que ces entités à but lucratif jouent un rôle crucial dans l’écosystème, notamment dans le développement de nouveaux tests et traitements, leur objectif principal est d’assurer des retours financiers aux actionnaires. Ainsi, les collaborations industrielles introduisent inévitablement un biais commercial potentiel dans l’écosystème de la santé. En l’absence d’une surveillance rigoureuse des conflits d’intérêts dans l’ensemble du système, l’Institute of Medicine a averti que les liens étroits de la médecine avec l’industrie des produits médicaux « menacent l’intégrité des enquêtes scientifiques, l’objectivité de l’enseignement médical, la qualité des soins aux patients et la confiance du public. en médecine.” 1

Cependant, le contrôle des conflits d’intérêts dans l’écosystème nécessite une compréhension au niveau du système de la manière dont l’influence peut y entrer et y circuler. La recherche sur l’influence de l’industrie des produits médicaux est volumineuse et en expansion, aidée en grande partie par de nouvelles sources de données telles que Open Payments, 6 7 8 9 une base de données fédérale américaine qui rend publics presque tous les paiements aux médecins et aux hôpitaux universitaires par pharmaceutique, dispositifs médicaux et autres fabricants de produits de santé. D’autres pistes d’enquête ont commencé à explorer les liens entre les entreprises de produits médicaux et les régulateurs, les groupes de défense des patients et d’autres parties influentes de l’écosystème de la santé. 3 4 10 11 12Et la lentille analytique s’est élargie pour inclure non seulement les liens financiers, mais aussi les liens non financiers, tels que les fabricants de produits médicaux offrant aux professionnels de la santé des données de recherche, la paternité et d’autres opportunités d’avancement professionnel. 13 14 15

Pourtant, à quelques exceptions près, 1 2 16 17 la plupart des analyses se concentrent sur un ou deux types étroits de liens entre l’industrie du produit médical et une seule partie, comme les professionnels de santé, les hôpitaux ou les revues, ou une seule activité, comme la recherche, l’éducation ou les soins cliniques. La réalité est que les entreprises adoptent une approche à plusieurs volets pour développer et commercialiser des produits, en faisant appel à de multiples parties influentes dans l’ensemble de l’écosystème de la santé. L’épidémie d’opioïdes aux États-Unis, par exemple, fournit de nombreux exemples de fabricants de produits pharmaceutiques développant stratégiquement des liens financiers avec plusieurs entités de l’écosystème de la santé et tirant parti de ceux-ci pour créer des influences secondaires, entraînant de graves préjudices pour les patients. 16 17Les interactions complexes évidentes dans le cas des opioïdes, cependant, sont rarement documentées ou explorées dans la littérature sur les conflits d’intérêts. Nous n’avons connaissance d’aucune étude qui s’est efforcée d’identifier et de caractériser l’étendue des liens de l’industrie des produits médicaux dans l’écosystème de la santé, qui implique des individus et des organisations qui fournissent des soins de santé, ainsi que des politiciens, des régulateurs, des entités de la chaîne d’approvisionnement et d’autres qui façonner indirectement la pratique de la médecine. L’éventail complet des liens directs, et les voies indirectes subséquentes d’influence potentielle, pourraient entraîner des effets cumulatifs sur les soins aux patients et la confiance du public et sont donc importants à documenter et à évaluer systématiquement.

Nous avons donc développé une carte basée sur des preuves pour englober le réseau complexe de liens entre les industries pharmaceutiques, des dispositifs médicaux et de la biotechnologie et l’écosystème de la santé. Pour identifier toutes les voies connues qui pourraient permettre aux entreprises d’influencer en fin de compte les soins aux patients, nous avons systématiquement exploré la gamme complète des liens directs avec l’industrie, à la fois financiers et non financiers, à travers l’écosystème, ainsi que les liens indirects avec et depuis d’autres parties et activités au sein de l’écosystème de la santé. Nous avons également répertorié la présence d’une surveillance des conflits d’intérêts le long de ces routes, ainsi que la mesure dans laquelle les liens de l’industrie sont transparents pour les régulateurs, le public et d’autres publics clés. Nos résultats fournissent une vue au niveau du système du potentiel d’influence de l’industrie des produits médicaux sur l’écosystème de la santé,aboutissant finalement aux soins aux patients.

Méthodes

Nos méthodes étaient doubles. Premièrement, nous avons utilisé des recherches documentaires ciblées et des contributions d’experts pour rédiger une carte décrivant les liens entre les industries pharmaceutique, des dispositifs médicaux et de la biotechnologie et les principales activités et parties liées aux soins de santé qui façonnent l’utilisation (c’est-à-dire la prescription et l’utilisation de dispositifs médicaux et de produits biotechnologiques. ). Ensuite, nous avons effectué un examen systématique de la portée pour vérifier et affiner la carte et pour cataloguer et caractériser tous les liens industriels documentés dans l’écosystème de la santé.

Cartographie

Nous avons commencé par passer en revue les publications connues de l’équipe de recherche (en particulier, le vaste rapport 2009 de l’Institute of Medicine 1) et catalogué toutes les parties identifiées (individus et organisations impliqués dans les soins de santé, tels que les hôpitaux, les prescripteurs, les agences de santé publique), les activités (domaines de l’enquête clinique, du jugement et de la prise de décision, tels que la recherche, les soins cliniques, l’élaboration de lignes directrices), et liens entre eux. En utilisant des termes tels que « industrie pharmaceutique », « industrie des appareils » et « conflit d’intérêts » et la fonction « articles similaires », nous avons ensuite effectué une recherche ciblée dans les littératures médicales et scientifiques (via PubMed) pour documenter les liens de l’industrie avec ces parties et activités, ainsi que toutes les parties, activités et liens supplémentaires dans l’écosystème des soins de santé. Pour explorer davantage d’autres liens mal documentés, nous avons utilisé Google pour rechercher la littérature grise, les publications commerciales et la littérature profane,tels que des articles de journaux et de magazines. Tous les enquêteurs ont effectué des recherches de manière indépendante dans Google jusqu’à ce que la saturation soit atteinte, c’est-à-dire qu’aucune nouvelle activité, partie ou lien n’ait été identifié. Nous avons utilisé ces résultats pour dresser une carte préliminaire de l’écosystème de la santé, montrant le réseau de liens entre l’industrie et chaque partie et activité, ainsi que les liens entre les parties et les activités.

Ensuite, nous avons obtenu les commentaires d’un panel international d’experts possédant une vaste expertise dans les liens avec l’industrie et une connaissance approfondie de parties et d’activités spécifiques (annexe A supplémentaire). Nous avons sélectionné des experts éminents sur les liens de l’industrie avec les parties ou les domaines de la santé, ou les deux. Des experts ont également été sélectionnés pour réfléchir à ces problèmes au niveau international, et pas seulement dans le contexte américain. De plus, nous avons inclus des experts ayant une connaissance approfondie des systèmes de tarification et de distribution, car ces sujets apparaissent rarement dans la littérature sur les conflits d’intérêts. Grâce à WebEx, nous avons mené des entretiens semi-structurés (annexe B supplémentaire) avec des experts individuellement pour examiner la carte, en utilisant leurs commentaires sur une base continue pour approfondir la recherche dans la littérature, évaluer les liens représentés, identifier les liens manquants et affiner la carte en conséquence. Nous avons travaillé de manière itérative,apporter des modifications à l’approche générale, aux catégorisations et à la présentation visuelle jusqu’à parvenir à un accord au sein de l’équipe de recherche. Les experts ont été recrutés jusqu’à ce que la saturation soit atteinte (sans autre modification suggérée), qui s’est produite après que huit experts aient été interrogés. Nous avons également sollicité des commentaires supplémentaires et l’approbation finale des experts par courrier électronique. Enfin, nous avons travaillé avec des experts en conception pour optimiser la clarté visuelle de la carte.nous avons travaillé avec des experts en conception pour optimiser la clarté visuelle de la carte.nous avons travaillé avec des experts en conception pour optimiser la clarté visuelle de la carte.

Examen de la portée

Nous avons mené un examen systématique de la portée des liens de l’industrie des produits médicaux pour vérifier et affiner la carte, en cataloguant et en caractérisant les liens financiers et non financiers documentés dans le vaste écosystème de la santé. Nos méthodes sont rapportées selon les items de reporting privilégiés pour les revues systématiques et extension de méta-analyses pour les revues de cadrage (PRISMA-ScR) (annexe complémentaire C). 18

Protocole

Les examens de cadrage ne sont pas éligibles pour l’enregistrement dans Prospero ; néanmoins, nous avons utilisé le protocole de revue systématique de Prospero à des fins de planification et de rapport (annexe D supplémentaire).

Critère d’éligibilité

L’examen de la portée comprenait des études expérimentales et observationnelles qualitatives et quantitatives avec un texte intégral en anglais disponible. Les études incluses ont documenté les liens entre l’industrie et une partie ou une activité de l’écosystème de la santé. L’examen de la portée a exclu les commentaires, les présentations de conférence, les résumés, les revues de la littérature, les lettres et les éditoriaux.

Sources d’information et stratégie de recherche

À l’aide de termes de recherche dérivés de notre revue de littérature initiale, y compris « médicament », « appareil », « influence de l’industrie », « soutien commercial » et « conflit d’intérêts », nous avons effectué une étude de cadrage (via PubMed, Scopus et Embase) de la littérature médicale, scientifique et grise jusqu’au 31 décembre 2019, pour identifier systématiquement toutes les enquêtes publiées documentant ces activités et d’autres activités émergentes, les parties concernées dans l’écosystème de la santé et les liens. Nous avons également inclus des enregistrements de nos recherches manuelles précédentes qui se concentraient sur des liens potentiels mal documentés.

Les politiques pertinentes en matière de conflits d’intérêts et les sources de données accessibles au public qui sont apparues dans nos recherches ont été rassemblées pour une analyse distincte. Pour compléter notre recherche de politiques et de sources de transparence, nous avons également recueilli des informations auprès de MediSpend Legislative Watch, un site Web destiné à l’industrie qui compile des résumés et des liens vers les politiques relatives aux conflits d’intérêts et aux exigences de transparence dans les pays d’Amérique du Nord, d’Europe, du Moyen-Orient, et l’Asie. 19

Processus de sélection des études

Tous les résultats de la recherche ont été importés dans Covidence, un logiciel de revue systématique en ligne. Les critères d’admissibilité ont été importés sous la forme d’un ensemble de codes qui ont été utilisés pour la sélection. Pour assurer la fiabilité, plusieurs évaluateurs (SC, MM, SZ, DK) ont examiné tous les éléments, les différences étant résolues par discussion.

Éléments de données et processus de collecte de données

Pour tous les articles inclus, nous avons extrait les données sur les activités, les parties, les types de liens (financiers, non financiers), l’année et le lieu de l’étude, le type de publication (gris, évalué par les pairs) et la source de financement. Le formulaire d’abstraction des données (annexe E supplémentaire) a été testé sur des échantillons aléatoires de 10 études incluses et modifié au besoin en utilisant les commentaires de l’équipe. L’abstraction complète des données a commencé après quatre séries de tests pilotes, une fois qu’un accord intercodeur suffisant avait été obtenu (93,48 à 100 %) ; les statistiques de calculables allaient de 0,63 à 0,95, indiquant une concordance substantielle à presque parfaite. Par la suite, l’un des deux membres de l’équipe (MM, SZ) a résumé chaque étude incluse, avec des commentaires supplémentaires des autres (SC, DK) au besoin.

Évaluation de la qualité méthodologique

Nous n’avons pas évalué la qualité méthodologique ou le risque de biais des articles inclus, ce qui est cohérent avec les orientations sur la conduite des revues de cadrage.

Synthèse

Microsoft Excel a été utilisé pour créer des statistiques descriptives afin de caractériser les publications identifiées dans notre revue de cadrage le long des domaines extraits. Les données de nos résultats de cadrage ont été utilisées pour affiner et vérifier notre carte, en identifiant, caractérisant et organisant toutes les voies connues par lesquelles les entreprises pourraient potentiellement influencer les soins aux patients. Nous avons créé des cartes supplémentaires pour montrer séparément les points d’entrée financiers et non financiers de l’industrie dans le système.

Participation des patients et du public

Nous n’avons pas inclus de patients ou de membres du public dans la recherche, car cela dépassait le cadre de l’étude. Un représentant des patients a examiné le manuscrit après sa soumission.

Résultats

Cartographie : Industrie et écosystème de la santé

La figure 1 illustre l’écosystème de la santé, cartographiant le réseau complexe de liens associés aux industries pharmaceutique, des dispositifs médicaux et de la biotechnologie à travers les activités et les parties clés de l’écosystème de la santé. Au-delà de ses liens directs avec toutes les parties et certaines activités, l’industrie des produits médicaux a de nombreux liens indirects à travers l’écosystème de la santé. De même, les liens non financiers pourraient renforcer ou étendre les liens financiers des entreprises ( fig 2 et fig 3 ).

Fig. 1

Fig. 1

Liens entre l’industrie des produits médicaux et l’écosystème de la santé

Figure 2

Figure 2

Les voies des liens financiers entre l’industrie du produit médical et l’écosystème de la santé

Figure 3

Figure 3

Les voies des liens non financiers entre l’industrie du produit médical et l’écosystème de la santé

Les parties concernées du système opèrent dans divers secteurs de la vie publique et privée et comprennent des entités à but non lucratif (par exemple, des fondations, des groupes de défense), la profession de la santé (par exemple, des revues, des facultés de médecine, des professionnels individuels), la chaîne d’approvisionnement du marché (par exemple, , les payeurs, les agents d’achat et de distribution) et le gouvernement (par exemple, les agents publics, les régulateurs). L’industrie des produits médicaux a également des liens directs avec les patients et les prescripteurs ( encadré 1et annexe supplémentaire F). Notamment, la catégorie des prescripteurs est distincte de la catégorie des professionnels individuels, bien que certains cliniciens puissent appartenir aux deux catégories : Prescripteur désigne les cliniciens dans un rôle de soins aux patients (p. , les dispositifs médicaux et les produits biotechnologiques, tandis que les professionnels individuels comprennent plus largement les cliniciens, les chercheurs et autres professionnels de la santé et experts engagés dans la recherche, l’élaboration de lignes directrices, la sélection de formulaires, la formation des professionnels de la santé et d’autres activités extracliniques. Encadré 1

Définitions des termes utilisés dans l’écosystème de la santé

Industrie des produits médicaux

  • Entreprises pharmaceutiques, de dispositifs médicaux et de biotechnologie qui développent et fabriquent des produits médicaux utilisés dans les soins aux patients 1

Des soirées

  • Fonctionnaires — personnes élues ou nommées à des postes gouvernementaux 20
  • Organismes de réglementation — organismes gouvernementaux qui réglementent la prestation ou les paiements des soins de santé 21
  • Agences de santé publique — agences gouvernementales impliquées dans les soins de santé mais qui ne fournissent ni ne réglementent directement les soins de santé 22
  • Payeurs — assureurs-maladie privés et publics 23
  • Agents d’achat et de distribution -Organisations qui interviennent dans le prix des médicaments, le paiement et la distribution (par exemple, les gestionnaires de prestations pharmaceutiques, les organisations d’achat de groupe, grossistes) 23
  • Organisations de prestation de soins — établissements dans lesquels les soins cliniques sont dispensés, y compris les hôpitaux, les centres médicaux, les cliniques, les cabinets privés
  • Entreprises de formation médicaleentreprises privées indépendantes, généralement des entités à but lucratif, qui dispensent une formation aux professionnels de la santé 24
  • Facultés de médecine — institutions qui décernent des diplômes de docteur en médecine ou de docteur en médecine ostéopathique et soutiennent les activités académiques 25
  • Sociétés professionnelles — organisations de membres constituées et servant les intérêts de professionnels de la santé du même type (p. ex., infirmières praticiennes) ou de la même spécialité (p. ex., médecins de famille); les activités peuvent inclure l’éducation, l’élaboration de lignes directrices et de codes éthiques, le lobbying et le plaidoyer, et la publication 26
  • Journaux — publications qui rapportent des informations cliniques et scientifiques aux médecins et autres professionnels de la santé 27
  • Professionnels individuels — cliniciens, chercheurs, rédacteurs de revues, cadres de la santé et autres experts engagés dans la recherche, l’élaboration de lignes directrices, la sélection de formulaires, la formation clinique ou d’autres activités professionnelles en dehors des soins cliniques
  • Fondations — entités qui soutiennent des activités caritatives en accordant des subventions à des organisations ou des institutions indépendantes ou à des particuliers à des fins scientifiques, éducatives, culturelles, religieuses ou à d’autres fins caritatives 28
  • Organisations de défense des droits — entités qui fournissent un soutien, un plaidoyer et une éducation axés sur le patient ou les soignants, souvent axés sur une maladie ou un ensemble de maladies 11
  • Prescripteurs -clinicians engagés dans des activités de soins du patient, y compris la prescription et l’ utilisation des dispositifs médicaux et des produits biotechnologiques (par exemple, des médecins, des infirmières, des médecins assistants)

Activités

  • Recherche — enquête rigoureuse sur la biologie, les maladies humaines ou la prestation des soins de santé, dont les résultats guident les meilleures pratiques de soins de santé 29
  • Formation des professionnels de la santé – Acquisition de connaissances ou de compétences liées aux soins de santé qui se déroulent en dehors des patients en tant qu’activité autonome, avec des composants de premier cycle, des cycles supérieurs et continus (post-universitaires)
  • Élaboration de lignes directrices — énoncés élaborés systématiquement pour aider les praticiens et les patients à prendre des décisions concernant les soins de santé appropriés à des circonstances cliniques spécifiques 30
  • Sélection du formulaire — l’élaboration de listes classées ou à plusieurs niveaux de médicaments sur ordonnance qui sont couverts par un régime d’assurance-maladie ou stockés par un établissement de santé ; les niveaux comportent généralement différents niveaux de partage des coûts (par exemple, des quotes-parts ou des niveaux de coassurance) 23 31
  • Soins cliniques —Interaction clinique entre le patient et le professionnel de la santé

Liens

  • Financiers – actifs économiques ou paiements monétaires, y compris, mais sans s’y limiter, les honoraires de consultation, les fonds de recherche, les salaires, les actions, les brevets, les licences, les cadeaux, les repas, les fonds de voyage, les fonds d’éducation et le matériel et l’équipement pour la recherche, l’éducation et les soins cliniques
  • Non-financiers – autres actifs, y compris, mais sans s’y limiter, les informations (par exemple, la publicité, la littérature, les réimpressions et les manuels, et les sessions d’éducation et de formation), la paternité et les données

RETOUR AU TEXTE

De nombreux liens de l’industrie des produits médicaux avec ces parties sont financiers, impliquant de l’argent ou des éléments de valeur financière, comme lorsque les entreprises négocient les prix avec les agents de la chaîne d’approvisionnement ; acheter des réimpressions de revues ; apporter des contributions aux agents publics pour les campagnes ; fournir des conseils, des conférences ou des paiements de leaders d’opinion clés aux professionnels de la santé ; ou soutenir financièrement des agences gouvernementales, des organisations de soins de santé et des entités à but non lucratif par le biais de dons, de subventions ou de frais. D’autres liens sont non financiers, comme la publicité directe aux consommateurs des entreprises aux patients, la publicité et les détails des prescripteurs, le travail de conseil professionnel non rémunéré ou l’offre de données, de paternité et d’autres opportunités professionnelles aux cliniciens et chercheurs. Tous les types de partis ont des liens financiers avec des sociétés de produits médicaux.Seuls les payeurs et les agents de distribution manquent de liens supplémentaires non financiers (tableau 1 , annexe complémentaire E). Tableau 1

Exemples de liens financiers et non financiers directs des parties et des activités avec l’industrie des produits médicaux

L’écosystème des soins de santé comprend également cinq activités d’enquête clinique, de jugement et de prise de décision à risque de biais commercial ( encadré 1 et tableau 1 ). L’industrie des produits médicaux participe directement à deux de ces activités : la recherche et l’élaboration de lignes directrices. Encore une fois, les liens peuvent être financiers ou non financiers, ou les deux. Par exemple, les entreprises peuvent financer directement la recherche ou l’élaboration de lignes directrices et peuvent fournir directement des données, du contenu ou d’autres actifs non financiers à l’appui de ces activités.

L’industrie des produits médicaux a également de nombreux liens indirects avec trois activités supplémentaires : la sélection des formulaires, la formation médicale et les soins cliniques. Nous n’avons trouvé aucun document attestant que les entreprises participent directement à ces activités. Cependant, ils entretiennent des liens étroits avec les parties qui participent à ces activités. Par exemple, les individus et les organisations ayant des liens avec l’industrie des produits médicaux participent souvent à la prise de décision, aux activités éducatives ou aux soins aux patients. De même, les liens entre les activités offrent aux entreprises des liens indirects à travers l’écosystème de la santé – par exemple, la recherche éclaire l’élaboration de lignes directrices, la sélection de formulaires et la formation des professionnels de la santé. 1 2L’activité de soins cliniques est unique; représentant l’intersection entre les patients et les prescripteurs, il est façonné par toutes les autres activités et constitue la cible ultime de l’intérêt de l’industrie. 1 58 59

Examen de la portée

La recherche bibliographique a abouti à 2457 citations ( fig 4 ), après élimination des doublons. Lors de la sélection des titres ou des résumés et de l’évaluation du texte intégral pour l’éligibilité, nous avons inclus 538 articles pour l’abstraction et la synthèse des données ( tableau 2). Les articles ont été publiés entre 1980 et 2019, dont la moitié sont parus après 2012. Les publications couvraient 37 pays, dont 348 (65 %) basés aux États-Unis et 190 (35 %) dans d’autres régions géographiques. La plupart des articles (451, 84 %) étaient des études de recherche évaluées par des pairs. Dans l’ensemble, 498 (93 %) ont examiné les sociétés pharmaceutiques, 162 (30 %) ont étudié les industries des dispositifs médicaux et de la biotechnologie, et 22 (4 %) ont inclus les trois. Notamment, presque tous les articles de notre analyse ont documenté des transactions financières (501 (93 %)), les liens non financiers apparaissant moins souvent (158 (29 %)).

Figure 4

Figure 4

Flux d’articles à travers l’examen de la portée

Tableau 2

Caractéristiques de 538 études incluses dans l’examen de la portée

Les parties les plus fréquemment identifiées étaient au sein de la profession de la santé. Des professionnels individuels ont été décrits dans 422 (78 %) des études, des prescripteurs dans 65 (12 %), des facultés de médecine dans 34 (6 %) et des sociétés professionnelles dans 31 (6 %). Toutes les autres parties sont apparues dans moins de 5 % des études incluses ( tableau 2 ). Les liens partisans de l’industrie des produits médicaux sont apparus pour la première fois dans la littérature en 1980 ; cependant, notre examen de la portée a trouvé des citations récentes (2018 ou plus tard) pour des liens avec toutes les parties, à l’exception des payeurs et des sociétés de formation médicale (la documentation la plus récente datait de 2010 et 2008, respectivement).

Au total, 303 (56 %) des publications ont documenté des liens entre l’industrie des produits médicaux et la recherche, les soins cliniques et la formation des professionnels de la santé apparaissant un peu moins souvent : 156 (29 %) et 145 (27 %), respectivement. Des liens avec l’élaboration de lignes directrices et la sélection de formulaires sont apparus dans 33 (6 %) et huit (1 %) publications, respectivement ( tableau 2 ). Bien que ces liens d’activité soient apparus dans la littérature dès 1980, notre revue de cadrage a également identifié des citations datant de 2018 ou plus tard pour toutes les activités.

Surveillance et transparence

Pour les liens directs de l’industrie des produits médicaux avec les parties et les activités, le tableau 3 documente la présence ou l’absence de surveillance des conflits d’intérêts et de données publiques, comme découvert par notre examen de la portée ou documenté sur MediSpend Legislative Watch. 19Les politiques relatives aux liens avec l’industrie des produits médicaux sont répandues parmi les professionnels et les organisations de santé, de nombreux organismes nationaux et internationaux promulguant des normes pour gérer de tels échanges. Peu, cependant, traitent de manière substantielle des liens non financiers. Les partis gouvernementaux sont soumis à diverses politiques fédérales, étatiques et locales. Les communications de l’industrie des produits médicaux aux patients sont réglementées par le gouvernement fédéral aux États-Unis et en Nouvelle-Zélande et plus étroitement restreintes ailleurs, mais aucune directive ou politique établie ne semble traiter des incitations financières des entreprises aux patients (par exemple, des coupons de participation). De même, nous n’avons trouvé aucune surveillance des conflits d’intérêts pour les échanges de l’industrie des produits médicaux avec les organisations à but non lucratif ou les agents de la chaîne d’approvisionnement. Tableau 3

Interactions avec l’industrie des produits médicaux : sources de transparence et surveillance des conflits d’intérêts, par activité et par partie

Les bases de données publiques sont loin d’être universelles et celles que nous avons identifiées traitent exclusivement des transactions financières ( tableau 3). Par exemple, aux États-Unis, Open Payments rend transparent la plupart mais pas tous les paiements de l’industrie des produits médicaux aux hôpitaux universitaires et à certains prescripteurs (médecins et dentistes, la collecte de données s’étendant en 2021 pour inclure les assistants médicaux, les infirmières praticiennes, les infirmières cliniciennes spécialisées, infirmières anesthésistes certifiées et assistantes en anesthésiologie), et Open Secrets et FollowTheMoney suivent les contributions des entreprises aux candidats et aux fonctionnaires des États et du gouvernement fédéral pour les campagnes politiques. En Europe, au Royaume-Uni, en Australie et ailleurs, les systèmes de déclaration publique offrent divers degrés de transparence dans les paiements de l’industrie des produits médicaux à divers prescripteurs et professionnels individuels (dans certains cas, y compris les assistants médicaux, les infirmières praticiennes et autres), les organisations de prestation de soins ,écoles professionnelles de la santé, sociétés professionnelles, fondations et organisations de défense des droits. Nous n’avons trouvé aucune source de transparence pour les liens de l’industrie des produits médicaux avec les régulateurs, les agences de santé publique, les payeurs, les agents d’achat et de distribution ou les revues.

Discussion

Nous avons mené un examen approfondi de la portée et interrogé des experts pour documenter un vaste réseau de liens de l’industrie des produits médicaux avec les activités et les parties de l’écosystème de la santé. Les industries pharmaceutiques, des dispositifs médicaux et de la biotechnologie ont établi de nombreux liens avec des entités à but non lucratif, la profession de la santé, la chaîne d’approvisionnement du marché et le gouvernement. Au-delà des soins cliniques, les activités essentielles du réseau comprennent la recherche, la formation des professionnels de la santé, l’élaboration de lignes directrices et la sélection de formulaires.

Nous avons constaté qu’il existe une surveillance des conflits d’intérêts pour certains liens financiers et quelques liens non financiers entre l’industrie des produits médicaux et d’autres parties de l’écosystème de la santé, laissant potentiellement de nombreuses interactions non réglementées. De plus, les sources de données publiques décrivent ou quantifient rarement ces liens. Ce manque observé de surveillance et de transparence des conflits d’intérêts offre de nombreuses opportunités pour les liens de l’industrie des produits médicaux d’influencer potentiellement diverses activités cliniques et, en fin de compte, les soins aux patients, à l’insu du public. Des efforts de toutes les parties sont nécessaires de toute urgence pour combler ces lacunes afin de protéger les soins aux patients des préjugés commerciaux et de préserver la confiance du public.

Implications

Notre cartographie illustre les façons dont l’influence de l’industrie des produits médicaux pourrait s’écouler à travers un réseau complexe pour atteindre les soins cliniques et avoir un impact sur les patients. Les entreprises entretiennent des liens directs avec toutes les parties et certaines activités ; ces liens directs s’étendent alors potentiellement à travers les interrelations entre les parties et les activités. L’influence de l’industrie peut s’accumuler ou s’amplifier au fur et à mesure qu’elle parcourt de multiples voies pour atteindre les soins cliniques d’une manière qui pourrait être complètement opaque pour les cliniciens et les patients, mais les liens indirects et les effets cumulatifs de ces liens sont rarement, voire jamais, examinés dans la littérature. Les liens financiers directs de l’industrie des produits médicaux avec les cliniciens sont connus pour influencer la prescription et d’autres activités auxquelles l’industrie participe. 1 2 7 989 90 Notre cartographie illustre comment l’évaluation des liens industriels individuels pourrait sous-estimer les itinéraires et l’ampleur de l’influence potentielle.

Les résultats de notre examen de la portée illustrent l’étendue des liens de l’industrie des produits médicaux avec l’écosystème de la santé, avec des études de 37 pays couvrant six continents, documentant la grande portée et la diversité des cibles de l’industrie à travers le monde. Dans le même temps, nos résultats soulignent l’attention démesurée de la littérature sur la profession de la santé, en particulier sur les professionnels individuels et les prescripteurs. Cet accent pourrait résulter de la disponibilité relative de ces données via les paiements ouverts et d’autres sources publiques. En compilant et en cartographiant l’ensemble du réseau de la portée de l’industrie des produits médicaux dans l’écosystème de la santé, nous décrivons les façons dont l’influence potentielle va bien au-delà des sphères des professionnels et des prescripteurs individuels.

Des exemples récents illustrent la puissance et les implications des liens complexes que nous exposons. L’annexe G détaille comment les fabricants d’opioïdes ont fourni des fonds et d’autres actifs aux prescripteurs, aux patients, aux agents publics, aux organisations de défense des droits et à d’autres acteurs de la santé, qui, à leur tour, ont fait pression sur les régulateurs et les agences de santé publique pour qu’ils annulent ou sapent les directives et réglementations relatives aux opioïdes. 47 49 De plus, nous n’avons trouvé aucune preuve que les activités de l’industrie des produits médicaux autour des opioïdes différaient des pratiques habituelles des entreprises. Analyses de cas antérieurs de préjudices causés aux consommateurs liés à la promotion de l’industrie des produits médicaux, comme avec le médicament Vioxx (rofécoxib; Merk) 91 92 et le médicament amaigrissant fenfluramine-phenteramine (American Home Products), 93ont montré une stratégie similaire et à plusieurs volets de sensibilisation à de nombreuses parties, aboutissant à de graves préjudices pour les patients. De nombreux autres exemples de dommages causés par des produits promus par l’industrie n’ont probablement pas été reconnus ou n’ont pas été attribués aux activités des entreprises de produits médicaux. De tels dommages restent inexplorés, mais beaucoup pourraient avoir entraîné des dommages physiques ainsi que des effets sociaux, psychologiques et autres négatifs sur les patients. 94 De plus, l’influence de l’industrie des produits médicaux pourrait saper l’équité et la durabilité des soins de santé en augmentant les coûts pour les patients individuels et le système de santé dans son ensemble. 95 96 97 98 99 Dans le contexte de l’érosion de la confiance des patients dans le système de santé, il est essentiel d’élucider les mécanismes de l’abus d’influence.100 Notre analyse et la carte qui en résulte faciliteront une meilleure compréhension de ces voies d’influence potentielle et pourraient permettre aux régulateurs et à la communauté des soins de santé de mieux protéger les patients et d’assurer la confiance du public.

Limites de cette étude

Cette étude a plusieurs limites. Premièrement, nos conclusions se limitent aux liens avec l’industrie des produits médicaux connus de nos experts ou documentés dans la littérature universitaire, grise et profane. Des liens supplémentaires pourraient encore exister, bien qu’il soit peu probable que notre stratégie de recherche systématique et redondante et de retour d’information d’un panel international d’experts ait manqué des liens communs ou importants. Deuxièmement, nous ne pouvons pas quantifier l’ampleur de l’influence de l’industrie des produits médicaux le long des voies de notre carte. Troisièmement, notre étude ne documente pas le biais réel, mais les voies d’influence potentielle à travers le système. Quatrièmement, notre examen de la portée incluait des preuves plus anciennes qui pourraient ne pas refléter les pratiques actuelles ; cependant, la moitié des articles inclus ont été publiés après 2012, et les liens de l’industrie des produits médicaux avec presque toutes les parties et activités ont une documentation encore plus récente,de sorte que l’ensemble des preuves reste probablement pertinent. Enfin, notre examen a peut-être manqué certaines politiques en matière de conflits d’intérêts et de sources de données accessibles au public, car nous nous sommes concentrés sur les liens, bien que nous ayons complété notre recherche en consultant MediSpend Legislative Watch.19 Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour explorer ces questions.

Conclusion

L’industrie des produits médicaux entretient un vaste réseau de liens financiers et non financiers avec toutes les principales parties et activités du secteur de la santé. Ce réseau semble être en grande partie non réglementé et opaque. Bien que l’industrie des produits médicaux soit un partenaire essentiel pour faire progresser les soins de santé, les entreprises doivent également s’efforcer de maximiser les profits dans le cadre de la responsabilité fiduciaire envers les actionnaires ou les propriétaires et ainsi utiliser tous les moyens disponibles pour promouvoir les produits. En l’absence d’une surveillance efficace des conflits d’intérêts, une telle promotion pourrait finalement menacer l’intégrité, l’équité et la durabilité des systèmes de santé et avoir un impact sur les patients individuels. Il appartient donc à d’autres parties clés, y compris la profession de la santé et les décideurs politiques, de gérer efficacement l’influence commerciale, de protéger la sécurité des patients et d’assurer la confiance du public.

Qu’est-ce qu’on sait déjà à ce sujet

  • La plupart des études sur les conflits d’intérêts liés aux sociétés pharmaceutiques, de dispositifs médicaux et de biotechnologie se sont concentrées sur une partie (par exemple, des prescripteurs, des organisations) ou une activité (par exemple, la recherche, l’éducation, les soins cliniques) dans l’écosystème de la santé.
  • L’éventail et les interrelations des liens d’entreprise dans l’écosystème de la santé sont décrits de manière incomplète

Ce que cette étude ajoute

  • L’industrie des produits médicaux entretient de nombreux liens avec toutes les grandes parties et activités de santé
  • Ce vaste réseau de liens est souvent non réglementé et non transparent
  • Une surveillance et une transparence accrues sont nécessaires pour protéger les soins aux patients de l’influence commerciale et préserver la confiance du public dans les soins de santé

Déclarations éthiques

Approbation éthique

Le comité d’examen institutionnel du Memorial Sloan Kettering Cancer Center a déterminé que l’étude était exempte de recherche de catégorie 4.

Déclaration de disponibilité des données

Les données sont disponibles sur demande raisonnable auprès de l’auteur correspondant.

Remerciements

Nous remercions Andrew Briggs, Anna Kaltenboeck, Aaron Kesselheim, Joel Lexchin, Barbara Mintzes, Aaron Mitchell, Daisy Smith et Nancy Yu pour avoir servi d’experts dans l’étude ; Beth Shirrell et Renee Walker de Gold Collective pour l’aide à la conception ; et Jennifer Hsu et Joseph Kanik pour le soutien à la recherche.

Notes de bas de page

  • Contributeurs : DK, SC, BB et PB ont interrogé des experts. DK, SC, MM et SZ ont effectué l’examen de la portée. MM, SZ, SC et DK ont analysé les données. BB, SZ, SC et DK ont produit les chiffres. SC et DK ont rédigé le manuscrit. SC, DK, MM, SZ et PB ont révisé le manuscrit. SC et DK sont les garants. L’auteur correspondant atteste que tous les auteurs répertoriés répondent aux critères de paternité et qu’aucun autre répondant aux critères n’a été omis.
  • Financement : SC, PBB et DK ont été financés en partie par Arnold Ventures et par une subvention au Memorial Sloan Kettering Cancer Center du National Cancer Institute (P30 CA008748) pour ce travail. Les bailleurs de fonds n’ont joué aucun rôle dans la conception, la conduite, les rapports ou les plans de diffusion de cette étude.
  • Intérêts concurrents : tous les auteurs ont rempli le formulaire de divulgation uniforme de l’ICMJE sur www.icmje.org/disclosure-of-interest/et déclare : le soutien d’Arnold Ventures et du Memorial Sloan Kettering Cancer Center. L’épouse de DK détient une participation et siège aux conseils consultatifs scientifiques de Vedanta Biosciences et d’Opentrons et fournit des conseils à Fimbrion. PBB a reçu des honoraires personnels de Mercer, Foundation Medicine, Grail, Morgan Stanley, NYS Rheumatology Society, Cello Health, Anthem, Magellan Health, EQRx, Meyer Cancer Center of Weill Cornell Medicine et National Pharmaceutical Council ; les frais personnels et le soutien non financier de United Rheumatology, Oppenheimer, Oncology Analytics, Kaiser Permanente Institute for Health Policy, Congressional Budget Office, America’s Health Insurance Plans et Geisinger ; et des subventions de Kaiser Permanente et Arnold Ventures en dehors du travail soumis. Nous, les auteurs,aimerait divulguer un biais intellectuel potentiel, dans la mesure où notre préoccupation concernant l’influence indue de l’industrie des produits médicaux nous a motivés à mener cette étude. Compte tenu de cela, pour garantir des résultats précis et reproductibles, nous avons méthodiquement sollicité les commentaires sur les parties, les domaines et les connexions pertinents d’un panel international d’experts sur les conflits d’intérêts. Nous avons ensuite parcouru la littérature publiée à la recherche de toute la documentation disponible sur ces parties, domaines et connexions, en suivant des normes rigoureuses pour effectuer des examens de cadrage.Nous avons ensuite parcouru la littérature publiée à la recherche de toute la documentation disponible sur ces parties, domaines et connexions, en suivant des normes rigoureuses pour effectuer des examens de cadrage.Nous avons ensuite parcouru la littérature publiée à la recherche de toute la documentation disponible sur ces parties, domaines et connexions, en suivant des normes rigoureuses pour effectuer des examens de cadrage.
  • Les auteurs principaux (SC et DK) affirment que le manuscrit est un compte rendu honnête, précis et transparent de l’étude faisant l’objet du rapport ; qu’aucun aspect important de l’étude n’a été omis; et que toute divergence par rapport à l’étude initialement prévue a été expliquée.
  • Diffusion aux participants et aux communautés de patients et publiques associées : nous prévoyons de diffuser largement nos résultats et avons développé un outil interactif sur le site Web de notre groupe de recherche ( www.drugpricinglab.org/tools/octopus/ ) pour permettre aux patients, au public, aux journalistes, aux politiques décideurs, chercheurs et autres pour explorer le flux des actifs de l’industrie des produits médicaux à travers l’écosystème de la santé.
  • Provenance et examen par les pairs : Non commandé ; revu par des pairs externes.

http://creativecommons.org/licenses/by-nc/4.0/

Il s’agit d’un article en libre accès distribué conformément à la licence Creative Commons Attribution Non Commercial (CC BY-NC 4.0), qui permet à d’autres de distribuer, remixer, adapter, s’appuyer sur ce travail à des fins non commerciales et d’autoriser leurs travaux dérivés sur différents termes, à condition que l’œuvre originale soit correctement citée et que l’utilisation soit non commerciale. Voir : http://creativecommons.org/licenses/by-nc/4.0/ .

References

    1. Lo B,
    2. Field MJ
    , eds. Conflict of Interest in Medical Research. Education, and Practice, 2009. www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK22942/Google Scholar
  1. Association of American Medical Colleges. Industry Funding of Medical Education: Report of an AAMC Task Force. Association of American Medical Colleges, 2008.
    1. Campbell EG,
    2. Weissman JS,
    3. Ehringhaus S,
    4. et al
    . Institutional academic industry relationships. JAMA2007;298:1779-86. doi:10.1001/jama.298.15.1779. pmid:17940234CrossRefPubMedWeb of ScienceGoogle Scholar
    1. Ross JS,
    2. Hill KP,
    3. Egilman DS,
    4. Krumholz HM
    . Guest authorship and ghostwriting in publications related to rofecoxib: a case study of industry documents from rofecoxib litigation. JAMA2008;299:1800-12. doi:10.1001/jama.299.15.1800. pmid:18413874CrossRefPubMedWeb of ScienceGoogle Scholar
    1. Mitchell AP,
    2. Basch EM,
    3. Dusetzina SB
    . FInancial relationships with industry among national comprehensive cancer network guideline authors. JAMA Oncol2016;2:1628-31. doi:10.1001/jamaoncol.2016.2710. pmid:27561170CrossRefPubMedGoogle Scholar
  2. Centers for Medicare & Medicaid Services. Open Payments 2014. www.cms.gov/openpayments/ (accessed January 19 2016).
    1. DeJong C,
    2. Aguilar T,
    3. Tseng CW,
    4. Lin GA,
    5. Boscardin WJ,
    6. Dudley RA
    . Pharmaceutical Industry-Sponsored Meals and Physician Prescribing Patterns for Medicare Beneficiaries. JAMA Intern Med2016;176:1114-22. doi:10.1001/jamainternmed.2016.2765. pmid:27322350CrossRefPubMedGoogle Scholar
    1. Kesselheim AS,
    2. Robertson CT,
    3. Siri K,
    4. Batra P,
    5. Franklin JM
    . Distributions of industry payments to Massachusetts physicians. N Engl J Med2013;368:2049-52. doi:10.1056/NEJMp1302723. pmid:23635021CrossRefPubMedWeb of ScienceGoogle Scholar
    1. Mitchell AP,
    2. Trivedi NU,
    3. Gennarelli RL,
    4. et al
    . Are Financial Payments From the Pharmaceutical Industry Associated With Physician Prescribing?: A Systematic Review. Ann Intern Med2021;174:353-61. doi:10.7326/M20-5665. pmid:33226858CrossRefPubMedGoogle Scholar
    1. Lexchin J
    . Declarations of interest by members of Health Canada’s special advisory committees and panels: a descriptive study. CMAJ Open2019;7:E334-40. doi:10.9778/cmajo.20190010. pmid:31110111Abstract/FREE Full TextGoogle Scholar
    1. Rose SL,
    2. Highland J,
    3. Karafa MT,
    4. Joffe S
    . Patient Advocacy Organizations, Industry Funding, and Conflicts of Interest. JAMA Intern Med2017;177:344-50. doi:10.1001/jamainternmed.2016.8443. pmid:28114624CrossRefPubMedGoogle Scholar
    1. Anderson TS,
    2. Dave S,
    3. Good CB,
    4. Gellad WF
    . Academic medical center leadership on pharmaceutical company boards of directors. JAMA2014;311:1353-5. doi:10.1001/jama.2013.284925. pmid:24691612CrossRefPubMedGoogle Scholar
    1. Saitz R
    . ‘We do not see the lens through which we look’: screening mammography evidence and non-financial conflicts of interest. Evid Based Med2013;18:81-2. doi:10.1136/eb-2013-101344. pmid:23611981FREE Full TextGoogle Scholar
    1. Hakoum MB,
    2. Anouti S,
    3. Al-Gibbawi M,
    4. et al
    . Reporting of financial and non-financial conflicts of interest by authors of systematic reviews: a methodological survey. BMJ Open2016;6:e011997. doi:10.1136/bmjopen-2016-011997. pmid:27515760Abstract/FREE Full TextGoogle Scholar
    1. Wiersma M,
    2. Kerridge I,
    3. Lipworth W
    . Dangers of neglecting non-financial conflicts of interest in health and medicine. J Med Ethics2018;44:319-22. doi:10.1136/medethics-2017-104530. pmid:29175967Abstract/FREE Full TextGoogle Scholar
    1. Korenstein D,
    2. Chimonas S
    . Deadly Conflict: Physicians, the Medical Profession, and the Opioid Epidemic. Am J Med Qual2021;36:197-9. doi:10.1097/01.JMQ.0000735464.30763.fc pmid:33828051CrossRefPubMedGoogle Scholar
    1. Jones MR,
    2. Viswanath O,
    3. Peck J,
    4. Kaye AD,
    5. Gill JS,
    6. Simopoulos TT
    . A Brief History of the Opioid Epidemic and Strategies for Pain Medicine. Pain Ther2018;7:13-21. doi:10.1007/s40122-018-0097-6. pmid:29691801CrossRefPubMedGoogle Scholar
    1. Tricco AC,
    2. Lillie E,
    3. Zarin W,
    4. et al
    . PRISMA Extension for Scoping Reviews (PRISMA-ScR): Checklist and Explanation. Ann Intern Med2018;169:467-73. doi:10.7326/M18-0850. pmid:30178033CrossRefPubMedGoogle Scholar
  3. MediSpend. Legislative Watch. www.medispend.com/resources/legislativewatch/ (accessed May 14, 2021).
  4. OECD. Annual Report on the OECD Guidelines for Multinational Enterprises: Conducting Business in Weak Governance Zones. Paris: OECD; 2006 (accessed May 13, 2021). https://stats.oecd.org/glossary/detail.asp?ID=7252.
  5. Khemani R, Shapiro D. Glossary of Industrial Organization Economics and Competition Law: OECD; 1993 [Commissioned by the Directorate for Financial, Fiscal and Enterprise Affairs]. https://stats.oecd.org/glossary/detail.asp?ID=3295 (accessed May 13, 2021).
  6. Institute of Medicine (US) Committee on Educating Public Health Professionals for the 21st Century; Hernandez L, ed. Who Will Keep the Public Healthy? Educating Public Health Professionals for the 21st Century. Washington DC, 2003. www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK221695/
  7. Drug Pricing Lab. Glossary 2018. https://drugpricinglab.org/learn/glossary/ (accessed December 3, 2019.
    1. Golestaneh L,
    2. Cowan E
    . Hidden conflicts of interest in continuing medical education. Lancet2017;390:2128-30. doi:10.1016/S0140-6736(17)32813-1. pmid:29143744CrossRefPubMedGoogle Scholar
  8. Gregg A, Turner EL, Scarborough H, et al. Medical Education: Encyclopaedia Britannica; 2014. www.britannica.com/science/medical-education (accessed December 3, 2019).
    1. Rothman DJ,
    2. McDonald WJ,
    3. Berkowitz CD,
    4. et al
    . Professional medical associations and their relationships with industry: a proposal for controlling conflict of interest. JAMA2009;301:1367-72. doi:10.1001/jama.2009.407. pmid:19336712CrossRefPubMedWeb of ScienceGoogle Scholar
    1. Stevens LM,
    2. Lynm C,
    3. Glass RM
    . JAMA patient page. Medical journals. JAMA2006;295:1860-60. doi:10.1001/jama.295.15.1860. pmid:16622154CrossRefPubMedGoogle Scholar
  9. Grantspace. What is a Foundation?: Candid Learning; 2019. https://grantspace.org/resources/knowledge-base/what-is-a-foundation/ (accessed December 3, 2019).
  10. California Biomedical Research Association. What is Biomedical Research? 2018. https://ca-biomed.org/wp-content/uploads/2020/08/FS-What-is-Biomedical.pdf (accessed December 3, 2019)
    1. Medicine Io
    . Clinical Practice Guidelines: Directions for a New Program.National Academies Press, 1990.Google Scholar
    1. Werble C
    . Health Policy Brief: Formularies. Health Affairs2017doi:10.1377/hpb20171409.000177Google Scholar
    1. Rasmussen K,
    2. Bero L,
    3. Redberg R,
    4. Gøtzsche PC,
    5. Lundh A
    . Collaboration between academics and industry in clinical trials: cross sectional study of publications and survey of lead academic authors. BMJ2018;363:k3654. doi:10.1136/bmj.k3654. pmid:30282703Abstract/FREE Full TextGoogle Scholar
    1. Mitchell AP,
    2. Basch EM,
    3. Dusetzina SB
    . Financial Relationships With Industry Among National Comprehensive Cancer Network Guideline Authors. JAMA Oncol2016;2:1628-31. doi:10.1001/jamaoncol.2016.2710. pmid:27561170CrossRefPubMedGoogle Scholar
  11. Lucas ELS. Pharma Cash To Congress: Kaiser Health News; 2019. https://khn.org/news/campaign/ (accessed December 5, 2019).
  12. Rosenthal E. Drug Makers’ Push Leads to Vaccines’ Fast Rise. New York Times (1923-Current file) 2008;A1.
  13. Facher L. Pharma funded more than 2,400 state lawmaker campaigns in 2020, new STAT analysis finds. STAT News June 9, 2021.
  14. Chen C. FDA Repays Industry by Rushing Risky Drugs to Market: ProPublica, 2018. www.propublica.org/article/fda-repays-industry-by-rushing-risky-drugs-to-market
    1. Loff B,
    2. Cordner S
    . Australian government loosens its grip on the pharmaceutical industry. Lancet2001;357:453. doi:10.1016/S0140-6736(05)71269-1. pmid:11273078CrossRefPubMedWeb of ScienceGoogle Scholar
    1. Lenzer J
    . Centers for Disease Control and Prevention: protecting the private good?BMJ2015;350:h2362. doi:10.1136/bmj.h2362. pmid:25979454FREE Full TextGoogle Scholar
  15. Lupkin S. Big Pharma Greets Hundreds of Ex-Federal Workers At The ‘Revolving Door’: Kaiser Health News; 2018. https://khn.org/news/big-pharma-greets-hundreds-of-ex-federal-workers-at-the-revolving-door/ (accessed December 5, 2019).
  16. The Wave of PBM and Insurer Integration Continues as Cigna and Express Scripts Announce a Merger of Their Own: Hall Render, 2018. www.hallrender.com/2018/03/16/the-wave-of-pbm-and-insurer-integration-continues-as-cigna-and-express-scripts-announce-a-merger-of-their-own/
    1. Shepherd J
    . Pharmacy Benefit Managers, Rebates, and Drug Prices: Conflicts of Interest in the Market for Prescription Drugs. Yale Law Policy Rev2019;38doi:10.2139/ssrn.3313828.CrossRefGoogle Scholar
    1. Bhar RH,
    2. John D
    . Conflict of interest in systematic reviews and its implications for public health policy. Indian J Med Ethics2019;4:288-93. doi:10.20529/IJME.2019.058. pmid:31791937CrossRefPubMedGoogle Scholar
    1. Dalsing MC
    . Industry working with physicians through professional medical associations. J Vasc Surg2011;54(Suppl):41S-6S. doi:10.1016/j.jvs.2011.04.068. pmid:21872115CrossRefPubMedGoogle Scholar
    1. Antonelli M,
    2. Coopersmith CM
    . Professional medical societies: do we have any conflict of interest with industry?Intensive Care Med2018;44:1762-4. doi:10.1007/s00134-018-5304-8. pmid:30006897CrossRefPubMedGoogle Scholar
    1. Liang F,
    2. Zhu J,
    3. Mo M,
    4. et al
    . Role of industry funders in oncology RCTs published in high-impact journals and its association with trial conclusions and time to publication. Ann Oncol2018;29:2129-34. doi:10.1093/annonc/mdy305. pmid:30084933CrossRefPubMedGoogle Scholar
    1. Fugh-Berman A,
    2. Alladin K,
    3. Chow J
    . Advertising in medical journals: should current practices change?PLoS Med2006;3:e130. doi:10.1371/journal.pmed.0030130. pmid:16637744CrossRefPubMedGoogle Scholar
    1. Kesselheim AS,
    2. Woloshin S,
    3. Lu Z,
    4. Tessema FA,
    5. Ross KM,
    6. Schwartz LM
    . Internal Medicine Physicians’ Financial Relationships with Industry: An Updated National Estimate. J Gen Intern Med2019;34:195-7. doi:10.1007/s11606-018-4688-z. pmid:30291605CrossRefPubMedGoogle Scholar
  17. Foundation P-CR. About PCRF. https://pcrfoundation.org/about_pcrf (accessed November 11, 2019).
    1. Lexchin J
    . Association between commercial funding of Canadian patient groups and their views about funding of medicines: An observational study. PLoS One2019;14:e0212399. doi:10.1371/journal.pone.0212399. pmid:30768629CrossRefPubMedGoogle Scholar
    1. Laverty H,
    2. Meulien P
    . The Innovative Medicines Initiative -10 Years of Public-Private Collaboration. Front Med (Lausanne)2019;6:275. doi:10.3389/fmed.2019.00275. pmid:31850354CrossRefPubMedGoogle Scholar
  18. Kopp E, Lupkin S, Lucas E. KHN launches “Pre$cription for Power,” a groundbreaking database to expose Big Pharma’s ties to patient groups.: Kaiser Health News; 2018. https://khn.org/news/patient-advocacy-groups-take-in-millions-from-drugmakers-is-there-a-payback/ (accessed December 5, 2019).
    1. McCoy MS,
    2. Carniol M,
    3. Chockley K,
    4. Urwin JW,
    5. Emanuel EJ,
    6. Schmidt H
    . Conflicts of Interest for Patient-Advocacy Organizations. N Engl J Med2017;376:880-5. doi:10.1056/NEJMsr1610625. pmid:28249131CrossRefPubMedGoogle Scholar
  19. Lupkin S, Lucus E, Knight V. Big Pharma Gave Money To Patient Advocacy Groups Opposing Medicare Changes 2019. https://khn.org/news/big-pharma-gave-money-to-patient-advocacy-groups-opposing-medicare-changes/ (accessed December 5, 2019).
    1. Mandeville KL,
    2. Barker R,
    3. Packham A,
    4. Sowerby C,
    5. Yarrow K,
    6. Patrick H
    . Financial interests of patient organisations contributing to technology assessment at England’s National Institute for Health and Care Excellence: policy review. BMJ2019;364:k5300. doi:10.1136/bmj.k5300. pmid:30651227Abstract/FREE Full TextGoogle Scholar
  20. Persuading the Prescribers: Pharmaceutical Industry Marketing and its Influence on Physicians and Patients Pew Prescription Project: Pew Trusts; 2013. www.pewtrusts.org/en/research-and-analysis/fact-sheets/2013/11/11/persuading-the-prescribers-pharmaceutical-industry-marketing-and-its-influence-on-physicians-and-patients (accessed December 5, 2019).
  21. Center for Responsive Politics. Open Secrets. www.opensecrets.org/
    1. Morgan DJ,
    2. Leppin AL,
    3. Smith CD,
    4. Korenstein D
    . A Practical Framework for Understanding and Reducing Medical Overuse: Conceptualizing Overuse Through the Patient-Clinician Interaction. J Hosp Med2017;12:346-51. doi:10.12788/jhm.2738. pmid:28459906CrossRefPubMedGoogle Scholar
    1. Dana J,
    2. Loewenstein G
    . A social science perspective on gifts to physicians from industry. JAMA2003;290:252-5. doi:10.1001/jama.290.2.252. pmid:12851281CrossRefPubMedWeb of ScienceGoogle Scholar
    1. Ross JS,
    2. Lackner JE,
    3. Lurie P,
    4. Gross CP,
    5. Wolfe S,
    6. Krumholz HM
    . Pharmaceutical company payments to physicians: early experiences with disclosure laws in Vermont and Minnesota. JAMA2007;297:1216-23. doi:10.1001/jama.297.11.1216. pmid:17374816CrossRefPubMedGoogle Scholar
    1. Gibbons RV,
    2. Landry FJ,
    3. Blouch DL,
    4. et al
    . A comparison of physicians’ and patients’ attitudes toward pharmaceutical industry gifts. J Gen Intern Med1998;13:151-4. doi:10.1046/j.1525-1497.1998.00048.x. pmid:9541370CrossRefPubMedWeb of ScienceGoogle Scholar
  22. Resolution 002881: Colombian Ministry of Health and Social Protection, 2018. www.minsalud.gov.co/sites/rid/Lists/BibliotecaDigital/RIDE/DE/DIJ/resolucion-2881-de-2018.pdf [In Spanish.]
    1. Lake L,
    2. Kroon M,
    3. Sanders D,
    4. et al.
    Child health, infant formula funding and South African health professionals: Eliminating conflict of interest. South African Med J2019;109:902-06. doi:10.7196/SAMJ.2019.v109i12.14336CrossRefGoogle Scholar
  23. Medicinal Products Act. Estonia, 2004. www.riigiteataja.ee/en/eli/ee/525112013005/consolide/current
  24. Sunshine Regulations: relating to the public declaration of interests provided for in Article L. 1451-1 of the Public Health Code and to the transparency of the advantages granted by companies producing or marketing products for health and cosmetic purposes intended for humans. 2016 Rule No: Decree No 2016-1939. www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000033735450?r=7tmnlBwDxf
    1. Oberlin DT,
    2. Gonzalez CM
    . Industry Ties in Medicine: Insight from the Open Payments Program. Mayo Clin Proc2016;91:685-6. doi:10.1016/j.mayocp.2016.02.003. pmid:27150217CrossRefPubMedGoogle Scholar
  25. Transparency and Payment Disclosure Guidelines for Medical Companies. Saudi Food and Drug Authority, 2016.
  26. Act on Medicinal Products and Medical Devices and on Amendments to Certain Acts. Act No 362. Slovakia, 2011.
  27. Pharmaceutical Affairs Act. South Korea, 2016. https://elaw.klri.re.kr/eng_service/lawView.do?hseq=40196&lang=ENG
  28. Medical Devices Act. South Korea, 2018. https://elaw.klri.re.kr/eng_service/lawView.do?hseq=48691&lang=ENG
  29. Stack SJ. AMA Statement on Sunshine Act Data Release, 2015. www.ama-assn.org/press-center/press-releases/ama-statement-sunshine-act-data-release
    1. Schünemann HJ,
    2. Al-Ansary LA,
    3. Forland F,
    4. et al.,
    5. Board of Trustees of the Guidelines International Network
    . Guidelines International Network: Principles for Disclosure of Interests and Management of Conflicts in Guidelines. Ann Intern Med2015;163:548-53. doi:10.7326/M14-1885. pmid:26436619CrossRefPubMedGoogle Scholar
  30. Pharmaceutical and medical device manufacturer conduct created as part of Chapter 305 of the Acts of 2008, An Act to Promote Cost Containment, Transparency and Efficiency in the Delivery of Quality Health Care. Code No 105 CMR 970.00. Massachusetts Department of Public Health, 2012. www.mass.gov/regulations/105-CMR-97000-pharmaceutical-and-medical-device-manufacturer-conduct
  31. Chapter 8. Drug Marketing Practices.California Health and Safety Code, 2002.Google Scholar
  32. An Act to Prohibit Certain Gifts to Health Care Practitioners, 2017. Public Law No: Title 32 Chapter 267.13759. www.mainelegislature.org/legis/bills/bills_124th/billpdfs/HP088101.pdf
    1. Kessel M
    . Restoring the pharmaceutical industry’s reputation. Nat Biotechnol2014;32:983-90. doi:10.1038/nbt.3036. pmid:25299916CrossRefPubMedGoogle Scholar
  33. Limitations On and Obligations Associated with Prescriber Acceptance of Compensation From Pharmaceutical Manufacturers. Public Law No: Title 13 of Law and Public Safety Chapter 45J.1.3-45J.1.4. New Jersey Administrative Code, 2008. www.njconsumeraffairs.gov/regulations/Chapter-45J-Prescriber-Compensation.pdf
  34. Act XCVIII of 2006 on safety and efficient supply of pharmaceuticals and medical devices as well as on the general rules of pharmaceuticals distribution. Ministry of Health, 2006.
  35. Procedures for Advertising Medicinal Products and Procedures by Which a Medicinal Product Manufacturer is Entitled to Give Free Samples of Medicinal Products to Physicians. Latvia, 2011. https://uk.practicallaw.thomsonreuters.com/w-030-0967?transitionType=Default&contextData=(sc.Default)&firstPage=true
  36. Department of Health, Republic of the Philippines. Implementing Guidelines on the Promotion and Marketing of Prescription Pharmaceutical Products and Medical Devices. 2015. www.pcom.ph/sites/default/files/downloads/ao_on_marketing_of_drugs.pdf
    1. Koch C,
    2. Stoll M,
    3. Klemperer D,
    4. Lieb K
    . Transparency of Conflicts of Interest: A Mixed Blessing? The Patients’ Perspective. Am J Bioeth2017;17:27-9. doi:10.1080/15265161.2017.1313338 pmid:28537838CrossRefPubMedGoogle Scholar
  37. Article 35 of “Annex 1 to Order of the Minister of Health no. 194/2015Rules for Assessment and Approval of Advertising Medicinal Products for Human Use”. Romania, 2015. https://www.anm.ro/en/medicamente-de-uz-uman/legislatie/ordine-de-ministru/
    1. National Institute on Money in Politics
    . FollowTheMoney.org.Google Scholar
  38. National Health Insurance Law. 1994.
  39. Accreditation Council for Continuing Medical Education. Financial Relationships and Conflicts of Interest. 2019. www.icmje.org/recommendations/browse/roles-and-responsibilities/author-responsibilities–conflicts-of-interest.html (accessed 12/3/19).
  40. Accreditation Council for Continuing Medical Education. Principles to Guide the Relationship between Graduate Medical Education. Industry, and Other Funding Sources for Programs and Sponsoring Institutions Accredited by the ACGME, 2011. www.acgme.org/globalassets/PFAssets/PublicationsPapers/GME-Funding-Industry-Other-Sources.pdf
    1. Kahn NB Jr.,
    2. Lichter AS,
    3. Council of Medical Specialty Societies
    . The new CMSS code for interactions with companies managing relationships to minimize conflicts. J Vasc Surg2011;54(Suppl):34S-40S. doi:10.1016/j.jvs.2011.05.109. pmid:21872114CrossRefPubMedGoogle Scholar
  41. International Committee of Medical Journal Editors. Conflicts of Interest. 2019. www.icmje.org/recommendations/browse/roles-and-responsibilities/author-responsibilities–conflicts-of-interest.html (accessed 12/3/19).
    1. Yeh JS,
    2. Franklin JM,
    3. Avorn J,
    4. Landon J,
    5. Kesselheim AS
    . Association of Industry Payments to Physicians With the Prescribing of Brand-name Statins in Massachusetts. JAMA Intern Med2016;176:763-8. doi:10.1001/jamainternmed.2016.1709. pmid:27159336CrossRefPubMedGoogle Scholar
    1. Robertson C,
    2. Rose S,
    3. Kesselheim AS
    . Effect of financial relationships on the behaviors of health care professionals: a review of the evidence. J Law Med Ethics2012;40:452-66. doi:10.1111/j.1748-720X.2012.00678.x. pmid:23061573CrossRefPubMedGoogle Scholar
    1. Krumholz HM,
    2. Ross JS,
    3. Presler AH,
    4. Egilman DS
    . What have we learnt from Vioxx?BMJ2007;334:120-3. doi:10.1136/bmj.39024.487720.68. pmid:17235089FREE Full TextGoogle Scholar
    1. Waxman HA
    . The lessons of Vioxx–drug safety and sales. N Engl J Med2005;352:2576-8. doi:10.1056/NEJMp058136. pmid:15972862CrossRefPubMedWeb of ScienceGoogle Scholar
    1. In D
    . An Ethical Minefield.2001;20:302-3. doi:10.1377/hlthaff.20.6.302.CrossRefGoogle Scholar
    1. Korenstein D,
    2. Chimonas S,
    3. Barrow B,
    4. Keyhani S,
    5. Troy A,
    6. Lipitz-Snyderman A
    . Development of a Conceptual Map of Negative Consequences for Patients of Overuse of Medical Tests and Treatments. JAMA Intern Med2018;178:1401-7. doi:10.1001/jamainternmed.2018.3573. pmid:30105371CrossRefPubMedGoogle Scholar
  42. Dave DM. Effects of pharmaceutical promotion: A review and assessment. 2013; National Bureau of Economic Research, Cambridge, MA, USA. www.nber.org/system/files/working_papers/w18830/w18830.pdf
    1. Lexchin JJG
    , Models for financing the regulation of pharmaceutical promotion. Globalization Health2012;8:1-7.Google Scholar
    1. Avorn J
    . Advertising And Prescription Drugs: Promotion, Education, And The Public’s Health. Health Affairs2003;22:W3-104.Google Scholar
    1. Gagnon M-A
    . Corruption of pharmaceutical markets: addressing the misalignment of financial incentives and public health. J Law Med Ethics2013;41:571-80.CrossRefPubMedGoogle Scholar
    1. Morgan SG,
    2. Bathula HS,
    3. Moon S
    . Pricing of pharmaceuticals is becoming a major challenge for health systems. BMJ2020;368:l4627. doi:10.1136/bmj.l4627.FREE Full TextGoogle Scholar
    1. Jain SH,
    2. Lucey C,
    3. Crosson FJ
    . The Enduring Importance of Trust in the Leadership of Health Care Organizations. JAMA2020;324:2363-4. doi:10.1001/jama.2020.18555. pmid:33320235CrossRefPubMedGoogle Scholar