C’est extrêmement inquiétant – En opposition totale avec ce que Pfizer a communiqué.

Peter Doshi, rédacteur en chef de la revue médicale The BMJ, et Joseph Fraiman ont étudié les effets secondaires graves des vaccins à ARNm. Ils ont examiné les données soumises par Pfizer à la Food and Drug Administration (FDA) américaine afin d’obtenir l’autorisation de mise sur le marché de son vaccin contre le Covid.

Quels ont été les résultats ? Exactement le contraire de ce que Pfizer a communiqué, a déclaré l’ancien médecin généraliste et épidémiologiste Dick Bijl à la table de De Nieuwe Wereld TV. Ainsi, le vaccin de Pfizer a provoqué quatre fois plus d’effets secondaires graves que le variant placebo. “C’est beaucoup, alors que la FDA avait dit que les effets secondaires ne différaient guère entre les deux groupes”.

Cette situation est extrêmement préoccupante

“De plus, l’augmentation des effets secondaires n’est pas compensée par une diminution des maladies graves et des décès”, a souligné Bijl. “L’équilibre bascule donc complètement dans le négatif”.

“Ceci est extrêmement préoccupant. Pour expliquer cela, Doshi et Fraiman ont trouvé que Pfizer avait choisi une période de suivi différente. Ils avaient testé pendant deux mois, mais Pfizer avait surtout suivi des personnes qui n’avaient reçu qu’une seule dose”, poursuit-il. Ces personnes n’ont également été suivies que pendant un mois.

L’ancien médecin généraliste a souligné que des plaintes sont probablement déjà en préparation aux Etats-Unis. Les juges américains n’hésitent pas à imposer des mesures très sévères à ces fabricants, a déclaré Bijl. “Je pense que c’est également nécessaire si cela est vrai”, a-t-il déclaré.

“Cela fait voler en éclats l’affirmation selon laquelle il n’y a pratiquement pas d’effets secondaires”, a-t-il ajouté. “Cela a également été dit par plusieurs personnes aux Pays-Bas. De Jonge a dit : “Si c’est ça l’histoire, les effets secondaires, c’est fini”. Je pense que si c’est publié dans le BMJ par exemple, c’est fini”.

Le député FVD Pepijn van Houwelingen répond : “La vérité sur les soi-disant “vaccins” se dévoile peu à peu. . La question n’est plus de savoir s’il y aura des tribunaux, mais quand”.

Traduction :

La vérité sur les soi-disant “vaccins” se dévoile peu à peu. Par exemple, regardez cette interview (minutes recommandées 21 & 40) avec l’épidémiologiste Dick Bijl : youtu.be/m2xmeGXhvag La question n’est plus SI mais QUAND il y aura des tribunaux. #tribunalen