Cette caricature de Macron sur une affiche lui déplait fortement.

Image

Le délit d’ “offense au chef de l’état”, très utilisé sous Pétain, a été abrogé en 2013, la dernière fois qu’il y a eu une poursuite, la France a été condamnée par la CEDH.