Cette pandémie qui tue toujours dans l’Ouest canadien

Bien que la situation soit plutôt stable, voire en amélioration au Québec et en Ontario, la COVID-19 continue à faire des victimes au pays avec environ 300 Canadiens qui ont péri au cours de la dernière semaine.

L’Ouest canadien, aux prises avec une quatrième vague du virus sans commune mesure avec celles des provinces à l’est de la Saskatchewan, paie la plus grande partie de ce tribut avec environ 200 décès depuis lundi dernier, dont la moitié en Alberta.

À elle seule, la province, lourdement critiquée pour sa gestion laxiste de la pandémie au cours de l’été et dont le système de santé doit composer avec plus de 1500 nouvelles infections par jour, a recensé à elle seule 109 décès depuis lundi dernier, un nombre qui tend à augmenter de semaine en semaine.

Ce total exclut les décès survenus dans les deux derniers jours, étant donné que la province ne met pas à jour ses données les fins de semaine.

La Colombie-Britannique, avec 51 décès de lundi à vendredi, et la Saskatchewan, avec 41 décès de lundi à dimanche, ont aussi lourdement souffert de la COVID-19 lors des derniers jours. Cette dernière province a fait état d’un bilan plus encourageant que ses précédents avec 354 cas et trois décès dimanche.

En comparaison, le Québec, pourtant fort d’une population deux fois plus élevée que l’Alberta ou la Colombie-Britannique, n’a cumulé que 27 décès dans la dernière semaine, tandis que l’Ontario en a rapporté 48.

D’ailleurs, la Belle Province peut se targuer d’avoir su améliorer nettement son bilan, avec l’ajout de seulement 499 cas et d’un seul décès dimanche.

Au cours de la dernière semaine, la Québec a recensé 4019 infections, contre 4918 la semaine précédente. Il s’agit donc d’une baisse de 22,4 % du nombre de cas pour la Belle Province.

L’Ontario, de son côté, maintient son bilan avec l’ajout de 580 cas et de deux décès dimanche.

Dans les Maritimes, le Nouveau-Brunswick a continué à payer le prix des récentes hausses de cas sur son territoire avec 93 cas et deux décès de plus, portant le total à 10 Néo-Brunswickois qui ont succombé après avoir contracté le virus depuis lundi dernier.

Seule autre province à avoir mis à jour ses données dimanche, Terre-Neuve-et-Labrador a fait été de sept nouveaux cas.

La situation au Canada: 

Ontario: 588 101 cas (9752 décès)

Québec: 411 962 cas (11 383 décès)

Alberta: 299 802 cas (2731 décès)

Colombie-Britannique: 187 694 cas (1973 décès)

Saskatchewan: 68 644 cas (711 décès)

Manitoba: 60 443 cas (1211 décès)

Nouvelle-Écosse: 6715 cas (97 décès)

Nouveau-Brunswick: 4505 cas (66 décès)

Terre-Neuve-et-Labrador: 1804 cas (10 décès)

Territoires du Nord-Ouest: 1059 cas (6 décès)

Yukon: 758 cas (9 décès)

Nunavut: 664 cas (4 décès)

Île-du-Prince-Édouard: 302 cas

Canadiens rapatriés: 13 cas

Total: 1 632 735 (27 953 décès)

Source : https://www.tvanouvelles.ca/2021/10/03/cette-pandemie-qui-tue-toujours-dans-louest-canadien

2 thoughts on “Cette pandémie qui tue toujours dans l’Ouest canadien

Commentaires fermés.