Coronavirus : des centaines d’Ougandais ont reçu des injections de faux vaccins

Près de 800 personnes en Ouganda ont reçu des injections de faux vaccins. Une escroquerie montée par des médecins et infirmiers.

Photo de flacons du vaccin Pfizer-BioNTech contre le Covid-19. (Illustration)

Photo de flacons du vaccin Pfizer-BioNTech contre le Covid-19. (Illustration) Crédit : THOMAS KIENZLE / AFP

C’est en Ouganda, pays de l’Afrique de l’Est que cette escroquerie a eu lieu. Environ 800 personnes se sont vues injecter une ou deux doses de faux vaccin contre la Covid-19, ont annoncé mercredi 21 juillet, les autorités ougandaises. Les auteurs de cette machination ne sont que des médecins et infirmiers “sans scrupules”. 

Les vaccins contrefaits, étaient parfois mélangés avec de l’eau. Ils ont été administrés entre mai et juin, en pleine vague de contaminations de coronavirus dans le pays, qui avait alors une moyenne de 1.700 nouveaux cas par jour. Les escrocs visaient en priorité les candidats au vaccin désireux de payer pour leur injection. L’Ouganda était à ce moment là, en manque de doses pour sa campagne de vaccination gratuite, a expliqué le docteur Warren Naamara, en charge à la présidence du suivi des services de santé. 

Des individus sans scrupules, avec pour intention de se faire de l’argent, ont dupé des membres de la population avec de fausses vaccinations contre la Covid-19“, a déclaré le docteur Naamara à l’Agence France Presse. Avant de rajouter : “Deux employés de santé ont été arrêtés, et un médecin est en fuite”.

Aucun produit dangereux dans ces faux vaccins

Les personnes, près de 800, qui ont reçu ces injections n’ont pas à s’inquiéter. Des tests ont été effectués et les fioles concernées ne contenaient aucun produit dangereux, avec “juste de l’eau dans certaines” a assuré ce même responsable. Les escrocs facturaient chaque injection entre 80.000 et 500.000 shillings ougandais (de 25 à 120 dollars). 

Le ministère de la Santé a rappelé mercredi que le gouvernement fournissait des vaccins Covid-19 gratuits et approuvés dans des sites de vaccination désignés. Depuis le 18 juin, les contaminations et les décès ont grimpé en flèche en Ouganda. Le président Yoweri Museveni a donc instauré un strict couvre-feu et l’arrêt des transports en commun, publics et privés, pour 42 jours. 

Des mesures qui ont permis de faire baisser le nombre de contaminations, avec 252 nouveaux cas quotidiens. Depuis le début de la pandémie, l’Ouganda a enregistré 91.162 cas pour 2.425 décès dus au coronavirus, selon le dernier décompte mercredi des autorités sanitaires. 

source : https://www.rtl.fr/actu/international/coronavirus-des-centaines-d-ougandais-ont-recu-des-injections-de-faux-vaccins-7900056752

One thought on “Coronavirus : des centaines d’Ougandais ont reçu des injections de faux vaccins

  • 2425 décès depuis le début de la pandémie pour une population de 44 millions d’habitants, cela fait donc un taux de mortalité de 5,5 pour 1000 habitants sur presque 2 ans, soit une moyenne de 2,25 % par année, qui serait (je mets au conditionnel) dûe au Coronavirus. La France Rien que pour l’année 2019 est, toutes causes confondues à 9,1 source INSEE. Cette mortalité a augmenté en 2020 et une bonne partie aurait pu être évitée, si l’on avait pas interdit aux médecins de recevoir leurs patients, à d’autres injecté du rivotryl, et a d’autres conseillé la prise de Doliprane en attendant la détresse respiratoire et les urgences saturée et impuissantes car démolies depuis des années.

Commentaires fermés.