Coronavirus : « Rien n’est à exclure », y compris un reconfinement, pour gérer la cinquième vague selon Gabriel Attal

Le pass sanitaire ne suffira peut-être pas à passer un Noël tranquille sur le plan épidémique. — AFP

Posez tout de suite ce paquet de pâtes et ce coupon de réduction pour du papier toilette, ceci n’est pas une annonce. Simplement, alors que la cinquième vague de coronavirus est désormais amorcée en France, Gabriel Attal a joué la carte de la prévention samedi soir. Invité dans l’émission de Laurent Ruquier et Léa Salamé On est en direct sur France 2, le porte-parole a indiqué que toutes les options étaient sur la table pour combattre l’épidémie, y compris donc le reconfinement.

« Il ne faut jamais rien exclure par principe. Cette épidémie continue de surprendre le monde entier » a-t-il justifié. Il a toutefois immédiatement rassuré, ajoutant que « pour le moment, il est absolument hors de question de parler de reconfinement dans notre pays parce qu’on a un taux de vaccination très élevé ». La France possède en effet une couverture vaccinale de 87,3 %, bien supérieure à plusieurs pays de l’Union européenne, et mène sa campagne de rappel tambour battant.

Interrogé sur le rapport de l’Agence technique de l’information sur l’hospitalisation, le porte-parole du gouvernement a admis que le chiffre de 2 % de l’affluence hospitalière en 2020 était « juste » pour les patients admis pour cause de coronavirus. Mais il a précisé que « c’est une moyenne », faisant un parallèle avec la météo : « L’année dernière, il a fait en moyenne 14 degrésen France et pourtant il y a eu des canicules et du gel. » Il a d’ailleurs rappelé que le rapport pointait aussi l’existence de moments de saturation du système hospitalier.

Source : https://www.20minutes.fr/sante/3171595-20211114-coronavirus-rien-exclure-compris-reconfinement-gerer-cinquieme-vague-selon-gabriel-attal?xtor=RSS-176

2 thoughts on “Coronavirus : « Rien n’est à exclure », y compris un reconfinement, pour gérer la cinquième vague selon Gabriel Attal

  • Ce sera pour les élections reportées aux calendes grecques,surtout avec cette 5 vague alors que nous attendons encore la troisième et la quatrième,il navigue toujours hors sol le petit marquis comme Peter Pan Pan

  • Et pour gérer la vague de la connerie, il n’y a qu’une solution ! Envoyer tous les candidats qui nous seront mis en avant par les merdias, et voter pour notre souveraineté nationale ! Marre d’être le paillasson et le torche-cul de Merkel et de Bruxelles ! Qu’ils aillent tous se faire se foutre les candidats système mortifère ! Frexit et vite !!!!

Commentaires fermés.