Covid-19 : “atteindre l’immunité collective ne sera pas possible avec le variant Delta”, affirment plusieurs études

Par rapport aux souches précédentes, le variant Delta déjoue les défenses immunitaires en raison de sa capacité à se répliquer plus rapidement. Plusieurs études britanniques invitent donc à la prudence. Le chemin vers l’immunité collective semble encore long et sinueux. 

La déclaration alarmante du professeur Sir Andrew Pollard, directeur de l’Oxford Vaccine Groupe, a de quoi inquiéter. Selon ses propos rapportés dans The Guardian ce mardi 10 août, “l’immunité collective n’est pas possible avec le variant Delta”. D’après le spécialiste, ce variant infectera toujours les personnes vaccinées “et nous n’avons rien qui arrêtera complètement cette transmission”. 

En effet, bien que les vaccins existants soient très efficaces pour prévenir les maladies graves et la mort liée au Covid-19, ils n’empêchent pas une personne d’être infectée par ce même virus. “Le variant Delta, lui, infectera toujours les personnes vaccinées. Cela signifie que quiconque n’est toujours pas vacciné à un moment donné rencontrera le virus … Et nous n’avons rien qui arrêtera complètement cette transmission”, atteste le professeur Sir Andrew Pollard.

“Nous avons besoin de temps pour voir s’il y a des preuves d’une hausse des hospitalisations – voire des morts – chez les personnes vaccinées”

Pas de “totem d’immunité”

Dans une récente étude menée par l’Imperial College de Londres, les personnes entièrement vaccinées âgées de 18 à 64 ans ont environ 49% moins de risque d’être infectées par rapport aux personnes qui ne le sont pas. Les résultats ont également indiqué que les personnes complètement vaccinées étaient environ trois fois moins susceptibles d’être testées positives après avoir été en contact avec une personne atteinte de Covid (3,84 % contre 7,23 %).

En somme, la vaccination face au Covid-19 ne permettra de stopper totalement la propagation du Covid-19. Exemple en Islande, qui s’interroge déjà sur sa stratégie d’immunité collective. Sur place, si la vaccination permet d’éviter les cas graves, elle n’empêche pas la progression du variant Delta. À ce point d’ailleurs que les autorités sanitaires islandaises envisagent de renoncer à la stratégie de vaccination générale.

Source :

Commentaires fermés.