Covid-19 : bientôt une 4e dose pour les seniors ?

Deux ans après le début de la crise sanitaire , Jean-François Delfraissy, président du conseil scientifique, estime que l’on entre dans une “nouvelle ère” du Covid-19, celle de la “phase chronique”. Et qu’un nouveau rappel pourrait être recommandé bientôt aux personnes fragiles. On fait le point.

Le nombre moyen de nouveaux cas positifs au Covid-19 recensés chaque jour baisse depuis plusieurs semaines. Même si on enregistre encore plus de 25 000 cas quotidiens (majoritairement dus au variant Omicron) et que le taux d’incidence est encore élevé dans certains départements, la décroissance est bien entamée. Si bien que le gouvernement lève certaines restrictions progressivement (le port du masque en intérieur dans les lieux soumis au pass vaccinal ne sera par exemple plus obligatoire à partir du 28 février) et envisage même la fin du pass vaccinal, sans toutefois préciser quand.

Dans une interview accordée à nos confrères du Parisien, Jean-François Delfraissy, président du conseil scientifique, fait un point sur l’épidémie et rappelle que si la couverture vaccinale en France est très élevée – près de 79 % de la population a un schéma vaccinal complet -, certaines personnes à risque ne sont toujours pas vaccinées ou pas à jour dans leur rappel. Fin décembre, près de 500 000 personnes âgées de plus de 80 ans n’étaient ainsi toujours pas protégées contre le virus.

Pour ceux qui ont suivi les recommandations, la troisième dose a été réalisée à la rentrée dernière, au début de l’automne. Beaucoup de seniors l’ont reçue il y a quatre à cinq mois maintenant. Or, on sait que l’immunité diminue avec le temps. D’où la nécessité, sans doute, de devoir recourir à une quatrième dose chez cette population fragile et à risque. C’est ce que confirme Jean-François Delfraissy, sans toutefois annoncer de calendrier : « L’idée d’une quatrième dose pour les plus fragiles vaccinés depuis six mois est toujours d’actualité. En revanche, nous n’irons pas vers une quatrième dose généralisée. »

Une baisse de l’immunité 4 mois après la 3e dose

Si la troisième dose de vaccin est bien efficace pour prévenir les formes sévères de Covid-19, sans surprise, l’immunité contre le Covid-19 décline quatre mois après la troisième piqûre d’un vaccin à ARN messager (Pfizer ou Moderna). C’est ce que vient de montrer une étude des Centers for Disease Control and Prevention (États-Unis). « Les vaccins à ARNm, y compris le rappel, sont très efficaces, mais leur efficacité diminue avec le temps. Nos résultats suggèrent que des doses supplémentaires peuvent être nécessaires pour maintenir la protection contre le Covid, en particulier pour les groupes de populations à risque plus élevé », confirme Brian Dixon, coauteur de cette étude.

Reste à savoir donc si les autorités de santé recommanderont une nouvelle dose dès le printemps ou si elles attendront l’automne, en vue d’une éventuelle reprise épidémique ou de l’arrivée d’un nouveau variant hivernal. Il est encore trop tôt pour le dire…

Source : https://www.femmeactuelle.fr/sante/news-sante/covid-19-bientot-une-4e-dose-pour-les-seniors-2129441

Commentaires fermés.