Covid-19 : interpellé par une soignante en pleurs, Macron inflexible sur l’obligation vaccinale

Covid-19 : interpellé par une soignante en pleurs, Macron inflexible sur l'obligation vaccinale

Interpellé par une soignante non-vaccinée contre le Covid-19, Emmanuel Macron s'est montré inflexible sur la question de la vaccination obligatoire du corps médical (image d'illustration).

Le président de la République a été interpellé par une soignante, suspendue en raison de son refus de se faire vacciner contre le Covid-19, Emmanuel Macron s’est montré inflexible, rétorquant que «95% des soignants se sont fait vacciner».

En larmes, une soignante a interpellé Emmanuel Macron lors d’un déplacement le 15 mars. «On n’a plus de travail, aidez-nous […] Pourquoi obliger les soignants de se faire vacciner ?», l’a-t-elle supplié avant d’ajouter que la vaccination contre le Covid-19, «ne fonctionne pas».

Le président de la République s’est toutefois montré inflexible. «Si vous voulez parler avec moi, le mieux c’est de ne pas me filmer. Par courtoisie, parce que moi, je viens vous voir gentiment», a rétorqué Emmanuel Macron dans un premier temps tout en assurant comprendre l’«émotion» de son interlocutrice. Il a ensuite affirmé qu’«à court terme, le gouvernement ne va pas enlever l’obligation vaccinale». Devant l’insistance de la soignante, Emmanuel Macron s’est contenté de lui opposer le taux de couverture vaccinale dans sa profession : «Beaucoup de vos collègues se sont fait vacciner. Plus de 95%».

Une démonstration de fermeté qui a notamment heurté Florian Philippot. Le président des Patriotes, a fustigé une attitude «irresponsable» sur Twitter : «Devant une infirmière sans boulot et en pleurs, Macron confirme froidement qu’il ne réintégrera pas les travailleurs suspendus ! Dont 15 000 soignants ! Inhumain et irresponsable vu la situation de l’hôpital.»

Le personnel soignant est soumis à la vaccination obligatoire, dont le schéma complet inclut une troisième dose depuis le 30 janvier 2022, sous peine d’être suspendu. Quant à Emmanuel Macron, il avait déclaré le 4 janvier vouloir «emmerder» les personnes non vaccinées «jusqu’au bout» dans un entretien accordé au Parisien.

Source : https://francais.rt.com/france/97142-covid-19-interpelle-par-soignante-pleurs-macron-inflexible-obligation-vaccinale