Covid-19 : la tentation du reconfinement dans les Ehpad, face à la cinquième vague

Des familles s’inquiètent de voir certains établissements interdire de nouveau les visites.

« Oh ! Ça va être dur cette fois ! Qu’on nous laisse vivre libres ! », a supplié André (le prénom a été changé) en apprenant, le 3 décembre, l’arrêt des visites. Comme tous les résidents de l’Ehpad de Malemort (Corrèze), André ne pourra pas recevoir ses proches avant le 17 décembre. Les portes resteront fermées pour « répondre aux règles qui s’appliquent dès lors que l’on a plus de trois cas de résidents ou personnels testés positifs au Covid-19 », indique la direction dans un courrier aux familles. « Quand j’ai mon père au téléphone, confie la fille d’André, Jeanne (le prénom a été changé), il me demande ce qu’il a fait de mal pour être de nouveau prisonnier ! Il est trois fois vacciné et négatif au Covid. J’enrage, dit-elle, de voir que la gestion de la pandémie en Ehpad n’a pas évolué depuis mars 2020 alors qu’on connaît les conséquences désastreuses de tels enfermements. »

La cinquième vague a jusqu’ici épargné les maisons de retraite. Effet d’une couverture vaccinale record : près de 93 % des résidents d’Ehpad et d’unités de soins de longue durée ont reçu deux injections. Plus de 58 % ont eu une dose de rappel, a indiqué Santé publique France, le 2 décembre. « La situation est stable et maîtrisée », observe Florence Arnaiz-Maumé, déléguée générale du Synerpa, premier syndicat des Ehpad privés commerciaux.

Cependant, les contaminations évoluent : 770 résidents d’Ehpad et patients en unités de soins de longue durée ont été testés positifs au Covid dans la semaine du 29 novembre au 5 décembre, indique le cabinet de Brigitte Bourguignon, ministre déléguée à l’autonomie. Ils étaient 320 du 8 au 15 novembre. Vingt-cinq résidents sont décédés du Covid la semaine du 29 novembre au 5 décembre ; une dizaine la semaine précédente.

« Citoyens à part entière »

Ces chiffres n’ont rien d’alarmant. Mais le secteur reste traumatisé par la tragédie des 34 300 morts recensés entre mars 2020 et mai 2021 par la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques, au ministère de la santé.

Face à la menace, des Ehpad cèdent à la tentation de refermer leurs portes. En Gironde, dans le Territoire de Belfort, en Vendée, en Ardèche, en Mayenne, c’est le cas. Ou bien encore dans la Nièvre, où l’Ehpad de Luzy a suspendu les visites du 2 au 16 décembre, en raison de deux résidents et un salarié testés positifs. « J’applique les consignes de l’unité d’hygiène du groupement hospitalier de territoire de Nevers, explique Marie Voilliot, adjointe à la direction. J’entends la difficulté des familles et des résidents face à ces dispositions restrictives. A contrario, si nous ne prenons aucune mesure de protection et que le virus se propage, qu’elle serait la réaction des familles ? »

Lire la suite

One thought on “Covid-19 : la tentation du reconfinement dans les Ehpad, face à la cinquième vague

  • que des sadiques pour forcer les personnes âgée a ce vacciner

Commentaires fermés.