Covid-19 : la vaccination n’est pas nécessaire pour les personnes déjà infectées, selon une étude

Covid-19 : la vaccination n'est pas nécessaire pour les personnes déjà infectées, selon une étude

Selon plusieurs études, les personnes immunisées grâce à une infection naturelle ont bien moins de risque d’être à nouveau infectés que celles ayant acquis une immunité par la vaccination.
 

Une étude américaine révèle que l’infection naturelle au Covid-19 fournit une telle immunité robuste sur le long terme que la vaccination contre la maladie n’apporterait aucun réel avantage.

La dose unique réservée aux patients déjà infectés par le Covid-19 est-elle utile ? Une étude américaine sur les effets de l’infection naturelle fait savoir qu’il pourrait y avoir peu, voire pas d’avantage à se faire vacciner pour les patients ayant été précédemment testés positifs au coronavirus. 

Selon cette étude menée sur 52 238 employés du Cleveland Clinic Health System (Ohio) et relayée par le média Israël national news, les personnes infectées par le coronavirus bénéficient d’une immunité robuste sur le long terme qui ne serait probablement pas augmentée par les vaccins anti-Covid disponibles sur le marché. Parmi les participants, 2 579 ont déjà été testés positifs au coronavirus alors que les 49 659 autres n’ont jamais été confirmés comme porteurs du virus.

Parmi les 2579 personnes qui n’ont pas été infectées par le Covid-19, plus de la moitié (53%) n’étaient pas vaccinées mais aucune d’entre elles, vaccinées ou non vaccinées, n’a de nouveau été infectée par le virus. Concernant les employés jamais testés positifs au coronavirus, 41% (22 777) n’étaient pas vaccinés. Pas encore évaluée par les pairs, l’étude publiée dans le journal MedRxiv indique que la vaccination a considérablement réduit le risque d’infection au SARS-CoV-2, mais uniquement chez les personnes qui n’avaient pas été infectées auparavant.

Les patients guéris du Covid bien mieux protégés que les vaccinés

Les auteurs en ont conclu qu’il est probable que la vaccination n’ait aucun bénéfice chez les patients guéris du Covid-19 et estiment que les vaccins doivent être administrés en priorité aux personnes n’ayant jamais été infectées. De plus, ils rappellent que plusieurs études non expérimentales ont trouvé des taux de réinfection très faibles au cours des mois suivants chez les personne rétablies du Covid-19 et qu’elles sont “extrêmement rares” en l’absence d’émergence des nouveaux variants. “Lorsque de telles réinfections se produisent, il serait purement spéculatif de suggérer qu’un vaccin aurait pu les prévenir”, concluent-ils. 

Selon les chiffres présentés par le ministère israélien de la Santé en pleine nouvelle vague de variant Delta, 40% des nouvelles infections dans le pays concernent des personnes vaccinées alors que seulement 1% concernent des personnes guéries du coronavirus. Des données qui montrent que les personnes immunisées grâce à une infection naturelle ont beaucoup moins de risque d’être à nouveau infectés que celles ayant acquis une immunité par la vaccination.

Article original : https://fr.news.yahoo.com/covid-vaccination-pas-necessaire-personnes-infectees-etude-121721865.html

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Restez informer

En vous abonnant à la Newsletter, vous acceptez que vos données personnelles soient traitées par la Résistance dans le but de vous envoyer la Newsletter. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment grâce au lien de désinscription à la fin de chaque newsletter.

Newsletter

INSCRIPTION À LA NEWSLETTER

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner