Les non-vaccinés, cibles des nouvelles mesures restrictives en Europe

Un policier autrichien vérifie le passe sanitaire d'un automobiliste, le 15 novembre 2021, à Graz. © Erwin Scheriau, APA/AFP

Face à la cinquième vague de Covid-19 qui sévit de plus en plus, plusieurs pays de l’Union européenne, dont l’Autriche, les Pays-Bas ou l’Allemagne, ont mis en place des mesures restrictives pour les personnes non vaccinées. France 24 fait le point.

 

L’hiver coïncidera-t-il avec de nouveaux confinements pour les populations européennes ? Malgré la vaccination, un vent d’inquiétude souffle sur l’Europe, avec une progression des contaminations au Covid-19 qui se généralise sur le continent et des mesures restrictives qui font leur retour, en particulier pour les personnes non vaccinées.

L’Autriche est devenue, lundi 15 novembre, le premier pays de l’Union européenne (UE) à confiner les personnes non vaccinées contre le Covid-19 et a commencé à vacciner les enfants dès 5 ans. Une mesure qui “porte déjà ses fruits”, selon le chancelier autrichien Alexander Schallenberg, citant “l’augmentation massive des inscriptions dans les centres de vaccination”.

Selon les statistiques officielles, près d’un demi-million de personnes ont reçu une dose la semaine dernière dans ce pays d’Europe centrale, dont 128 813 pour la première fois.

Pour stopper “le cercle vicieux” de la propagation du virus et doper le taux de vaccination “honteusement bas” de sa population (65 % à ce jour), l’Autriche emploie les grand moyens.

Depuis le 15 novembre, les personnes de plus de 12 ans non immunisées après avoir attrapé le Covid-19 ou non vaccinées âgées de plus de 12 ans, soit deux millions d’habitants, n’ont pas le droit de quitter leur domicile sauf pour faire leurs courses, du sport ou pour des soins médicaux. Les contrevenants encourent 500 euros d’amende.

 

Face au rebond, la France a, de son côté, également réinstauré le port du masque obligatoire à l’école primaire, mais n’envisage pas, à l’heure actuelle, de reconfinement, y compris pour les personnes non vaccinées.

“Il n’y a absolument aucun confinement qui est prévu aujourd’hui, ni de près ni de loin”, a assuré, mardi 16 novembre, sur France Inter, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, tout en précisant, comme il l’avait déjà fait samedi, qu’il “ne faut jamais rien exclure par principe” dans cette crise sanitaire.

“Aujourd’hui, il n’y a pas de raison de penser” que les fêtes de fin d’année soient ternies par des jauges comme en 2020, mais “il faut que l’immunité conférée par le vaccin se poursuive et donc que les Français éligibles fassent leur rappel de vaccination”, a-t-il souligné. Les personnes de plus de 65 ans n’ayant pas fait leur rappel de vaccination au 15 décembre perdront alors le bénéfice de leur passe sanitaire.

 

Confinement partiel aux Pays-Bas

 

Aux Pays-Bas, le Premier ministre Mark Rutte a annoncé, vendredi 12 novembre, la réintroduction d’un confinement partiel avec une série de restrictions sanitaires, touchant notamment le secteur de la restauration. Les bars et les restaurants, où le passe sanitaire est de rigueur, doivent fermer à 20 h, au moins jusqu’au 4 décembre, tandis que les commerces non essentiels doivent fermer à 18 h. Le gouvernement pourrait interdire l’accès aux personnes non vaccinées aux bars et restaurants et aux lieux de culture et de loisirs. Le sujet doit être débattu la semaine prochaine au Parlement.

En Allemagne, où le taux d’incidence de l’épidémie de Covid-19 a atteint son plus haut niveau depuis le début de la pandémie, avec 303 infections pour 100 000 habitants, selon les données publiées lundi, les trois partis qui négocient actuellement la formation d’une coalition gouvernementale prévoient de mettre en place des nouvelles mesures pour endiguer la propagation du virus.

Un retour massif au télétravail est clairement dans les tuyaux, sauf “raison professionnelle impérieuse” de venir au bureau. La règle des 3G (vacciné, guéri ou testé) devrait par ailleurs s’appliquer dans les transports publics, “y compris les transports scolaires et les taxis”, selon le projet de la coalition, consulté par l’AFP. Appliquer cette mesure s’avèrerait toutefois extrêmement complexe, prévient l’association des communes allemandes.

 

Les Länder doivent en outre pouvoir instaurer de nouvelles restrictions de contact dans les lieux publics et privés, visant spécifiquement les non-vaccinés. Un responsable du SPD a évoqué la perspective d’un “quasi confinement des non-vaccinés”, même s’il n’est pas question de contrôler leurs déplacements. À Berlin, depuis lundi, par exemple, seules les personnes vaccinées ou guéries peuvent désormais accéder aux bars, restaurants, salles de sport et salons de coiffure.

Les mesures seront soumises jeudi au Parlement allemand, alors que sociaux-démocrates du SPD, Verts et libéraux du FDP mettent la dernière main à leur “contrat de coalition”, avec l’objectif de nommer officiellement Olaf Scholz à la chancellerie dans la semaine du 6 décembre.

 

Vaccination ou licenciement en Lettonie

 

En Lettonie, les employeurs pourront désormais se séparer des membres de leur personnel refusant la vaccination contre le Covid-19, en vertu d’une nouvelle réglementation entrée en vigueur lundi.

Les responsables politiques élus ne disposant pas d’un certificat de vaccination ou d’une preuve de leur guérison de cette maladie seront également exclus de leurs fonctions et ne recevront aucun émolument jusqu’à ce qu’ils se fassent vacciner.

Le gouvernement letton a aussi durci les règles s’appliquant aux galeries marchandes de plus de 1 500 m2, interdites aux non-vaccinés.

Enfin, en Grèce, le gouvernement a imposé depuis dix jours le passe sanitaire aux restaurants et cafés en plein air et doublé les amendes pour les professionnels du secteur qui ne respectent pas les mesures, elles s’élèvent désormais à 5 000 euros.

Source : https://www.france24.com/fr/europe/20211116-covid-19-les-non-vaccin%C3%A9s-cibles-des-nouvelles-mesures-restrictives-en-europe

One thought on “Les non-vaccinés, cibles des nouvelles mesures restrictives en Europe

  • Bonjour. Apartheid ! Nous, non-vaccinés, devenons des cibles à écarter, puis à abattre. L’histoire ne nous a rien appris ! car nous voici à nouveau fin des années 30 !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.