Covid-19 : Nouvelles suspicions sur les vaccins

En France, la Commission des affaires sociales du Sénat rejette la vaccination obligatoire pour tous. Au Danemark et en Suède, le vaccin Moderna est suspendu pour les plus jeunes.

vaccination-pixabay

L’agence de santé suédoise vient d’annoncer qu’elle suspendait l’utilisation du vaccin pour les moins de 30 ans après avoir constaté une augmentation des myocardites et des péricardites chez les personnes vaccinées. Ces affections impliquent une inflammation du cœur ou de sa paroi. L’agence précise que le risque d’être touché est « très faible ».
Quant au Danemark, le vaccin Moderna est suspendu pour les moins de 18 ans en vertu du principe de précaution. Là encore « les données préliminaires » donnent à penser qu’il existe un risque accru d’inflammation cardiaque après une vaccination au Moderna estime l’Autorité sanitaire danoise dans un communiqué.
Rappelons que le Danemark a annoncé ce lundi qu’il n’allait plus utiliser le vaccin de Johnson & Johnson à cause de possibles effets secondaires graves, et cela, malgré les feux verts du régulateur européen et de l’OMS. Le pays avait déjà décidé d’abandonner le vaccin d’AstraZeneca pour les mêmes raisons.
La Norvège recommande déjà le vaccin Pfizer aux mineurs et la Finlande devrait suivre les recommandations de la Suède et du Danemark ce jeudi 7 octobre 2021.

Vaccination obligatoire pour tous, rejetée

La proposition de loi des sénateurs socialistes, qui prévoit d’ajouter la covid-19 à la liste des vaccins obligatoires, n’a pas été adoptée ce 6 octobre en commission des affaires sociales. Dans ces conditions, le texte a peu de chances d’être adopté en séance le 13 octobre. Une majorité de sénateurs a considéré qu’il fallait continuer à convaincre les dernières personnes, plutôt que d’imposer une obligation.
On sait que la loi du 5 août, adoptée en urgence par le Parlement cet été, a déjà imposé l’obligation de vaccination contre le SARS-CoV-2 pour les personnels de santé. Dans la continuité de leurs idées défendues en juillet, le groupe PS a déposé une proposition de loi « instaurant la vaccination obligatoire contre le SARS-CoV-2 ».
Pour ajouter à la confusion, la Haute Autorité de Santé (HAS) recommande ce mercredi 6 octobre 2021 une « élargissement du périmètre de la dose de vaccin » pour les personnels les plus à risque. Autrement dit pour les soignants. Raison ? « L’efficacité vaccinale baisse progressivement dans le temps à partir du 6ᵉ mois après la primo vaccination complète : les dernières études sur des données en vie réelle confirment cette diminution – avec néanmoins une efficacité contre les formes graves qui reste à un niveau élevé ».
Quel pataquès !

Source : https://infodujour.fr/societe/53066-covid-19-nouvelles-suspicions-sur-les-vaccins?fr=operanews

One thought on “Covid-19 : Nouvelles suspicions sur les vaccins

  • The Intercept a publié le 23 septembre 2021 une demande de subvention d’EcoHealth Alliance soumise à la DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency) en 2018 [1]. On peut y lire que cette société se propose de créer en laboratoire une virus artificiel à partir des coronavirus de chauve-souris [2].

    L’ancien conseiller économique du président Donald Trump, Peter Navarro, a par ailleurs révélé qu’EcoHealth Alliance a servi au docteur Anthony Fauci à détourner de l’argent public US pour financer des recherches —illégales aux États-Unis— effectuées par le laboratoire P4 de Wuhan (Chine).

    Le directeur d’EcoHealth Alliance, Peter Daszak, est l’auteur principal de la pétition, parue dans The Lancet [3], pour soutenir les professionnels de santé de Wuhan injustement accusés d’être responsables de l’épidémie de Covid-19. Peter Daszak a aussi été membre de la Mission d’information de l’OMS à Wuhan.

    Alex Jones (InfoWars) a diffusé, le 4 septembre 2021, deux extraits d’une vidéo diffusée par la chaîne publique états-unienne CSPAN, en octobre 2019, d’une table ronde sur la création d’un vaccin universel contre la grippe [4].

    Les experts y débattent de la nécessité
    de modifier la procédure d’habilitation des vaccins contre la grippe et
    de changer la manière dont on produit les vaccins contre la grippe et de les remplacer par des système ARN messager.
    Ils constatent que l’industrie pharmaceutique ne franchira pas le pas car la grippe n’est pas une maladie qui fait peur.

    Le docteur Anthony Fauci déclare alors en substance qu’il faudrait un choc, une épidémie d’une sorte de grippe beaucoup plus mortelle, pour que l’industrie pharmaceutique et l’Humanité avancent.

    Anthony Fauci est directeur, depuis 1984, de l’Institut national US des allergies et maladies infectieuses (National Institute of Allergy and Infectious Diseases). Il a été un collaborateur du secrétaire à la Défense Donald Rumsfeld et a milité en 2004 pour son projet de confinement des personnes saines. Il est membre de « L’Aube rouge » [5], le groupe qui a milité en 2019 pour l’application du plan de confinement des personnes saines à l’occasion de l’épidémie de Covid-19. Il a été nommé par le président Donald Trump à la cellule de crise sur la Covid-19 et a été maintenu à ce poste par le président Joe Biden.
    Version à imprimer RSS Facebook Twitter WhatsApp Viber ( pris chez blog Voltaire sur le net )

Commentaires fermés.