Covid-19 : un pêcheur veut attaquer Pfizer, la justice autorise une expertise médicale

Jean-Philippe Becquelin veut s'attaquer à Pfizer, après avoir déclenché une thrombopénie.

Jean-Philippe Becquelin, pêcheur de 38 ans dans le Pas-de-Calais, a déclenché une thrombopénie, trois jours après sa première dose de vaccin contre le Covid-19. Il s’est tourné vers la justice qui a donné son feu vert pour une expertise médicale qui devrait durer plusieurs mois.

Après avoir reçu sa première dose de vaccin Pfizer en mai 2021, Jean-Philippe Becquelin, pêcheur d’Étaples de 38 ans, a contracté une thrombopénie selon les informations de BFM TV.  

La thrombopénie fait baisser le nombre de plaquettes sanguines, aussi appelées “thrombocytes”. Ces petites plaquettes circulent dans le sang, et jouent un rôle clé dans la coagulation. La maladie affecte cette dernière et peut provoquer des saignements importants. 

L’homme de 38 ans risque désormais l’hémorragie à chaque coupure, ce qui l’empêche d’exercer sa profession. Sa pathologie étant intervenue trois jours après sa première dose, il soupçonne un lien de causalité entre les deux. “Ça fait une sacrée coïncidence. Dès que je suis arrivé la première aux urgences, je l’ai mentionné tout de suite au médecin”, a-t-il témoigné au micro de nos confrères de BFM.

La première autorisation pour une expertise médicale en France

Le tribunal de Boulogne-sur-Mer a répondu à son appel : il donne son feu vert pour une expertise médicale. Elle devrait démarrer dans les prochains jours et durer entre “huit et dix mois” a précisé Jean-Philippe Becquelin.

Si un lien de causalité est prouvé, c’est une porte ouverte aux dommages et intérêts pour toutes les personnes qui ont contracté de telles pathologies, ou des effets secondaires.

Source : https://www.ladepeche.fr/2022/04/16/vaccin-contre-le-covid-19-un-pecheur-veut-attaquer-pfizer-la-justice-autorise-une-expertise-medicale-10240446.php