Dans la série, Il vaut mieux en rire qu’en pleurer…

One thought on “Dans la série, Il vaut mieux en rire qu’en pleurer…

  • Paroles de la chanson, pour l’accompagner plus facilement :

    Tous les jours on nous ment, ils sont incompétents,
    ou bien ils ont un agenda qu’on connaît pas.
    Il n’y a pas de logique, ils veulent juste qu’on se pique,
    quand il n’y a plus de morts, on compte les cas
    malades ou pas.
    Ceux qui sont vaccinés ne sont pas protégés
    si les non-vaccinés les mettent en danger.
    D’abord fallait deux doses,
    puis trois, puis quatre, ils osent,
    mais ça marche pas pour delta, epsilon, lambda !
    Z’ont confiné sans que ça fasse de différence,
    nos libertés toujours sont mises dans la balance,
    Où est-ce qu’elles sont les données
    prouvant l’efficacité
    des restrictions et des jauges millimétrées ?
    Ces vaccins ne sont pas des vaccins ordinaires,
    ils réécrivent notre réponse immunitaire.
    Si le virus vient à muter et contourne leur procédé
    c’est open-bar sur les cobayes vaccinés.
    Faudra être upgradé, comme un vulgaire PC,
    à chaque variant faudra payer pour exister.
    Car une fois muté, à force de le trafiquer,
    d’un truc bénin ils auront fait un assassin.
    C’est pour ça qu’ils nous piquent, quitte à oser la trique,
    avant qu’on voit que le vaccin ne marche pas.
    Quitte à faire risquer, aux gosses pas en danger,
    une thrombose et plein d’autres joyeusetés
    Tant qu’ils y sont ils vont nous mettre en esclavage
    pass sanitaire obligatoire avec chantage
    on pourra plus se déplacer ou bien acheter à bouffer
    voire se soigner, à moins que l’on soit vacciné.
    D’autant qu’un pass faut pas croire mais ça se périme,
    ça n’empêchera pas les confinements en prime,
    mais c’est pas grave on peut voter pour des gens présélectionnés
    pour nous donner une illusion de liberté.
    Tout mort qu’a le covid il est mort du covid,
    tout mort qu’a le vaccin circulez y a pas de lien.
    Double standard constant, hier c’était noir, c’est blanc,
    et aujourd’hui on diabolise les soignants.
    Et puis l’ivermectine, l’hydroxychloroquine,
    ça coûte rien : c’était pas bon pour le vaccin.
    Principe de précaution, mais pour Pfizer ça non !
    Là franchement je crois qu’on nous prend pour des cons !
    Y en a qui trouve qu’on est trop nombreux sur la terre,
    qu’aimerait bien qu’on finisse tous au cimetière,
    le rivotril pour les vieux, ça les a pas dérangés,
    libre à vous de croire qu’ils sont bien intentionnés !
    Je ne suis pas sûr qu’ils veulent que tout cela s’arrête
    que vienne enfin le temps des bilans et des comptes,
    alors plutôt que nous libérer comme au Texas ou les anglais,
    ils nous vaccinent pour que ça s’arrête jamais.
    Et puis pendant ce temps, bienvenue au migrants,
    sur nos chômeurs on va gratter un peu d’argent.
    Tremblez, pliez les genous, battez-vous entre vous,
    nous dit Macron qui aime le peuple et la nation.
    Tous ceux qu’avaient prédit ce qui se passe aujourd’hui,
    ils étaient tous des complotistes on nous a dit.
    Tout ça c’est pour not’ bien, on ferme des lits : c’est rien
    Portez votre masque, tenez-vous loin, tout ira bien !

    Merci monsieur, ça fait du bien d’en rire.

Commentaires fermés.