David Pujadas balance un édito cinglant sur la panique entretenue pour le Omicron dans certains médias

David Pujadas balance un édito cinglant sur la panique entretenue pour le Omicron dans certains médias

David Pujadas, célèbre présentateur, aujourd’hui sur LCI, a balancé un édito remarqué cette semaine sur la « fameuse vague Omicron ». Et il n’y est pas allé de main morte : corrosif, offensif, interrogateur sur la réalité sur la vague du nouveau variant à la mode et de la panique entretenue chez certains Français. De plus, le bandeau était clair : « Omicron, Non l’apocalypse n’a pas lieu ». Tout est dit !

« Pourquoi le film catastrophe qu’on nous annonce sur le variant Omicron pourrait-il tourner court ? (…) Lorsqu’on on objecte que ce qui importe ce sont les cas graves et les décès, et que pour l’instant on ne voit rien venir, on nous dit : il faut attendre ! Ca fait des semaines qu’on attend ! (…) Nous sommes très loin du climat de panique qui est entretenu, soit sciemment parce que ça fait vendre du papier pour les médias, ou inconsciemment par ceux qui préfèrent toujours annoncer le pire en espérant le meilleur ».

En l’état, cette prise de position très peu commune pour un présentateur célèbre sur une chaîne de grande écoute marque tout de même un basculement assez clair sur la stratégie de la peur choisie par le gouvernement qui semble aujourd’hui de plus en plus en difficulté. La pensée unique autour de cette crise sanitaire montre des signes d’explosion alors qu’il apparaît de plus en plus clairement que le variant Omicron est clairement bien moins agressifs que ces prédécesseurs, et que sa dangerosité, selon plusieurs études internationales, semble très faible.

Une prise de position salutaire de la part de David Pujadas.

2 thoughts on “David Pujadas balance un édito cinglant sur la panique entretenue pour le Omicron dans certains médias

  • Le vent tourne, certains journaleux commencent à se couvrir… Mais si les Français ont une mémoire de poisson rouge le Net, lui, est plein de mémoires et de preuves…

  • C’est le cas de Blachier qui apporte de l’eau à nos moulins, mais continue de s’en prendre aux non-vax. Si Pujadas commence à parler, c’est une bonne chose pour nous, afin que les autres commencent – ENFIN – à se poser également des questions. Et ça vient doucement : cnews, Lci et même une interview de bfmtv.

Commentaires fermés.