“Des criminels”: le patron de Pfizer charge ceux qui diffusent de la “désinformation” sur le Covid

"Des criminels": le patron de Pfizer charge ceux qui diffusent de la "désinformation" sur le Covid

Albert Bourla, le patron du laboratoire Pfizer. Sakis MITROLIDIS / AFP

Après son passage sur BFMTV le 17 janvier en France, le PDG de Pfizer Albert Bourla a accordé une série d’interviews le 22 janvier à plusieurs médias israéliens au cours desquelles il a accusé ceux qui diffusent de la « désinformation » d’être responsables de « millions de morts ».

« Ce sont des criminels

Lors de sa tournée médiatique rapportée par The Times of Israel, Albert Bourla s’en est pris vertement à « une infime minorité de personnes qui profitent de la diffusion de fausses informations ».

« Ils savent très bien tout ce qu’il y a à savoir, ils en font simplement un mode de vie en faisant circuler cette désinformation, ce sont des criminels » a asséné le PDG de Pfizer, assurant que les personnes qui mouraient du Covid n’étaient « majoritairement pas vaccinées ». « Des millions de personnes sont mortes à cause d’eux, de ce petit nombre de criminels », a-t-il martelé.

En outre, il a de nouveau soutenu qu’il serait nécessaire pour les populations de s’injecter une nouvelle dose de vaccin par an, « une solution idéale » selon lui, du point de vue de la santé publique, estimant par ailleurs qu’il était désormais « plus facile de convaincre les gens de le faire ».

Sur Twitter, les internautes n’ont pas manqué de rappeler le passif judiciaire du laboratoire pharmaceutique. Aussi, l’essayiste titulaire de trois doctorats Idriss Aberkane a estimé que se faire traiter de criminel par Albert Bourla relevait plutôt de l’ordre du compliment :

Même son de cloche chez le chercheur Jérémie Mercier :

https://twitter.com/MercierJeremie/status/1485522885640966145?s=20

Albert Bourla prédit de nouveaux variants

Enfin, Albert Bourla a rappelé que Pfizer œuvrait au développement d’un vaccin contre le variant Omicron, mais a annoncé qu’il y aurait de toute façon « d’autres variants » : « Ce virus a tendance à créer de nouveaux variants (…) et à échapper à la protection immunitaire, [qu’il s’agisse] de vaccins ou de protections naturelles. » 

Des propos qui ne risquent pas d’enchanter les opposants au passe vaccinal en France, le ministre de la Santé Olivier Véran ayant déclaré que cette mesure resterait en vigueur tant qu’il existerait des variants du Covid.

3 thoughts on ““Des criminels”: le patron de Pfizer charge ceux qui diffusent de la “désinformation” sur le Covid

  • Ce voyou mafieux devrait être arrêté tout de suite.

  • Le plus grand criminel sur terre qui
    devrait être enfermé

  • C le plus grand assassin sur terre

Commentaires fermés.