Dr Ryan Cole : la dangerosité de la protéine spike

Elle est présente dans le corps durant au moins 60 jours après injection et qui serait responsable de l’inhibition de gènes réparateurs d’ADN et de gènes suppresseurs de tumeurs.

Source : Anaïs Tea

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.