“Elle allait soigner les gens à la chloroquine”: Macron tacle Le Pen sur son attitude pendant la crise sanitaire

En déplacement dans le Haut-Rhin à la rencontre des soignants, ce mardi 12 avril, le président-candidat Emmanuel Macron a dénoncé l’attitude de Marine Le Pen pendant la crise sanitaire.

Faire d’une pierre deux coups. En campagne de l’entre-deux tours sur le terrain, Emmanuel Macron s’est déplacé à Mulhouse dans le Haut-Rhin ce mardi. Une occasion pour lui de défendre à nouveau son bilan et en particulier sa gestion de la crise sanitaire dans cette région durement touchée par l’épidémie de Covid-19 en mars 2020. L’opportunité également pour le président-candidat de discréditer son adversaire, Marine Le Pen, en attaquant sa désinvolture face au virus.

“Je n’oublie pas ce que Madame Le Pen a dit constamment pendant la crise du Covid”, a déclaré Emmanuel Macron lors d’un micro-tendu, avant de détailler: “Elle allait soigner les gens à la chloroquine. Elle allait vacciner les gens avec un vaccin russe dont même l’Organisation mondiale de la santé a déclaré qu’il n’était pas efficace… Et elle a critiqué assez méthodiquement toutes les décisions prises par le gouvernement, sans lesquelles nous n’aurions pas tenu”.

“C’est aussi ça, une présidentielle”

“Il ne faut pas simplement suivre le vent et être dans la démagogie. Ça peut marcher quand il n’y a pas de pression. Pendant les crises, ça peut être fatal”, a continué Emmanuel Macron.

Après avoir insisté sur l’attitude de Marine Le Pen, le président en campagne a souligné le professionnalisme dont a fait preuve son gouvernement d’après lui. “Nous avons tenu un cap même quand il n’était pas populaire, nous n’avons pas cédé à l’esprit du temps et à la démagogie, nous n’avons pas cédé aux influences étrangères et nous n’avons jamais cédé aux fantaisies”, a ainsi énuméré le candidat. Avant d’ajouter, sententieux: “ce ne fut pas le cas de Marine Le Pen, quand elle a eu à s’exprimer pendant la crise Covid. C’est aussi ça, une présidentielle.”

Rencontre avec des soignants

À Mulhouse, ce jour-là, Emmanuel Macron était attendu de pied ferme par les soignants pour évoquer les problématiques de santé, un des thèmes majeurs de son quinquennat. Ce déplacement a été l’occasion pour lui d’aller à la rencontre des badauds qui se pressaient sur son chemin et de préciser certains points du pan socio-économique de son programme, comme les retraites, la lutte contre la pauvreté et le RSA.

Aller au contact, rencontrer les gens, confronter son adversaire sur le terrain: tous les moyens sont mis en oeuvre par le président-candidat pour tenter de creuser l’écart avec Marine Le Pen. Au même moment, cette dernière tenait une conférence de presse à Vernon, en Normandie, dans laquelle elle ne s’est pas privée de fustiger à cette occasion, la “fracture démocratique”, selon elle “l’un des grands échecs du quinquennat Macron”.

Article original publié sur BFMTV.com

Macron versus Le Pen
 
  1. Oui Marine Le Pen aurait eu raison sur le traitement COVID19
  2. Pr Didier Raoult & Pr Mathieu Million : La Chloroquine a une efficacité sur le virus et une division par trois du risque de mortalité quand on utilise de façon précoce