En 2009, Joseph Moshe (Microbiologiste MOSSAD) a dit : “Le vaccin contre la grippe porcine est une arme biologique”

En 2009, Joseph Moshe (Microbiologiste MOSSAD) a dit : "Le vaccin contre la grippe porcine est une arme biologique"

Armes biologiques Ukraine BAXTER Lab

Il se trouve qu’un scientifique américain (le microbiologiste Joseph Moshe) avait prédit que le laboratoire baxter en Ukraine sortirait une nouvelle arme biologique.

Le laboratoire Baxter en Ukraine diffuserait une nouvelle arme biologique et a été arrête vicieusement par le FBI et n’a pas été revu depuis !

Aujourd’hui, les MSM ne parlent plus de cette affaire. Hier, ils voulaient nous faire croire que Joseph Moshe était un cinglé et un terroriste, arrêté pour avoir menacé de faire exploser la Maison Blanche. Le détail intéressant de son arrestation (le “Westwood standoff”) est qu’il semblait être immunisé contre les 5 bombes lacrymogènes et les 5 gallons de spray au poivre de qualité policière qu’ils lui ont injectés au visage. Il est resté très calmement dans sa voiture, comme le montre la vidéo de son arrestation.

Le professeur Moshe a participé à une émission de radio en direct du Dr A. True Ott (explication de l’appel de Joseph Moshe à 6 heures) diffusée sur Republic Broadcasting. Il a prétendu être un microbiologiste qui voulait fournir des preuves à un procureur des États-Unis concernant des vaccins contre la grippe porcine H1N1 contaminés produits par Baxter BioPharma Solutions. Il a déclaré que le laboratoire ukrainien de Baxter produisait en fait une arme biologique déguisée en vaccin. Il a affirmé que le vaccin contenait un adjuvant (additif) conçu pour affaiblir le système immunitaire et répliquait l’ARN du virus responsable de la pandémie de grippe espagnole de 1918, provoquant des maladies et des décès massifs dans le monde entier.

Des sources nous disent que Bar-Joseph Moshe n’a fait aucune menace contre le Président ou la Maison Blanche. Il n’a pas mentionné de bombe ou d’attaque. Il a ensuite informé la Maison Blanche de son intention de rendre cette information publique. Lorsqu’il a remarqué des hommes en costume devant sa maison et qu’il a craint que le FBI ne soit sur le point de l’arrêter, il a mis quelques affaires dans sa voiture et, ayant la double nationalité israélienne, il a tenté de rejoindre le consulat israélien situé à proximité du bâtiment fédéral où a eu lieu l’affrontement. Le FBI et les démineurs l’ont empêché de l’atteindre. Qui est cet homme ? Son profil sur biomedexperts.com indique qu’il est expert en maladies des plantes et qu’il a à son actif de nombreuses publications sur la manipulation génétique des virus. La preuve photographique que Moshe est bien celui qu’il prétend être se trouve ici.

Vidéo de son arrestation ici, il était assis dans sa voiture :

Peu après son arrestation, Joseph Moshe a été envoyé ou laissé partir en Israël. On n’a plus entendu parler de lui depuis. Les services secrets n’ont pas été impliqués dans la surveillance de Moshe à son domicile en Californie. Cela a été fait par le FBI, qui avait l’ordre de le détenir ou de l’arrêter. Une arme à micro-ondes montée sur le toit d’un grand véhicule noir utilisé pour son arrestation a endommagé les composants électroniques de la voiture de Moshe ainsi que tous les appareils de communication qu’il possédait et qui auraient pu être utilisés pour contacter les médias ou d’autres personnes susceptibles de l’aider.

Moshe n’a pas souffert des effets du gaz et du spray au poivre comme d’autres l’auraient fait, car il avait acquis une immunité contre ces armes grâce à sa formation au Mossad. Moshe n’a pas été menotté car il n’était pas en état d’arrestation.

Cela ressemble-t-il à une folle théorie de conspiration ? Bien sûr que oui. En raison de la rareté et de l’anonymat des sources, nous la rejetterions comme telle, si ce n’était pour quelques faits gênants : Baxter Pharmaceutical a été pris en flagrant délit de diffusion d’un vaccin vivant génétiquement modifié contre la grippe aviaire H5N1 en tant qu’arme biologique mortelle dans le monde entier, destiné à être utilisé pour des vaccinations humaines. Cela s’est produit il y a quelques mois à peine. Et seule la chance a empêché une catastrophe mondiale aux proportions épiques.

Baxter International Inc. avait mélangé des virus de la grippe aviaire vivants et génétiquement modifiés dans du matériel de vaccination expédié dans 18 pays. Par pure chance, un laboratoire tchèque a décidé de tester le vaccin sur une douzaine de furets, qui sont tous morts en quelques jours. L’Organisation mondiale de la santé a été prévenue et la catastrophe a été évitée. Il s’agissait clairement d’un acte délibéré de la part de Baxter, car ils adhèrent au BS3, le niveau de biosécurité trois. Baxter a admis une “erreur”. De telles erreurs monumentales sont totalement impossibles à ce niveau. De nombreux systèmes de sécurité auraient dû être sabotés, de nombreuses personnes clés auraient dû être soudoyées. Il est tout simplement impossible de le faire sans directives de l’intérieur. Ils n’ont pas envoyé la mauvaise fiole – ils ont produit des dizaines de gallons d’agent d’arme biologique (virus vivant H5N1 / grippe aviaire génétiquement modifié), puis l’ont envoyé comme “vaccin”.

Baxter savait parfaitement que leur vaccin était mortel, car l’année précédente, ils l’avaient testé sur quelques centaines de sans-abri polonais – des dizaines de personnes en sont mortes.

Où est la viande ? Eh bien, Baxter est maintenant poursuivi pour la contamination délibérée et répétée de vaccins avec des armes biologiques conçues – par eux – pour assassiner en masse des personnes. Voici la plainte (PDF). Par un cinglé ? Peu probable. Jane Burgermeister est une journaliste expérimentée et respectée. Elle n’est pas la seule à poursuivre Baxter pour avoir planifié et exécuté un plan de génocide mondial : D’autres personnes ont également déposé des plaintes. Lisez une plainte bien documentée ici (PDF).

Qui bono ? Nous pensons qu’il peut s’agir d’une motivation de profit ou même d’incompétence pure et simple, mais pour les esprits conspirationnistes : La dernière plainte fait allusion à un “abattage du troupeau” intentionnel. Avez-vous entendu parler des Georgia Guidestones ? Cet énorme monument chargé de symboles maçonniques, qui a coûté des millions de dollars, a été érigé par des élites puissantes et inconnues (des multimillionnaires ayant le pouvoir d’ériger des monuments où bon leur semble, évidemment) il y a environ 30 ans. Il donne un “dix commandements alternatifs”, dont le premier est l’extermination de six milliards et demi de personnes de la surface de la Terre. Il en restera un demi-milliard. C’est le nombre de personnes que la planète peut supporter indéfiniment, de sorte que les descendants des Rothschild et des Rockefeller puissent vivre indéfiniment dans la paix et la richesse. Des esclaves sont nécessaires pour produire ce luxe, mais 500 millions suffiront amplement. Mais comment s’y prend-on pour tuer la plus grande partie du monde ?

“Vacciner la planète avec une arme biologique avec un taux de mortalité de presque 100% ferait l’affaire. Baxter fournirait à la fois l’arme biologique et le vaccin contre celle-ci aux peuples occidentaux “civilisés”. Résultat : Nous pouvons piller l’Afrique, nous n’avons plus de concurrence de l’Asie du Sud-Est, le pétrole est à notre disposition et il ne reste que les moutons occidentaux et peut-être les Chinois.

Rockefeller a dit ceci en 1994 lors d’un dîner de l’ONU : “Nous sommes au bord d’une transformation globale. Tout ce dont nous avons besoin, c’est de la bonne crise majeure, et les nations accepteront le Nouvel Ordre Mondial.” Le PNAC a dit quelque chose de similaire juste avant le 11 septembre.

Source : https://sites.google.com/site/oregonherbalistarchive/micro/flu-vaccine/ukraine-double-in-two-days

Complotisme Figurez-vous qu’en 2009, Joseph Moshe, un microbiologiste a été arrêté par la police US.
2 jours avant, il avait téléphoné à une émission radio de Republic Broadcasting chez Dr Ott, disant avoir des preuves que la firme pharma Baxter ne fabriquait non pas un vaccin contre la grippe porcine, mais qu’il contenait dans ses additifs une arme biologique destinée à affaiblir le système immunitaire, répliquant l’ARN du virus de la grippe espagnole de 1918 pour causer des morts globales. Et c’était fabriqué où? Dans un labo en Ukraine.

Il voulait donner des preuves à un State Attorney. Il était en route vers l’ambassade israélienne. Sa voiture a été bloquée par la police, les SWATs et l’ont arrêté, les médias l’ont accusé d’être un fou et de vouloir faire sauter la Maison Blanche, sans preuve. On n’a pas d’autres nouvelles.
Vidéo de son arrestation ici, il était assis dans sa voiture.
https://www.youtube.com/watch?v=0tznGY6KUpM Une autre journaliste Jane Burgermeister a accusé Baxter d’un plan semblable. (L’émission de radio n’a pas été enregistrée malheureusement)

Momotchi

Joseph Moshe arrêté pour avoir prédit l'apparition d'une arme biologique de Baxter, la grippe H1N1 mutée en Ukraine !

Peste ou plan ? La mystérieuse maladie ukrainienne "brûle les poumons".

Des scientifiques britanniques soupçonnent que le virus de la grippe porcine a muté en Ukraine. Certains médecins affirment que la grippe dans le pays a montré des symptômes sans précédent, créant l’effet de poumons brûlés, rapporte le Daily Mail.

Commentaires fermés.