En Lombardie, 10 000 soignants refusent le vaccin, en Vénétie 5 000. Les autorités se retrouvent face au risque de dégarnir cliniques et hôpitaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.