Risque accru d’infection par le SRAS-CoV-2 Omicron par rapport à Delta chez les personnes vaccinées et les personnes précédemment infectées, Pays-Bas, 22 novembre au 19 décembre 2021

Risque accru d'infection par le SRAS-CoV-2 Omicron par rapport à Delta chez les personnes vaccinées et les personnes précédemment infectées, Pays-Bas, 22 novembre au 19 décembre 2021

Dirk Eggink, Stijn P. Andeweg, Harry Vennema, Noortje van Maarseveen, Klaas Vermaas, Boris Vlaemynck, Raf Schepers, Arianne B. van Gageldonk-Lafeber, Susan van den Hof, Chantal B.E.M. Reusken, Mirjam J. Knol
 

Résumé

Les infections par le variant Omicron du SRAS-CoV-2 augmentent rapidement dans le monde entier. Parmi 70 983 personnes infectées (âge ≥ 12 ans), nous avons observé un risque accru d’échec de la cible du gène S, prédictif de la variante Omicron, chez les personnes entièrement vaccinées (odds ratio : 5,0 ; intervalle de confiance à 95 % : 4,0-6,1) et les personnes précédemment infectées (OR : 4,9 ; IC à 95 % : 3,1-7,7) par rapport aux personnes naïves infectées. Cela suggère une diminution substantielle de la protection induite par le vaccin ou l’infection contre les infections à SARS-CoV-2 causées par la variante Omicron par rapport à la variante Delta.
Déclaration d’intérêt concurrent

Les auteurs n’ont déclaré aucun intérêt concurrent.
Déclaration de financement

Ce travail a été financé par le Ministère de la Santé, du Bien-être et des Sports (VWS).
Déclarations des auteurs

Je confirme que toutes les directives éthiques pertinentes ont été suivies et que toutes les approbations nécessaires de l’IRB et/ou du comité d’éthique ont été obtenues.

Oui

Les détails de l’IRB/de l’organisme de surveillance qui a donné son approbation ou son exemption pour la recherche décrite sont indiqués ci-dessous :

Le Centre d’expertise clinique du RIVM a évalué la proposition de recherche en respectant les conditions spécifiques énoncées dans la loi sur la recherche médicale impliquant des sujets humains (WMO). Le Centre d’expertise clinique du RIVM a évalué la proposition de recherche en tenant compte des conditions spécifiques énoncées dans la loi sur la recherche médicale impliquant des sujets humains (OMM). La surveillance des agents pathogènes est une tâche légale du RIVM (artikel 3 Wet RIVM, article 3 Law RIVM) et est effectuée sous la responsabilité du ministre de la santé, du bien-être et des sports (VWS). L’article 6c (artikel 6c) de la loi sur la santé publique (Wet Publieke Gezondheid) prévoit que le RIVM peut recevoir des données pseudonymisées pour cette tâche sans le consentement individuel de chaque cas.

Je confirme que tous les consentements nécessaires des patients/participants ont été obtenus et que les formulaires institutionnels appropriés ont été archivés, et que tous les identifiants des patients/participants/échantillons inclus n’étaient connus de personne (par exemple, le personnel hospitalier, les patients ou les participants eux-mêmes) en dehors du groupe de recherche et ne peuvent donc pas être utilisés pour identifier des individus.

Oui

Je comprends que tous les essais cliniques et toute autre étude interventionnelle prospective doivent être enregistrés dans un registre approuvé par l’ICMJE, tel que ClinicalTrials.gov. Je confirme que toute étude de ce type mentionnée dans le manuscrit a été enregistrée et que l’ID d’enregistrement de l’essai est fourni (remarque : si vous publiez une étude prospective enregistrée rétrospectivement, veuillez fournir une déclaration dans le champ ID de l’essai expliquant pourquoi l’étude n’a pas été enregistrée à l’avance).

Oui

J’ai respecté toutes les directives appropriées en matière de rapports de recherche et j’ai téléchargé la ou les listes de contrôle des rapports de recherche du réseau EQUATOR et d’autres documents pertinents en tant que fichiers supplémentaires, le cas échéant.

Oui