Étude : L’administration d’ivermectine est associée à une diminution des complications gastro-intestinales et à un plus grand nombre de jours sans ventilateur chez les patients ventilés atteints de COVID-19 : Une analyse du score de propension

Étude : L'administration d'ivermectine est associée à une diminution des complications gastro-intestinales et à un plus grand nombre de jours sans ventilateur chez les patients ventilés atteints de COVID-19 : Une analyse du score de propension

KentaroShimizuaHaruhikoHiratabDaijiroKabatacNatsukoTokuhiradMoeKoidedAkikoUedaeJotaroTachinoaAyumiShintanicAkinoriUchiyamadYujiFujinodHiroshiOguraa

a depart ment of Traumatology and Acute Critical Medicine, Osaka University Graduate School of Medicine, Suita, Osaka, Japan
bDepartment of Respiratory Medicine and Clinical Immunology, Graduate School of Medicine, Osaka University, 2-2 Yamadaoka, Suita, 565-0871, Japan
cDepartment of Medical Statistics, Osaka City University Graduate School of Medicine, 1-4-3, Asahimachi, Abeno-ku, Osaka, 545-0051, Japan
dIntensive Care Unit, Osaka University Hospital, Osaka University, 2-15 Yamadaoka, Suita, Osaka, 565-0871, Japan
eLaboratory for Clinical Investigation, Osaka University Hospital, Osaka University, 2-15 Yamadaoka, Suita, Osaka, 565-0871, Japan
Received 18 September 2021, Revised 11 November 2021, Accepted 26 December 2021, Available online 31 December 2021
 

Résumé

Introduction

Les patients atteints de COVID-19 ont été signalés comme présentant des symptômes digestifs avec un mauvais résultat. L’ivermectine, un médicament antiparasitaire, a été utilisé chez les patients COVID-19. L’objectif de cette étude était d’évaluer si l’ivermectine a des effets sur les complications gastro-intestinales et les jours sans ventilateur chez les patients ventilés atteints de COVID-19.

Méthodes

Les patients atteints de COVID-19 qui étaient ventilés mécaniquement dans l’unité de soins intensifs ont été inclus dans cette étude. Les patients ventilés qui ont reçu de l’ivermectine dans les 3 jours suivant leur admission ont été assignés au groupe Ivermectin, et les autres ont été assignés au groupe Contrôle. Les patients du groupe Ivermectine ont reçu 200 μg/kg d’ivermectine par sonde nasale. L’incidence des complications gastro-intestinales et les jours sans ventilateur dans les 4 semaines suivant l’admission ont été évalués comme résultats cliniques à l’aide d’un score de propension avec la méthode de pondération de la probabilité inverse.

Résultats

Nous avons inclus 88 patients dans cette étude, dont 39 patients ont été classés dans le groupe Ivermectin et 49 patients dans le groupe témoin. Le rapport de risque pour les complications gastro-intestinales dans le groupe Ivermectin par rapport au groupe témoin était de 0,221 (intervalle de confiance [IC] à 95 %, 0,057 à 0,855 ; p = 0,029) dans un modèle de régression proportionnelle à l’aléa de Cox. Le rapport de cotes pour les jours sans ventilation par rapport au groupe témoin était de 1,920 (IC à 95 %, 1,076 à 3,425 ; p = 0,027) dans un modèle de régression logistique à cotes proportionnelles.

Conclusions

L’ivermectine a permis d’améliorer les complications gastro-intestinales et le nombre de jours sans ventilation chez les patients atteints de COVID-19 sévère et soumis à une ventilation mécanique. La prévention des symptômes gastro-intestinaux par le SARS-Cov-2 pourrait être associée au résultat du COVID-19.