Eva, 30 ans, aurait succombé à une vaccination anti-Covid Pfizer

Eva, 30 ans, est morte dans des conditions suspectes, le 30 décembre dernier.

Une nouvelle plainte pour “homicide involontaire” vient d’être déposée contre X entre les mains du parquet d’Aix-en-Provence à la suite de la mort d’une jeune femme de 30 ans.

Eva aurait, selon ses proches, succombé à une vaccination anti-Covid Pfizer – la première – qui s’est déroulée le 22 décembre 2021 au centre de Gardanne. Elle avait vu dès lors apparaître un hématome, ainsi que des points blancs, puis des points rouges sur l’ensemble de son corps. Elle sera aussi sujette à des céphalées, avant de se montrer très agitée et de perdre conscience, selon les dires de ses proches.

Eva décédait le 30 décembre 2021, à 15 h 50, après avoir éprouvé des douleurs gastriques insupportables qui avaient conduit la famille à solliciter le Samu pour un transport aux urgences de l’hôpital Nord.

Pour son avocat, Me Eric Lanzarone, “il est constant que des dysfonctionnements ont pu aboutir au décès” d’Eva. L’autopsie aurait mis au jour une thrombose de l’intestin, dont l’origine est à cette heure ignorée et qui ne serait toutefois pas la cause du décès, selon les médecins. Eva était en arrêt cardiorespiratoire à son arrivée aux urgences. “À ce jour, les causes de la mort et les éventuelles responsabilités pénales des différents intervenants n’ont pas été recherchées“, précise l’avocat de la famille, qui entend que la justice puisse faire toute la lumière sur ce triste dossier. 

Source : La Provence

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.