Gladys Berejiklian encourage les entreprises à refuser l’entrée à des millions d’Australiens non vaccinés et à licencier le personnel non vacciné :

“Tout est une question de choix. Si vous voulez rester non vacciné, ce n’est pas grave, mais ne vous attendez pas à avoir les mêmes libertés que les personnes vaccinées.”