Hydroxychloroquine, un traitement efficace mais interdit

Source : La chaine humaine

https://i1.wp.com/www.lachainehumaine.com/wp-content/uploads/2021/10/Hydroxychloroquine-traitement-efficace-mais-proscrit1.jpg?resize=1140%2C642&ssl=1

La chloroquine

Un‌ ‌médicament‌ ‌bon‌ ‌marché,‌ ‌vieux‌ ‌de‌ ‌70‌ ‌ans‌ ‌et‌ ‌prescrit‌ ‌à‌ ‌travers‌ ‌le‌‌ monde‌‌ en‌‌ traitement‌‌ préventif‌‌ contre‌‌ le‌‌ paludisme‌‌ avait‌‌ déjà‌‌ montré‌‌ son‌‌ efficacité‌‌ in‌‌vitro‌‌ dans‌‌ le‌‌ cadre‌‌ d’études‌‌ sur‌‌ le‌‌ SRAS‌‌ en‌‌ 2005 1.‌ La‌‌ chloroquine‌‌ a‌‌ été‌‌ examinée‌‌ dès‌‌ février‌‌ 2020‌‌ par‌‌ des‌‌ scientifiques‌‌ qui‌‌ ont‌‌ testé‌‌ des‌‌ molécules anciennes,‌‌ connues‌‌ et‌‌ sans‌‌ problèmes‌‌ de‌‌ toxicité‌‌ dans‌‌ le‌ ‌cadre‌ ‌de‌ ‌la‌ ‌recherche‌ ‌de‌ ‌médicaments‌ ‌contre‌ ‌le‌ ‌Covid-19.‌

Ainsi,‌ ‌on‌ ‌apprenait‌ ‌dans‌ ‌une‌‌ publication‌ ‌chinoise‌ ‌du‌ ‌19‌ ‌février‌ ‌2020‌, ‌que‌ ‌“le‌ ‌phosphate‌ ‌de‌ ‌chloroquine‌ ‌a‌ ‌montré‌ ‌une‌‌ efficacité‌‌ apparente‌‌ dans‌‌ le‌‌ traitement‌‌ de‌‌ la‌‌ pneumonie‌‌ associée‌‌ au‌‌ COVID-19‌‌ dans‌‌ des‌‌ études‌‌ cliniques‌” 2. ‌L’analyse‌‌ des‌‌ résultats‌‌ de‌‌ plus‌‌ de‌‌ 100‌‌ patients‌‌ touchés‌‌ par‌‌ le‌‌ Covid-19‌‌ a‌‌ démontré‌‌ que‌ ‌lorsqu’elle‌‌ est‌‌ administrée‌‌ à‌‌ un‌‌ stade‌‌ précoce,‌‌ la‌‌ chloroquine‌‌ permet‌‌ d’éviter‌‌ l’aggravation‌‌ de‌ ‌la‌ ‌pneumonie,‌ ‌entraîne‌ ‌une‌ ‌élimination‌ ‌du‌ ‌virus‌ ‌et‌ ‌une‌ ‌diminution‌ ‌de‌ ‌la‌ ‌durée‌ ‌de‌ ‌la‌ ‌maladie.‌

Le‌ ‌25‌ ‌février‌ ‌2020,‌ ‌le‌ ‌Pr‌ ‌Didier‌ ‌Raoult,‌ ‌directeur‌ ‌de‌ ‌l’IHU‌ ‌Méditerranée‌ ‌infection,‌‌ annonçait‌ ‌pressentir‌ ‌la‌ ‌sortie‌ ‌de‌ ‌la‌ ‌crise‌‌ sanitaire‌‌ grâce‌‌ à‌‌ l’usage‌‌ de‌‌ la‌‌ chloroquine,‌‌ qui‌‌ donne‌‌ selon‌ ‌les‌ ‌études‌ ‌lieu‌ ‌à‌ ‌une‌ ‌“a‌mélioration‌ ‌spectaculaire‌”‌ ‌et‌ ‌ferait‌ ‌du‌ ‌Covid-19‌ ‌“probablement‌‌ l’infection‌ ‌respiratoire‌ ‌la‌ ‌plus‌ ‌facile‌ ‌à‌ ‌traiter‌ ‌de‌ ‌toutes‌” 3.‌

Le 27 février 2020, le Dr Zhong Nanshan, président de l’Association Médicale Chinoise et directeur de l’Institut des maladies respiratoires de Guangzhou, affirmait que le phosphate de chloroquine a un effet positif contre le Covid-19, les patients étant généralement testés négatifs après environ quatre jours de traitement 4.

L’hydroxychloroquine

Un médicament dérivé de la chloroquine présentant moins d’effets indésirables et indiqué dans le traitement des maladies auto-immunes, a montré une réduction significative de la charge virale chez les patients Covid-19, en particulier lorsqu’elle est combinée à l’azithromycine (AZ), un antibiotique. Les résultats d’un premier essai clinique du traitement qui sera connu sous le nom de “protocole Raoult” ont été publiés le 20 mars 2020 5.

Le 22 mars 2020, c’était au tour du président américain Donald Trump de vanter les mérites de l’hydroxychloroquine, qu’il considérait alors comme “un don du ciel” 6. Il n’en fallait pas moins pour que la presse atteinte du “syndrôme de dérangement de Trump” et dont la haine du président empêche tout jugement pondéré, s’évertue à le discréditer de façon injuste 7.

Le décret n° 2020-293 du 23 mars 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 a malgré tout autorisé par dérogation la prescription de l’hydroxychloroquine contre le Covid-19.

Malgré tout, la prescription du traitement à l’hydroxychloroquine n’a pas été généralisée et le simple fait de se demander “Pourquoi ?” a rapidement été considéré par la presse comme étant du “conspirationnisme”, dont le Pr Didier Raoult serait devenu une figure centrale 8.

Le 23 mars 2020, la presse mondiale relatait la mort d’un Américain ayant ingéré du nettoyant pour aquarium contenant du phosphate de chloroquine après avoir entendu le discours de Donald Trump vantant la chloroquine 9. Un fait divers dont s’est fallacieusement servi le ministre de la Santé Olivier Véran lors de la séance de l’Assemblée nationale du 24 mars pour mettre en garde contre l’hydroxychloroquine 10.

« Les cardiologues m’alertent également sur le fait que l’hydroxychloroquine peut entraîner des troubles cardiaques. Aux États-Unis, aujourd’hui, une personne qui en avait utilisé en automédication a été victime d’un arrêt cardiaque qui lui a été fatal. » – Olivier Véran.

Il y a eu des malversations tous azimuts afin de décrédibiliser l’hydroxychloroquine

Au cours du mois de mai 2020, des études minimisant l’importance de la chloroquine ont commencé à émerger dans de grandes revues médicales mondiales, notamment dans le JAMA 11, et dans le NEJM 12.

Ces deux études réalisées dans l’État de New-York ont apporté la même conclusion que le traitement par hydroxychloroquine ne serait pas associé à une mortalité à l’hôpital significativement plus faible, contribuant à alimenter le récit pessimiste des médias.

22 mai 2020

Les résultats d’une vaste étude sur la chloroquine et l’hydroxychloroquine sont publiés dans la prestigieuse revue scientifique The Lancet. Les auteurs ont déclaré que ces molécules ne sont associées à aucun bénéfice clinique et que “chacun de ces schémas thérapeutiques est associé à une diminution de la survie à l’hôpital et à une fréquence accrue d’arythmies ventriculaires lorsqu’il était utilisé pour le traitement du Covid-19” 13.

23 mai 2020

Olivier Véran a annoncé saisir le Haut Conseil de la santé publique pour qu’il analyse l’étude du Lancet et propose une révision des règles dérogatoires de prescription 14.

25 mai 2020

L’OMS annonçait la suspension des recherches en cours sur la partie hydroxychloroquine de l’essai clinique Solidarity, “par mesure de précaution” 15.

26 mai 2020

Le Haut Conseil de la santé publique a recommandé “ne pas utiliser l’hydroxychloroquine dans le traitement de la Covid-19” 16. Le même jour, l’ANSM suspendait les 16 essais cliniques français évaluant l’hydroxychloroquine.

27 mai 2020

Olivier Véran a annoncé la parution d’un décret qui “tire une nouvelle fois les conclusions de l’avis du HCSP” et qui annule l’autorisation de prescrire de l’hydroxychloroquine pour les patients atteints de Covid-19 17.

L’étude du Lancet a rapidement été jugée “foireuse” par le Pr Raoult, par l’ancien ministre de la Santé Philippe Douste-Blazy et une bonne partie de la communauté, qui ont dénoncé de vrais biais épidémiologiques. Les essais cliniques étaient notamment réalisés sur des patients déjà sévèrement atteints, alors que le protocole Raoult doit être appliqué dès les premiers symptômes.

Les Décodeurs du Monde ont jugé dans un article paru le 26 mai 2020 que les arguments utilisés pour dénoncer les biais de l’étude sont trompeurs 18.

L’étude de The Lancet a par la suite été jugée frauduleuse par la communauté scientifique et l’article a été rétracté le 4 juin 2020 19.

Par ailleurs, les auteurs de l’étude frauduleuse avaient tenté de dissimuler leurs liens d’intérêt avec le laboratoire Gilead qui produit le remdesivir et qui est concurrencé par l’hydroxychloroquine 20.

Biais dans les études

« Le lien d’intérêt est un facteur majeur de biais dans les études 21. »

Mais malgré le désaveu des scientifiques, le mal était fait et l’interdiction du traitement à l’hydroxychloroquine contre le Covid-19 n’a jamais été levée en France.

Le 9 juin 2020, le Pr Jérôme Salomon, directeur général de la Santé, a annoncé dans un mail que “le HCSP recommande, de manière générale, qu’aucune antibiothérapie ne soit prescrite chez un patient présentant des symptômes rattachés à un Covid-19 confirmé”. Ceci afin de dissuader les médecins de prescrire de l’azithromycine au nom de la “littérature” 22.

« Ce qui est sûr c’est que cette molécule, elle a marché et heureusement qu’on l’avait ! Ce qui était très compliqué c’était de maintenir les patients peu symptomatiques et asymptomatiques pour éviter de saturer les hôpitaux. Et on ne voulait pas que le système hospitalier craque… on a mis en place ce traitement et ça fonctionnait. Ce n’est pas une étude, c’est de l’observationnel, c’est de la médecine empirique mais il ne faut pas la balayer du revers de la main parce que ça marche 23 ! » – Nicolas Zeller, médecin généraliste.

Une étude de l’IHU Méditerranée infection publiée le 4 juin 2021 rapportant le suivi de 2 111 patients hospitalisés en 2020, montre que le traitement précoce par hydroxychloroquine et azithromycine entraîne une réduction de 30% de la mortalité 24.

Grâce à l’application du protocole Raoult, l’IHU Méditerranée infection peut se prévaloir d’avoir eu un taux de mortalité sur toutes les tranches d’âge très en-deçà de la moyenne nationale durant la première vague de Covid-19.

Contradictions entre les études sur l’hydroxychloroquine

Depuis juillet 2020, Twitter, Facebook et YouTube censurent systématiquement tous les contenus en faveur de l’hydroxychloroquine, quand bien même ils citent des études sérieuses et proviennent de médecins, de chercheurs ou de personnalités politiques 25.

Le 29 septembre 2020, pas moins de 290 études mondiales ont été réunies au sein d’une méta-analyse 26.

Pourquoi ces contradictions entre les études sur l’hydroxychloroquine ? D’après une analyse du Pr Raoult du 25 mai 2020, les études contre ce traitement ont été réalisées auprès de bases de données, alors que les études en faveur de la chloroquine l’ont été auprès des malades 27. Il s’agit donc de la confrontation entre des analyses issues du big data contre la vie réelle du monde médical, où on ne traite pas des bases de données mais des êtres humains.

Un article paru le 6 octobre 2020 sur Journal of Medical Ethic démontre, en faisant état de nombreuses fraudes dans la recherche scientifique, “comment le manque d’éthique et d’intégrité dans la recherche influence la communauté scientifique et notre société” 28.

« Vous avez assisté à la plus grande escroquerie que je n’ai jamais vue de ma vie avec la toxicité de l’hydroxychloroquine 29. » – Pr Didier Raoult, le 11 octobre 2020.

La mise au ban de l’hydroxychloroquine

Le 22 octobre 2020, l’ANSM a opposé un refus au Pr Raoult à sa demande de RTU (recommandation temporaire d’utilisation) de l’hydroxychloroquine dans la prise en charge de la maladie Covid-19, prétendant que les données disponibles ne permettent pas de présager d’un bénéfice du traitement 30. Le Pr Raoult, estimant que “ceci ne ressemble pas une décision raisonnée mais à une décision personnelle”, a annoncé le 3 novembre 2020 qu’il allait saisir le Conseil d’État pour porter plainte contre le directeur général l’ANSM, dont il considère qu’il “joue un rôle dangereux pour la santé des Français” 31.

Le 23 octobre 2020, l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a refusé au CHU de Marseille dirigé par le professeur Didier Raoult l’utilisation de l’hydroxychloroquine pour traiter le Covid-19, ce qui va à l’encontre du droit de prescription, un des principes fondamentaux de la médecine 32.

Le laboratoire Sanofi a arrêté de distribuer le plaquenil (5,19 euros la boîte de comprimés et remboursé à 65%) à l’IHU Marseillais dirigée par le professeur Raoult, obligeant les médecins à faire des choix de priorisation 33.

Des médecins ayant prescrit l’hydroxychloroquine à leurs patients se sont vus recevoir des lettres d’intimidation de la part de l’Ordre des Médecins 34. De manière générale, on a tout fait pour dissuader les médecins d’exercer leur liberté de prescription dans le cadre du Covid-19, en dépit du code de déontologie 35.

« Dans les limites fixées par la loi et compte tenu des données acquises de la science, le médecin est libre de ses prescriptions qui seront celles qu’il estime les plus appropriées en la circonstance. » – Article 8 du code de déontologie.

On a fait pression sur les médecins pour les empêcher de prescrire des traitements anti Covid.

« Dominique Martin, directeur de l’ANSM, refuse toute RTU pour l’hydroxychloroquine mais autorise l’envoi de mails promotionnels par Gilead pour le remdesivir, et en organise la distribution gratuite. Deux poids deux mesures 36. » – Pr Didier Raoult, le 23 octobre 2020.

Une étude de l’IHU Méditerranée infection rapportant le suivi ambulatoire de 10 429 patients et publiée le 24 septembre 2021 confirme que le traitement précoce par hydroxychloroquine et azithromycine entraîne une réduction significative de la mortalité 37.

Pour quelle raison des patients ont-ils été privés d’un traitement dont l’efficacité a été démontrée par des études et par des résultats concrets sur le terrain ?

« Lorsqu’il existe déjà un traitement ou un vaccin pour une maladie, c’est la procédure habituelle qui est utilisée. Elle prévoit que les laboratoires pharmaceutiques terminent toutes les phases de leurs essais, du stade préclinique (tests sur les animaux) jusqu’à la phase 3 (la dernière, qui comporte des dizaines de milliers de participants), avant de transmettre l’ensemble des données aux agences régulatrices, dont l’agence européenne des médicaments. Sans urgence sanitaire, l’AEM peut alors rendre un verdict dans les semaines ou les mois qui suivent 38. »

L’autorisation de mise sur le marché conditionnelle pour les vaccins anti Covid n’aurait pas pu être obtenue si un traitement efficace avait été officiellement reconnu comme tel.

Des remèdes pires que le mal

“Guérir des patients est-il un business model durable ?” Telle est la question que pose un analyste financier de Goldman Sachs dans un rapport de 2018 intitulé “La révolution du génome”. Sa conclusion ? “Ce pourrait être mauvais pour le business à long terme” 39.

« Faites pas l’étonné. Nous on est là pour vendre des médocs. Et pour vendre des médocs, faut que les gens soient malades ! On a un business plan très clair 40. » – Mr Sylvestre, Les Guignols.

Le Haut Conseil de la Santé Publique a publié pendant le premier confinement des avis restreignant la prescription d’hydroxychloroquine et d’antibiothérapie pour les patients atteints de Covid-19 41. Les consignes étaient en cas de symptômes grippaux de rester de chez soi et de prendre du paracétamol 42.

« Durant le confinement, à aucun moment on a pu faire de la médecine. On a reçu des injonctions nous disant que si on recevait des personnes en cabinet on pouvait avoir des contrôles et on pouvait être éventuellement sanctionné. » – Dr Fatiha Manouach, médecin.

«Au début du confinement il a été demandé aux médecins d’arrêter de soigner… Les patients suspectés d’avoir le Covid étaient renvoyés chez eux sans être examinés, avec du Dafalgan comme seul traitement… C’est contraire à la médecine. » – Dr Pierre Brihaye, médecin ORL.

Le paracétamol n’est pas un médicament pour soigner mais pour réduire les symptômes liés à certaines maladies, en luttant notamment contre la fièvre. Or celle-ci est une réponse du système immunitaire, qui consiste à faire monter la température corporelle pour tuer les agents infectieux. Différentes études montrent qu’il n’est pas judicieux de faire baisser la fièvre 43.

En 2018, le journal 20 Minutes avait publié un article “Fake off” intitulé : “Le paracétamol, « inef icace et dangereux » ? Une intox dure à avaler” 44.

FAKE OFF de l’article “Fake off” :

En 2019, ce même journal titrait : “La mauvaise utilisation du paracétamol est la première cause d’hépatite toxique et de greffe hépatique d’origine médicamenteuse” 45.

Une étude épidémiologique portant sur plus de 70.000 enfants a établi un lien entre les symptômes du trouble déficitaire de l’attention/hyperactivité (TDAH) et des troubles du spectre autistique (ASC) à l’utilisation par les mères de paracétamol pendant la grossesse 46.

« Si le paracétamol était mis sur le marché aujourd’hui, il ne serait pas autorisé à la vente 47. » – Dr David Juurlink, pharmacologue.

En 2020 on n’a pas soigné les gens, si ce n’est avec des remèdes pires que le mal.

Le remdesivir

Fabriqué par le laboratoire pharmaceutique américain Gilead, est le premier médicament à avoir obtenu une autorisation de mise sur le marché comme traitement contre le Covid-19, malgré des études contradictoires et le fait que ce médicament n’ait jamais été approuvé contre aucune maladie 48. Il nécessite une injection intraveineuse, ce qui n’est pas anodin compte tenu des risques de complications graves des perfusions 49. Le groupe placebo lors des essais cliniques d’une durée de 10 jours a été réalisé dans les mêmes conditions.

Bien que les matières premières du remdesivir ne coûtent que 10 dollars 50, le prix a été fixé à 390$ par flacon, soit 2 085 € pour un traitement de 5 jours. L’entreprise a déposé un dossier pour qu’il soit remboursé dans la prise en charge de ses formes sévères, malgré beaucoup d’incertitudes sur son efficacité et sa tolérance pour ses patients.

Tandis que l’hydroxychloroquine était présumé inefficace et dangereux, le remdesir a quant à lui dès février 2020 bénéficié d’une forte présomption d’efficacité de la part des médias et de certains médecins de plateau télé en prise à des conflits d’intérêt avec le laboratoire Gilead.

« Sur la base d’un essai qui est absolument contestable sur le plan scientifique et qui ne montre absolument rien quand on regarde exactement les chif res et la façon dont il a été mené, on expose les gens à un faux espoir de guérison. Utiliser un médicament comme ça, hors AMM, c’est-à-dire hors autorisation de mise sur le marché, en exposant les personnes qui le prennent à des complications, sans avoir vérifié les conditions de base de la chloroquine, je pense que c’est en dehors de toute démarche éthique. Même si ce médicament peut potentiellement avoir une activité, ce qui a été montré sur des données in vitro. On ne peut pas comme ça maintenant le donner à n’importe qui dans n’importe quelles conditions. Je pense que c’est extrêmement dangereux 51. » – Karine Lacombe, chercheuse et infectiologue, le 26 mars 2020.

« On avait déjà eu des résultats préliminaires il y a quelques semaines dans un essai thérapeuthique mais pour lequel il n’y avait pas de groupe contrôle. On avait déjà un signal assez positif. Alors ef ectivement ces résultats sont plutôt là pour confirmer que cet antiviral marche sur la partie virale de la maladie. Oui c’est prometteur, c’est probablement une des molécules qu’il va falloir utiliser, mais dans un arsenal thérapeuthique 52. » – Karine Lacombe, le 30 avril 2020.

« Je n’ai jamais eu le sentiment qu’il y ait eu un médicament plus poussé qu’un autre 53. » – Karine Lacombe, le 25 juin 2020.

26 juin 2020

L’Agence européenne des médicaments (EMA) a recommandé hier l’autorisation d’une « mise sur le marché conditionnelle » du remdesivir au sein de l’Union européenne pour les patients atteints du nouveau coronavirus 54.

3 juillet 2020

La Commission européenne a autorisé la mise sur le marché conditionnelle du remdésivir, “à l’efficacité démontrée”, au sein de l’Union européenne 55.

15 juillet 2020

L’ANSM a octroyé une ATU (autorisation temporaire d’utilisation) pour le médicament remdesivir 56.

« On est dans un scandale sanitaire. Il est inacceptable qu’on promeuve un médicament hors de prix et dont les effets secondaires sont terribles, tout en refusant de permettre l’utilisation d’un traitement éprouvé, qui ne coûte rien et sans effets secondaires notables. Aucune justification scientifique n’explique ce choix. À défaut de réponse claire de l’ANSM et de prise de position par le monde politique, nous nous tournons donc aujourd’hui vers la justice pour enquêter si des liens d’intérêt entre l’ANSM et Gilead – le laboratoire qui produit le remdesivir – existent, si les études produites n’ont pas été influencées et pourquoi, finalement, la chloroquine est volontairement évincée à son profit 57. » – Me Fabrice Di Vizio.

17 septembre 2020

La Haute Autorité de Santé a regretté l’absence de démonstration de l’impact du remdesivir sur la charge virale 58.

7 octobre 2020

L’Union européenne a acheté pour 1 milliard d’euros de doses de remdesivir 59.

15 octobre 2020

Les résultats de l’étude Solidarity lancée en février ont finalement montré que le remdesivir n’a aucun effet sur les malades atteints de Covid-19 60.

22 octobre 2020

La Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a approuvé le remdesivir pour une utilisation contre le Covid-19 aux États-Unis. Il s’agit du premier médicament à avoir obtenu ce statut 61.

« COVID-19 = politisation, corruption et suppression de la science 62. » British Medical Journal, une des revues de médecine générale les plus lues au monde.

Le 20 novembre 2020, l’OMS a officiellement déconseillé le remdesivir pour traiter les malades contre le coronavirus, à cause “d’importants ef ets secondaires” 63.

Cerise sur le gâteau, selon le Pr Raoult, le remdesivir est un agent mutagène qui pourrait être à l’origine de mutations du virus ayant pu donner naissance au variant anglais 64.

Dans une étude publiée le 26 février 2021, des pharmacologues de Paris ont déterminé à partir des données de l’OMS montre que “l’utilisation du remdesivir est associée à un risque accru de signaler une bradycardie et une bradycardie grave chez les patients COVID-19” 65.

En fin de compte, ce n’est pas l’hydroxychloroquine qui était toxique, mais le remdesivir !

Liutwin

 

Sources :

1 – https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1232869

2 – https://www.jstage.jst.go.jp/article/bst/advpub/0/advpub_2020.01047/_article

3 – https://youtu.be/8L6ehRif-v8

4https://www.france24.com/en/20200227-china-virus-expert-says-earlier-action-would-have-reduced-infections

5 – https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/32205204

6 – https://www.lci.fr/international/coronavirus-covid-19-pandemie-sante-traitement-paludisme-la-chloroquine-un-don-du-ciel-selon-donald-trump-2148937.html

7 – https://www.washingtontimes.com/news/2021/jun/2/trump-derangement-syndrome-was-hydroxychloroquine

8 – https://www.lemonde.fr/pixels/article/2020/03/28/comment-didier-raoult-est-devenu-la-nouvelle-egerie-des-complotistes_6034761_4408996.html

9 – https://www.lefigaro.fr/flash-actu/un-americain-meurt-apres-avoir-pris-de-la-chloroquine-20200324

10 – https://www.lemonde.fr/sante/article/2020/03/27/la-surdose-mortelle-a-la-chloroquine-expliquee-en-sept-questions_6034694_1651302.html

11 – https://jamanetwork.com/journals/jama/fullarticle/2766117

12 – https://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMoa2012410

13 – https://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(20)31180-6/fulltext

14 – https://www.lefigaro.fr/flash-actu/chloroquine-olivier-veran-saisit-le-haut-conseil-de-la-sante-publique-20200523

15 – https://www.lefigaro.fr/sciences/en-direct-coronavirus-l-europe-poursuit-son-lent-deconfinement-20200525

16 – https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/coronavirus-fin-de-partie-pour-l-hydroxychloroquine_3983073.html

17 – https://solidarites-sante.gouv.fr/actualites/presse/communiques-de-presse/article/communique-de-presse-hydroxychloroquine-27-mai-2020

18 – https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2020/05/26/etude-sur-l-hydroxychloroquine-les-raccourcis-et-approximations-de-philippe-douste-blazy_6040839_4355770.html

19 – https://www.leparisien.fr/societe/hydroxychloroquine-des-scientifiques-critiquent-la-methodologie-de-l-etude-dans-the-lancet-29-05-2020-8326071.php

20 – https://blogs.mediapart.fr/laurent-mucchielli/blog/260520/fin-de-partie-pour-l-hydroxychloroquine-une-escroquerie-intellectuelle

21 – https://youtu.be/5iTDmcWD4VI

22 – https://dgs-urgent.sante.gouv.fr/dgsurgent/inter/detailsMessageBuilder.do?id=30853&cmd=visualiserMessage

23 – https://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/bouches-du-rhone/la-ciotat/medecin-saint-cyr-mer-revendique-prescription-azithromycine-soigner-patients-du-covid-19-1850924.html

24 – https://rcm.imrpress.com/EN/10.31083/j.rcm2203116

25 – https://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/les-reseaux-sociaux-durcissent-le-ton-et-suppriment-des-contenus-favorables-a-l-hydroxychloroquine-20200729

26 – https://hcqmeta.com

27 – https://www.mediterranee-infection.com/a-propos-de-lefficacite-clinique-des-derives-de-la-chloroquine-dans-linfection-a-covid-19-analyse-virtuelle-contre-monde-medical

28 – https://jme.bmj.com/content/early/2020/10/06/medethics-2020-106639

29 – https://www.lindependant.fr/2020/10/11/coronavirus-chloroquine-didier-raoult-denonce-la-plus-grande-escroqueriequil-na-jamais-vue-dans-une-interview-explosive-9131739.php

30 – https://rmc.bfmtv.com/emission/hydroxychloroquine-l-agence-du-medicament-refuse-la-demande-d-autorisation-dupr-raoult-1995685.html

31 – https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/covid-19-hydroxychloroquine-didier-raoult-saisit-le-conseil-d-etat-7039965

32 – https://ansm.sante.fr/S-informer/Communiques-Communiques-Points-presse/L-ANSM-publie-sa-decision-sur-la-demande-d-une-RTU-pour-l-hydroxychloroquine-dans-la-prise-en-charge-de-la-maladie-Covid-19-Point-d-Information

33 – https://madeinmarseille.net/78991-hydroxychloroquine-ansm-raoult-muselier-sanofi

34 – https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/coronavirus-un-medecin-de-ville-a-t-il-ete-menace-de-sanctions-disciplinaires-par-lordre-des-medecins-pour-avoir-prescrit-de-lhydroxychloroquine_3954821.html

35 – https://www.conseil-national.medecin.fr/code-deontologie/devoirs-generaux-medecins-art-2-31/article-8-liberte-prescription

36 – https://twitter.com/raoult_didier/status/1319587195473321984

37 – https://rcm.imrpress.com/EN/10.31083/j.rcm2203116

38 – https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2020/12/21/

39 – https://www.cnbc.com/2018/04/11/goldman-asks-is-curing-patients-a-sustainable-business-model.html

40 – https://youtu.be/STPopTOrPVE

41 – https://www.hcsp.fr/Explore.cgi/PointSur?clef=2

42 – https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2020/04/10/immunite-traitements-tests-incubation-les-reponses-aux-questions-que-vous-nous-avez-posees_6036251_4355770.html

43 – https://www.guillaume-barucq.com/quand-faut-il-faire-baisser-la-fievre

44 – https://www.20minutes.fr/sante/2314407-20180727-paracetamol-inefficace-dangereux-intox-dure-avaler

45 – https://www.20minutes.fr/sante/2560115-20190709-paracetamol-tout-comprendre-nouvelle-alerte-risque-surdosage

46 – https://fr.news.yahoo.com/paracetamol-dangereux-femmes-enceintes-114951429.html

47 – https://www.sante-corps-esprit.com/danger-paracetamol-doliprane

48 – https://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/covid-19-pourquoi-deux-etudes-sur-le-remdesivir-presentent-des-conclusions-opposees_2124975.html

49 – https://www.psychoactif.org/psychowiki/index.php?title=Les_complications_li%C3%A9es_%C3%A0_l%27injection_intraveineuse

50 – https://www.fiercepharma.com/pharma/new-fair-price-for-gilead-s-remdesivir-below-2-800-if-dexamethasone-livesup-to-its-covid-19

51 – https://www.liberation.fr/checknews/2020/03/26/cette-professeur-critique-des-methodes-de-didier-raoult-est-elle-en-conflit-d-interet-avec-les-labor_1782911

52 – https://twitter.com/rmcinfo/status/1255757424058925057

53 – https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/

54 – https://www.ladepeche.fr/2020/06/26/lagence-europeenne-recommande-le-remdesivir,8950330.php

55 – https://www.lunion.fr/id160837/article/2020-07-03/le-remdesivir-devient-le-premier-medicament-autorise-par-lue-contre-le

56 – https://ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/COVID-19-octroi-d-une-ATU-de-cohorte-pour-le-medicament-remdesivir-afin-que-les-patients-puissent-continuer-a-en-beneficier-en-France-Point-d-information

57 – https://www.tvlibertes.com/exclu-didier-raoult-va-porter-plainte-pour-mise-en-danger-de-la-vie-dautrui-contre-lansm

58 – https://www.tvlibertes.com/exclu-didier-raoult-va-porter-plainte-pour-mise-en-danger-de-la-vie-dautrui-contre-lansm

59 – https://video.lefigaro.fr/figaro/video/remdesivir-leurope-en-a-achete-pour-un-milliard-selon-didier-raoult

60 – https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/11/27/

61 – https://www.science.org/news/2020/10/very-very-bad-look-remdesivir-first-fda-approved-covid-19-drug

62 – https://www.bmj.com/content/371/bmj.m4425

63 – https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/covid-19-l-oms-recommande-de-ne-pas-utiliser-le-remdesivirpour-traiter-les-malades_4188705.html

64 – https://gomet.net/le-remdesivir-variant-britannique-raoult

65 – https://www.clinicalmicrobiologyandinfection.com/article/S1198-743X(21)00094-X/fulltext

Source : La chaine humaine

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Restez informer

En vous abonnant à la Newsletter, vous acceptez que vos données personnelles soient traitées par la Résistance dans le but de vous envoyer la Newsletter. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment grâce au lien de désinscription à la fin de chaque newsletter.

Newsletter

INSCRIPTION À LA NEWSLETTER

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner