Plus d’un demi-million de passes sanitaires pourraient être désactivés au 15 janvier, selon Véran

Plus d'un demi-million de passes sanitaires pourraient être désactivés au 15 janvier, selon Véran

Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé. AFP

Invité de la matinale de Franceinfo ce mercredi 12 janvier, Véran a affirmé que 500 000 à 700 000 personnes pourraient voir leur passe sanitaire désactivé dans les prochains jours. Du côté de la circulation du virus, si Omicron poursuit sa poussée fulgurante, le variant Delta perd du terrain a néanmoins assuré le ministre de la Santé.

Faute de dose de rappel, entre 500 000 et 700 000 personnes sont menacées de voir leur passe sanitaire désactivé au 15 janvier prochain, selon Olivier Véran. Passée cette date, tous ceux, âgés de 18 ans et plus, qui n’ont pas reçu leur dose de rappel dans les sept mois suivant leur dernière injection verront leur passe suspendu. Depuis le 15 décembre 2021, la mesure est déjà appliquée aux 65 ans et plus.

Le ministre de la Santé a toutefois relativisé son estimation et précisé que « parmi ces 500 000 à 700 000 Français, il y en a un nombre conséquent qui, en fait, ont présenté une infection qui n’a pas encore mis la preuve de leur infection dans leur système TousAntiCovid » a expliqué le ministre ce 12 janvier au matin sur l’antenne de France info. Autrement dit, certaines personnes ne perdront pas leur passe si elles intègrent dans leur application sur téléphone un certificat de rétablissement du Covid-19.

« Hypothèse » d’une « diminution des contaminations »

Interrogé par les journalistes Marc Fauvelle et Salhia Brakhlia sur les outils à disposition de l’exécutif pour lutter contre la propagation du variant Omicron, Olivier Véran a affirmé que les mesures dites traditionnelles, telles que la réduction des jauges « n’ont pas véritablement d’impact » face à la contagiosité de ce nouveau variant présent dans l’Hexagone depuis près de deux mois. « Pour l’instant, la courbe des hospitalisations semble moins élevée que ce qu’elle aurait pu être, ajoute-t-il. Nous surveillons cela comme le lait sur le feu ».

Autre point positif, selon le ministre : le nombre de cas de contaminations au variant Delta semble clairement diminuer, ce qui est « une bonne nouvelle » car il provoquait davantage de formes graves. Car si Omicron domine, le virus circule toutefois « peut-être moins vite ces derniers jours » a ajouté le ministre de la Santé. Le gouvernement table sur « l’hypothèse » d’une « diminution du nombre de contaminations » dans les prochains jours, comme c’est le cas au Royaume-Uni, a enfin affirmé Olivier Véran.

Le projet de loi qui transforme le passe sanitaire en passe vaccinal est examiné en ce moment par les sénateurs. Dominée par l’opposition de droite, la chambre haute a supprimé dans la nuit du 11 au 12 janvier la possibilité pour les gérants des lieux et activités soumis au passe de vérifier l’identité de son détenteur. Le texte voté par l’Assemblée nationale en première lecture prévoyait qu’outre les forces de l’ordre, les gérants des lieux et activités soumis au passe pourraient procéder à des vérifications d’identité, mais dans des conditions très encadrées. Les députés pourront cependant rétablir cette disposition controversée dans la suite de la navette parlementaire.

Source : https://www.marianne.net/politique/gouvernement/plus-dun-demi-millions-de-passe-sanitaire-pourraient-etre-desactives-au-15-janvier-selon-veran

 

Chers utilisateurs, ce site stocke les cookies sur votre ordinateur.

Ils ont pour but d’améliorer l’expérience de votre site Web, tout en vous fournissant des services plus personnalisés. Les cookies sont également utilisés pour la personnalisation des publicités. Si vous souhaitez plus d’informations sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Politique de confidentialité. En acceptant les cookies, vous consentez à leur utilisation. Vous pouvez également paramétrer ces derniers. Si vous refusez, vos informations ne seront pas suivies, au moment de visiter ce site. Un seul cookie sera utilisé dans votre navigateur pour mémoriser votre préférence de ne pas être suivi.