La Chine « tiendra pour responsable » les non-vaccinés des épidémies de COVID-19

Les autorités chinoises d’au moins une douzaine de villes ont averti qu’elles « tiendraient pour responsables » les personnes qui refusent de se faire vacciner contre le COVID-19 s’ils transmettent le virus à d’autres.

Les avertissements sont venus sous la forme d’avis du gouvernement au cours des deux dernières semaines au milieu des craintes concernant la variante Delta hautement contagieuse, a rapporté le New York Times .

Les autorités ont affirmé qu’elles « tiendraient pour responsables » les résidents non vaccinés à moins qu’ils n’aient une exemption médicale – bien qu’ils n’aient pas précisé quelle serait la sanction, a rapporté le journal.

Dans plusieurs villes de la province du Hubei, les résidents qui ne se sont pas fait vacciner pourraient voir cette décision affecter leur «cote de crédit personnelle» – un système d’évaluation des risques sociaux, a rapporté le journal.

A medical worker collects a throat swab from a child for COVID-19 nucleic acid testing on August 24, 2021 in Zhengzhou, Henan Province of China.

En conséquence, il pourrait leur être interdit d’aller travailler ou d’entrer dans les hôpitaux et les gares.

Le pays a signalé qu’environ 55% des résidents sont entièrement vaccinés, mais les responsables ont déclaré qu’ils s’efforçaient d’atteindre 80% pour que le pays atteigne l’immunité collective.

La Chine a administré plus de 1,9 milliard de doses de vaccin, selon le Coronavirus Resource Center de l’Université Johns Hopkins .