La Haute autorité de santé n’autorise pas le Molnupiravir : une déconvenue sur le plan médical ?

Décryptage avec Alain Houpert, sénateur Les Républicains (LR) de Côte-d’Or et Bruno Megarbane, chef du service réanimation à l’hôpital Lariboisière à Paris. Ils étaient invités à revenir sur le refus de la Haute autorité de santé (HAS) d’autoriser la mise sur le marché du Molnupiravir. Le gouvernement français avait commandé à 50 000 doses de ce traitement antiviral du laboratoire pharmaceutique américain Merck commercialisé sous le nom Lagevrio.