La Nouvelle-Calédonie adopte l’obligation vaccinale pour tous les majeurs, habitants et touristes

La Nouvelle-Calédonie adopte l'obligation vaccinale pour tous les majeurs, habitants et touristes
Des personnes font la queue dans un centre de vaccination Covid-19 à Nouméa, en Nouvelle-Calédonie, le 16 mars 2021.

Le congrès de Nouvelle-Calédonie a adopté à l’unanimité l’obligation vaccinale pour les majeurs, locaux comme touristes. Alors que seule 30% de la population est vaccinée, la mesure fait consensus chez les représentants politiques du territoire.

La vaccination contre le Covid-19 va devenir obligatoire pour toutes les personnes majeures de Nouvelle-Calédonie, alors que seule 30% de la population de l’archipel est à ce jour entièrement vaccinée.

Cette obligation, adoptée ce 3 septembre à l’unanimité par le congrès de la Nouvelle-Calédonie, s’appliquera également à tous les voyageurs souhaitant se rendre dans l’archipel, rare territoire au monde encore exempt de Covid-19. Les personnes non-vaccinées se verront refuser l’entrée du territoire. Elle ne s’applique pas aux mineurs ni aux personnes présentant une contre-indication médicale.

La mesure fait l’objet d’un vaste consensus politique en Nouvelle-Calédonie. Elle doit permettre, de l’aveu du gouvernement local, de donner un coup d’accélérateur à la vaccination. A ce jour, seule 30% de la population éligible au vaccin a un schéma vaccinal complet, soit 71 000 personnes sur les 270 000 habitants que compte l’archipel.

Les autorités s’inquiètent d’une possible introduction du virus en Calédonie, qu’elles jugent très probable en raison de la forte contagiosité du variant Delta, malgré les conditions de quarantaine strictes imposées aux personnes autorisées à entrer sur le territoire. La faiblesse du taux de vaccination contrarie également la volonté du gouvernement de rouvrir les frontières au 31 décembre.

Les experts estiment que seule une couverture vaccinale d’au moins 60% pourrait éviter au système de santé de s’effondrer en cas d’épidémie. Le manque de personnel spécialisé est criant en Nouvelle-Calédonie, notamment du fait des restrictions d’accès au territoire mises en place en mars 2020 en raison de la crise sanitaire.

Le texte voté ce 3 septembre ne prévoit toutefois pas pour l’instant de sanction pour les personnes qui refuseraient de se faire vacciner. Une amende de 175 000 Francs Pacifique (1 475 euros) sera en revanche infligée aux personnes exerçant une profession jugée à risque (agents aéroportuaires, personnel de santé) non-vaccinées avant le 31 décembre. «Mais si nous voyons que cela ne suffit pas, nous introduirons des sanctions aussi pour la population générale», a précisé Milakulo Tukumuli, président de la commission permanente du congrès.

4 thoughts on “La Nouvelle-Calédonie adopte l’obligation vaccinale pour tous les majeurs, habitants et touristes

  • C’est la dictature et c’est en France… Un test pour voir si ça passe?

    Réveillez-vous!!!!!!!!!!!!!!!

  • ils n’en ont pas le DROIT.
    code de NUREMBERG 1947
    Serment d’Hippocrate
    article R 4127-36 + article L 1126-1 du Code de la Santé publique
    article 225.2 du Code pénal
    déclaration de Genève 1948
    article 25 de la déclaration d’Helsinki de 1996
    article 5 de la convention d’Oviedo de 1997
    article 1111-4 de la loi Kouchner du 4 mars 2002
    arrêt Salveti de 2002
    article 16.1 du Code Civil
    résolution 2361 du parlement européen du 27 janvier 2021
    article 36 des règlements de l’assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe 14 juin 2021
    article 55 de la Constitution française
    AINSI IL NE PEUT ETRE IMPOSE AUX CITOYENS FRANCAIS DE DEVOIR JUSTIFIER DE LEUR STATUT DE VACCINATION POUR CIRCULER LIBREMENT ET ACCEDER A TOUT ENDROIT PUBLIC OU PRIVE.
    Et le CODE DE NUREMBERG 1947 POUR RAPPEL
    ” Le consentement du sujet humain est absolument essentiel. Le pacte international relatif aux droits civiques et politiques a repris cette interdiction contre toute expérimentation involontaire dans son texte de 1966 qui stipule “NUL NE PEUT ETRE SOUMIS SANS SON CONSENTEMENT A UNE EXPERIENCE MEDICALE OU SCIENTIQUE”
    or on ne parle pas de vaccin mais de thérapie génique EXPERIMENTALE avec des composants contenant des séquences du sida, du sras et du graphène.
    Ne pas oublier qu’après le procès de NUREMBERG 24 médecins nazis ayant pratiqué des expériences médicales sur des prisonniers de guerre ont été FUSILLES.

  • Cela va créer les conditions idéales pour le dernier (avant le prochain) des référendums sur l’indépendance du territoire…

  • Donc ils imposent à leur tour le passe sanitaire (qui n’est plus actif en métropole) alors qu’il n’existe pas un seul cas de Covid dans l’île. Faut-ils qu’ils soient devenus complètement cinglés là-bas, qu’ils soient kanakes ou pas. La morale de l’histoire, ils vont la connaître dans leur chair : les produits géniques qu’ils s’infligent vont créer la prochaine “vague” de Covid, comme à Gibraltar, en Israël, en Islande etc. et on va les voir se plaindre d’une vague de Covid qui est “hors de contrôle” et vont accuser les non-vaxx, etc. On connaît la chanson maintenant !

Commentaires fermés.