La Russie accuse les pays occidentaux et les médias de diffuser des informations erronées sur les projets d’invasion de l’Ukraine.

La Russie accuse les pays occidentaux et les médias de diffuser des informations erronées sur les projets d'invasion de l'Ukraine.

Avant l’appel attendu aujourd’hui entre le président américain Biden et le président russe Vladimir Poutine, le ministère russe des affaires étrangères affirme que les pays occidentaux et les médias diffusent une “campagne de désinformation à grande échelle” qui promeut la thèse d’une invasion russe prétendument imminente en Ukraine.

“À la fin de 2021 et au début de 2022, l’espace d’information mondial a été confronté à une campagne médiatique sans précédent par son ampleur et sa sophistication, dont l’objectif est de convaincre la communauté mondiale que la Fédération de Russie prépare une invasion du territoire de l’Ukraine”, selon un communiqué du ministère publié vendredi sur son site internet.

Le ministère a accusé les pays et les médias occidentaux de diffuser de la désinformation “afin de détourner l’attention de leurs propres actions agressives.”

Ce que disent les États-Unis au sujet des tensions entre la Russie et l’Ukraine : Le conseiller à la sécurité nationale du président Biden, Jack Sullivan, a averti qu’un assaut russe contre l’Ukraine pourrait bientôt commencer, en commençant par des bombardements aériens et des attaques de missiles. Il a conseillé à tous les Américains de quitter le pays pour leur propre sécurité le plus rapidement possible.

Plus tôt dans la journée de vendredi, le secrétaire d’État américain Antony Blinken a déclaré que les États-Unis pensaient qu’une invasion russe de l’Ukraine pouvait commencer “à tout moment”, y compris pendant les Jeux olympiques de Pékin. Il a également déclaré que les États-Unis continuaient “à voir des signes très troublants d’escalade russe, notamment l’arrivée de nouvelles forces à la frontière ukrainienne”.

Source : https://edition.cnn.com/europe/live-news/ukraine-russia-news-02-11-22/h_2c01de3c38d2619f432be4403fed7298

L'Ukraine demande des preuves

 La Russie déclare que l’Occident se “moque” des Ukrainiens et du bon sens.

© facebook.com / president.gov.ua

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a appelé les pays occidentaux à partager leurs renseignements sur la prétendue invasion russe qu’ils prédisent. Cela a incité Moscou à accuser l’Occident de se “moquer” de Kiev et du bon sens.

Les remarques de M. Zelensky interviennent alors que la crise ukrainienne s’aggrave et que les forces de l’OTAN renforcent leur présence en Europe de l’Est, dans le but, explique-t-on, d’empêcher la Russie d’attaquer, malgré les nombreuses dénégations de Moscou à ce sujet. Vendredi, un certain nombre de médias occidentaux, citant des responsables américains anonymes, ont publié des articles sur une éventuelle attaque russe contre l’Ukraine le 16 février.

S’exprimant lors d’un point de presse samedi, Zelensky a déclaré que la partie ukrainienne comprenait “que les risques existaient”, mais a souligné qu’il y avait “trop d’informations” dans les médias sur “une profonde guerre à grande échelle de la Fédération de Russie.”

“Si vous ou d’autres personnes ont des informations supplémentaires sur l’invasion 100% russe en Ukraine à partir du 16 [février], veuillez nous les communiquer. Nous travaillons quotidiennement, en recevant des informations de nos services de renseignement. Nous sommes également reconnaissants aux agences de renseignement d’autres pays”, a déclaré M. Zelensky.

Il a ajouté que l’Ukraine devait se préparer à toute “surprise” et devait compter sur elle-même, sur ses agences gouvernementales et ses services de renseignement, qui, selon lui, fonctionnent aussi bien que dans les autres pays.

“Nous n’avons peur de personne, pas de panique, tout est sous contrôle”, a-t-il ajouté, soulignant que la diplomatie est le seul moyen de désescalade.

La déclaration de Zelensky a suscité une réaction de Moscou, la porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Maria Zakharova, demandant au public : “Avez-vous déjà vu quelque chose comme ça ?”

Soulignant que les États-Unis “déclarent quotidiennement depuis deux mois” que la Russie est sur le point d’attaquer l’Ukraine, Zakharova a fait remarquer que le président ukrainien et les représentants du bloc de pouvoir ont affirmé pendant tout ce temps qu’ils ne disposaient pas de telles informations, alors que “maintenant, ils demandent également à ceux qui s’en soucient de partager les données.”

Zakharova a ajouté qu’apparemment, personne ne dispose de telles preuves à part certains médias et des sources américaines anonymes.

“Depuis deux mois, ils se moquent du bon sens et du peuple ukrainien, tout en mettant en œuvre une nouvelle campagne de provocation mondiale”, a noté la porte-parole.

Entre-temps, un certain nombre de pays ont commencé à évacuer leur personnel diplomatique de leurs ambassades à Kiev. La Russie a également annoncé son intention de retirer certains diplomates par crainte de “provocations”.

Source : https://www.rt.com/russia/549180-ukraines-president-asks-west-to/

2 thoughts on “La Russie accuse les pays occidentaux et les médias de diffuser des informations erronées sur les projets d’invasion de l’Ukraine.

  • Cest bien une attitude de plus en plus répandue dans ce monde sans loyauté : provoquer pour attirer une réaction qu’on qualifiera d’agression

  • VRAI ….l’occident se moque de l’Ukraine et lui fait prendre des risques ……Méthode de colons encrée dans l’ADN …il se fout de la population et de ses souffrances ça joue au cowboy

Commentaires fermés.