La Russie interpelle les Etats-Unis sur les laboratoires en Ukraine

Le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Ryabkov le 13 septembre 2022.

A l’issue de la réunion de la Convention sur les armes biologiques et toxiques, le vice-ministre russe des Affaires étrangères a déploré l’absence de réponse américaine sur les laboratoires en Ukraine. Le point avec notre journaliste Vera Gaufman.

Lors d’une conférence de presse tenue le 13 septembre à l’issue de la réunion des délégations de la Convention sur les armes biologiques et toxiques à Moscou, le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Ryabkov est revenu sur le sujet des programmes biologiques qui auraient été menés en Ukraine avec le soutien des Etats-Unis, au sein d’une série de laboratoires. Le diplomate a regretté l’absence de réponse exhaustive de Washington aux demandes répétées de Moscou sur les activités biologiques militaires américaines menées à l’étranger, alors qu’il s’agit selon lui d’un «problème très grave». Soutenus par le Royaume-Uni, les Etats-Unis ont pour leur part incriminé «une stratégie de désinformation russe» sur ce sujet.

Dès mars 2022, Moscou a accusé Washington de financer des recherches sur le développement d’armes biologiques en Ukraine, évoquant en particulier des sites installés à Kiev et Odessa. Washington et Kiev ont réfuté l’existence de laboratoires destinés à produire de telles armes sur le territoire ukrainien. Le 9 juin, une note du Pentagone a indiqué que l’administration américaine avait investi depuis 2005 dans le développement d’une cinquantaine de «laboratoires, établissements de santé et sites de diagnostic» en lien avec la recherche sur les agents pathogènes et la surveillance biologique, mais uniquement «pour la santé humaine et animale», sans visée militaire.

Source