La Turquie dit que les inquiétudes concernant l’avertissement des sanctions américaines sont “insignifiantes”

Plus tôt ce mois-ci, le président turc Recep Tayyip Erdogan a rencontré le président russe Vladimir Poutine à Sotchi, en Russie, où les deux dirigeants se sont engagés à développer davantage les relations bilatérales [File: Reuters]

Le ministre turc des Finances a déclaré qu’il n’y avait pas lieu de s’inquiéter d’éventuelles sanctions américaines contre des entreprises traitant avec des entreprises russes sanctionnées.

Le ministre turc des Finances a qualifié de « dénuées de sens » les inquiétudes des entreprises turques au sujet d’un avertissement concernant d’éventuelles sanctions américaines contre des entreprises traitant avec des entreprises russes sanctionnées.

L’Association turque de l’industrie et des affaires a confirmé cette semaine avoir reçu une lettre du secrétaire adjoint au Trésor américain, Wally Adeyemo, avertissant que les entreprises turques risquaient des conséquences si elles faisaient des affaires avec des Russes ou des institutions russes sous sanctions américaines.

Le ministre des Finances Nureddin Nebati a déclaré vendredi dans une série de tweets que la Turquie était déterminée à améliorer les relations économiques et commerciales avec ses voisins “dans un cadre qui ne fait pas l’objet de sanctions”.

La Turquie, membre de l’OTAN, a cherché à trouver un équilibre entre Moscou et Kyiv en critiquant l’invasion russe et en envoyant des armes à l’Ukraine, tout en s’opposant aux sanctions occidentales et en poursuivant le commerce, le tourisme et les investissements avec la Russie.

La Turquie a toutefois déclaré qu’elle ne permettrait pas que les sanctions internationales soient violées.