L’Américain General Dynamics vend 250 chars de combat à la Pologne

Les premiers 28 exemplaires de chars Abrams seront livrés à la Pologne cette année (Crédits : INTS KALNINS)

Comme prévu et après la visite de Joe Biden, la Pologne va augmenter ses capacités de combat, à l’image de ce nouveau contrat signé avec General Dynamics, le constructeur des chars Abrams. Montant de l’opération : près de 5 milliards de dollars. Sur le mois écoulé, dans le contexte de la guerre entamée par la Russie en Ukraine, le carnet de commandes des industriels américains s’est rempli.

Les carnets de commandes militaires continuent de se remplir pour les Etats-Unis. Après la vente de huit avions de combat F-16 à la Bulgarie (1,67 milliard de dollars), puis l’Allemagne qui a décidé mi-mars d’acquérir des avions de chasse F-35 de Lockheed, ou encore les stocks envoyés vers l’Ukraine que Washington compte renflouer à hauteur de 3,5 milliards, les industriels américains poursuivent leurs offensives commerciales.

Cette fois-ci, c’est la Pologne qui a décidé d’augmenter ses capacités avec l’achat de 250 chars de combat américains Abrams, dans leur version modernisée. Montant global de la commande : 4,74 milliards de dollars (4,32 milliards d’euros), conformément aux annonces faites l’an dernier.

En visite la semaine dernière dans la capitale polonaise, le président Biden avait réaffirmé le « devoir sacré » des Etats-Unis, en cas ‘attaque d’un membre de l’OTAN par un autre pays. « Vous pouvez compter là-dessus » avant de citer une ancienne maxime polonaise « pour notre liberté et la vôtre ».

Après les voeux, vient le temps de la réalité commerciale. “L’accord porte sur l’achat de 250 chars Abrams, de chars de dépannage, de ponts d’assaut (…), de systèmes de formation et de logistique ainsi que d’une quantité sérieuse de munitions”, a précisé le ministre polonais de la Défense Mariusz Blaszczak, lors d’une cérémonie télévisée.

La menace russe

Selon le ministre, les chars, dont les premiers 28 exemplaires seront livrés à la Pologne cette année, seront déployés à l’est de la Vistule afin de “dissuader l’agresseur potentiel”. Les livraisons de l’ensemble de ce matériel lourd doivent terminer d’ici à 2026.

“Tout le monde est conscient de ce qui se passe derrière notre frontière orientale”, en Ukraine confrontée depuis plus d’un mois à l’invasion russe, a-t-il souligné.

D’ailleurs, la Pologne va chercher à modifier la règle européenne du déficit public limité à 3% du PIB, en excluant de son calcul les dépenses pour la défense, dans le contexte de l’agression russe, a déclaré fin mars son Premier ministre.

Une année florissante pour les entreprises américaines de l’armement

Dans le détail, selon les médias polonais, il s’agit de 250 chars Abrams dans la version M1A2 SEPv3 fabriqués par le groupe américain General Dynamics, de 26 chars de dépannage Hercules M882 et de 17 ponts d’assaut M1110.

Ce fournisseur n’est pas le seul industriel à profiter du contexte de guerre en Europe. “Si 1.000 Stinger (lance-missiles sol-air) et 1.000 Javelin sont envoyés en Europe de l’Est chaque mois pendant l’année à venir, cela pourrait revenir à 1 à 2 milliards de dollars de chiffre d’affaires” pour Raytheon et Lockheed, selon l’expert Colin Scarola, du cabinet CFRA. Une somme non négligeable mais à rapporter à leur chiffres d’affaires respectifs de 64 et 67 milliards l’an dernier.

Greg Hayes, le PDG de Raytheon, a, lui, reconnu que la montée des tensions en Asie, au Moyen-Orient ou en Europe de l’Est allait sans doute profiter aux ventes à l’international, “pas immédiatement” mais “plus tard en 2022 et au-delà“.

Son homologue chez Lockheed-Martin, James Taiclet, a fait référence au “regain de compétition entre grandes puissances” susceptible de faire grimper le budget américain de la Défense.

Aux Etats-Unis, Joe Biden a proposé une augmentation du budget de la Défense de 4%, un chiffre à relativiser au regard de l’inflation. Mais au moins le budget ne recule pas.

_______

ZOOM : Un mois porteur pour le commerce militaire américain

  • Le gouvernement américain a annoncé lundi avoir approuvé la vente de huit avions de combat F-16 à la Bulgarie pour “renforcer la sécurité” de ce membre de l’Otan, sur fond de guerre menée par la Russie en Ukraine.
  • La Pologne signe l’achat de 250 chars de combat américains Abrams pour 4,74 milliards de dollars.
  • L’Allemagne a décidé mi-mars d’acquérir des avions de chasse F-35 de Lockheed, début d’un processus de plusieurs années avant leur livraison.
  • L’armée du Canada compte acheter 88 avions de combat F-35 du constructeur américain Lockheed Martin, un contrat de plusieurs milliards de dollars pour remplacer sa flotte vieillissante, a annoncé en mars la ministre des Armées, Anita Anand. “Le F-35 est utilisé par nos partenaires de l’Otan dans le monde entier.”

Source : https://www.latribune.fr/economie/international/l-americain-general-dynamics-vend-250-chars-de-combat-a-la-pologne-912876.html