L’ancien Premier ministre Lionel Jospin : « Nous n’avons jamais été face à une menace fasciste, tout antifascisme n’était que du théâtre »

Lionel Jospin annonce qu’il « écartera Marine Le Pen et votera Emmanuel Macron » au second tour de la présidentielle pour lutter contre le fascisme. Cette position anti-fasciste n’est que du théâtre et c’est Jospin lui-même qui l’a avoué en 2007.

En ces temps où le fascisme est sur tous les lèvres de nos néolibéraux qui veulent garder le pouvoir. Il est intéressant d’entendre l’ancien Premier ministre Lionel Jospin, dire la vérité crue, que tous les politiques connaissent mais se gardent bien de dire à haute voix, car la peur est un outil qui aide à se faire élire sur le dos des petites gens.

« Pendant toutes les années du mitterrandisme nous n’avons jamais été face à une menace fasciste et donc, tout antifascisme n’était que du théâtre. Nous avons été face à un parti, le Front National, qui était un parti d’extrême droite, un parti populiste aussi à sa façon, mais nous n’avons jamais été dans une situation de menace fasciste et même pas face à un parti fasciste. » L’ancien Premier ministre Lionel Jospin le 29 septembre 2007 sur France Culture.

One thought on “L’ancien Premier ministre Lionel Jospin : « Nous n’avons jamais été face à une menace fasciste, tout antifascisme n’était que du théâtre »

  • Plutôt que de crier au loup ce génie de la politique ferait bien de se poser les bonnes questions car si la politique française en est arrivée à ce point de décrépitude c’est de leur seule responsabilité; pas celle des citoyens victimes de ces carences politiques

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.